Comment faire du compost pour enrichir le sol de votre jardin ? Règles principales du compostage pour débutants

Auteur: Hélène Proux

Composé d’aliments et de plantes qui se décomposent pendant plusieurs mois avant de se transformer en « humus » (un sol riche en nutriments), l’engrais fait maison est un excellent moyen de démontrer votre responsabilité envers l’environnement. C’est aussi une bonne pratique pour les familles qui produisent une grande quantité de déchets alimentaires. Dans le but de vous inciter à faire du compost chez vous, nous vous présentons les techniques pour créer votre propre pile.

Comment faire du compost de A à Z ? Tout ce que vous devez savoir sur le compostage

comment faire du compost maison


Certaines idées fausses sur le compostage domestique sont que c’est trop compliqué, que ça sent mauvais et que c’est sale. Ces idées peuvent être vraies si vous compostez de façon incorrecte, mais le compostage correct est en fait assez simple et efficace. Il suffit de superposer des matières organiques, d’ajouter un peu de terre et un peu d’eau, et d’attendre que votre concoction se transforme en humus (le meilleur stimulateur de sol qui soit !). Vous pouvez ensuite fertiliser votre jardin de fleurs, garnir votre pelouse, nourrir vos légumes en pleine croissance, etc. Une fois que vous aurez commencé votre tas de compost, vous découvrirez que c’est un moyen facile de réutiliser les déchets de cuisine et autres masses bio pour aider vos plantes à prospérer.

Quand commencer le compost et de quelle quantité aurez-vous besoin ?

comment faire du compost dans un composteur


Comme on a déjà dit, le compostage consiste à mettre des matières organiques dans un tas ou un récipient plein d’eau. Le mélange obtenu finit par être colonisé par des bactéries bénéfiques et il est retourné périodiquement pour que les matières soient bien homogénéisées. L’action bactérienne crée une chaleur élevée et décompose les masses brutes en un produit sombre, riche et semblable à de la terre. Aucun composant original n’est visible après la formation du compost, et le mélange final a une odeur fraîche et terreuse.

On peut commencer un tas de compost à tout moment de l’année. Rappelez-vous simplement que sa fabrication est un passe-temps permanent. Ce n’est pas quelque chose que vous faites en une ou deux semaines et que vous oubliez pendant un an. Gardez un tas de cet « or noir » à l’écart et vous aurez toujours un endroit où recycler une grande partie de vos déchets ménagers et les transformer en quelque chose d’utile.

comment faire du compost rapidement

Si vous avez un petit jardin d’intérieur, vous pouvez simplement créer moins de compost. Si par contre, vous cultivez vos herbes aromatiques à l’extérieur, vous n’aurez jamais assez de cette substance bénéfique. Une bonne idée pour le compostage intérieur est d’acheter un bac en plastique qui peut être placé sous l’évier dans votre cuisine et de commencer à composter avec des vers de terre. C’est ce qu’on appelle la lombriculture, et c’est le moyen idéal de faire du compost pour toutes vos plantes d’intérieur.

Pour les plus grandes quantités, vous voudrez peut-être conserver votre compost dans un bac extérieur. Ces contenants peuvent être fabriqués à partir de n’importe quel matériau auquel vous avez accès. Vous pouvez utiliser des palettes pour réaliser un composteur en bois DIY. Il suffit d’attacher trois palettes ensemble et de laisser le quatrième côté ouvert pour pouvoir tourner. Ces bacs en palettes sont faciles à déplacer à l’automne et contiennent suffisamment d’espace pour remuer facilement le contenu.

Il existe de nombreux autres modèles de bacs à compost. Vous pouvez par exemple acheter un baril avec une manivelle. C’est à vous de choisir.

Types de compost

comment faire du compost naturel

Avant de commencer à empiler, sachez qu’il existe deux types de compostage : le froid et le chaud. Le compostage à froid consiste simplement à ramasser les déchets de jardin ou à sortir les matières organiques de vos poubelles (comme les pelures de fruits et de légumes, le marc de café et les filtres à café, les coquilles d’œuf), et à les rassembler dans un tas ou un bac. En l’espace d’un an environ, ces matières se décomposeront.

Le compostage à chaud exige que vous jouiez un rôle plus actif, mais la contrepartie est que le processus est plus rapide ; vous obtiendrez du compost en un à trois mois par temps chaud. Quatre ingrédients sont nécessaires pour réaliser un compost chaud à cuisson rapide : de l’azote, du carbone, de l’air et de l’eau. Ensemble, ces éléments nourrissent les micro-organismes qui accélèrent le processus de décomposition. Au printemps ou à l’automne, lorsque les déchets de jardin sont abondants, vous pouvez mélanger un gros lot de compost, puis en commencer un second pendant que le premier « cuit ».

Le lombricompost ou le vermicompost est fabriqué à l’aide de vers. Lorsqu’ils mangent vos déchets alimentaires, ils libèrent des turricules qui sont riches en azote. Cependant, vous ne pouvez pas utiliser n’importe quels vers : il vous faut des vers rouges. Ceux-ci peuvent être achetés sur Internet ou dans un magasin de jardinage.

Que met-on dans un composteur ?

comment faire du compost avec des epluchures de legumes et de fruits

Le compostage est un excellent moyen d’utiliser les produits de votre réfrigérateur qui ne sont plus tout à fait à point, ce qui permet de réduire les déchets alimentaires. Vous pouvez également composter certains types de déchets de jardin plutôt que de les envoyer à la décharge. Recueillez ces matières pour bien démarrer votre tas de compost :

  • Déchets de fruits et de légumes
  • Marc de café
  • Coquilles d’œuf (bien qu’elles puissent prendre un certain temps à se décomposer)
  • Gazon tondu et de résidus de plantes
  • Feuilles sèches
  • Copeaux de bois et d’écorce finement coupés
  • Papier journal déchiqueté
  • Paille
  • Sciure de bois non traité

Pour les déchets de cuisine qui risquent de se gâter rapidement, une solution consiste à les conserver au congélateur jusqu’à ce que vous soyez prêt à les ajouter à votre grand tas extérieur.

que met on dans un composteur

Des choses surprenantes que vous pouvez composter :

  • Poils et fourrure
  • Peluches de sèche-linge
  • Plantes d’aquarium
  • Déchets de brassage domestique (houblon et malt)
  • Serviettes en papier et essuie-tout
  • Vieilles herbes et épices
  • Maïs soufflé non éclaté ou brûlé
  • Carton et assiettes en papier (petits morceaux non recouverts)
  • Baguettes et cure-dents en bois

Ce qu’il ne faut PAS composter

quoi ne pas mettre dans le compost

Bien qu’il y ait quelques matières telles que les restes d’oignons, les pelures d’agrumes, les coquilles d’œufs et le pain rassis qu’il vaut mieux ajouter en petites quantités, les articles suivants ne doivent jamais être mis dans votre bac à compost.

1. Restes de viande et de poisson

L’odeur de poisson des vieux fruits de mer ou l’odeur fétide de la viande en décomposition sont nauséabondes, c’est certain. Mais ces mêmes senteurs répugnantes sont des aimants pour les rats, les mouches et beaucoup d’autres créatures sauvages, et même pour quelques animaux domestiques du voisinage. Donc, si vous ne voulez pas offrir un pique-nique à la faune locale, ne mettez jamais de viande, de poisson ou d’os dans votre tas de compost. Même si vous disposez d’un bac à compost fermé, l’arôme peut attirer des nuisibles indésirables dans votre cour.

2. Produits laitiers, graisses et huiles

Les produits laitiers tels que le fromage, le beurre, le lait, la crème aigre et le yaourt, ainsi que les graisses et les huiles, sont à éviter pour la même raison : ils attirent des visiteurs inattendus. Les aliments transformés qui contiennent beaucoup de produits laitiers ou de graisses doivent également être bannis.

comment faire du compost au jardin

3. Plantes ou bois traités avec des pesticides ou des conservateurs

N’ajoutez jamais au tas de compost des plantes qui ont été traitées avec des insecticides, des fongicides ou des herbicides. Les résidus de produits chimiques utilisés dans le jardin pour tuer les insectes et lutter contre les maladies peuvent tuer involontairement les organismes bénéfiques du compost. De plus, les herbicides peuvent affecter les végétaux du jardin après l’ajout de l’engrais bio. Il en va de même pour le bois qui a été traité sous pression, peint ou verni.

4. Débris de noyer noir

La plupart des déchets de jardin non traités peuvent être ajoutés à votre pile de compost, mais il y a des exceptions. Les feuilles, les brindilles et surtout les racines du noyer noir contiennent une substance naturelle appelée juglone, qui retarde la croissance de nombreuses plantes et peut même les tuer. Certaines plantes semblent plus sensibles, notamment les cultures comestibles comme la tomate, le poivron et la pomme de terre, et les plantes ornementales comme l’azalée, la viorne et l’hortensia.

5. Plantes malades ou infestées d’insectes

Il faut un tas de compost chaud (qui atteint et maintient une température de 60°C à 62°C pendant au moins plusieurs jours) pour tuer les insectes et les agents pathogènes comme les champignons et les bactéries. Cependant, la plupart des bacs et des tas de compost domestiques n’atteignent jamais des températures aussi élevées, et il est donc possible que les parasites et les maladies y survivent.

comment composter à la maison

6. Mauvaises herbes avec des graines

Il en va de même pour les mauvaises herbes qui ont développé des graines, qui peuvent généralement survivre à moins que la température du compost n’atteigne 62°C. Compte rendu, il ne sert à rien de semer les mauvaises herbes de l’année prochaine tout en épandant votre compost fini.

7. Cendres de charbon de bois

Bien que vous puissiez ajouter les cendres de votre cheminée ou de votre foyer extérieur (en quantité limitée) à votre bac à compost, vous devriez éviter les cendres de charbon et de fusain. Tout d’abord, ces matières contiennent beaucoup de soufre, ce qui peut rendre votre compost fini trop acide pour la plupart des plantes. Ensuite, les briquettes de charbon de bois sont souvent imprégnées de produits chimiques, qui peuvent nuire aux végétaux lorsque vous ajoutez le compost à votre jardin.

8. Déchets de chien ou de chat

Les crottes de chien et de chat ne doivent jamais aller dans votre tas de compost. Elles peuvent transformer le produit final en déchets dangereux, car ces animaux peuvent être porteurs de bactéries et de parasites qui causent des maladies humaines. Les vers ronds sont le problème le plus courant avec les crottes de chien. Les excréments et la litière des chats sont encore plus préoccupants, car ils peuvent être porteurs de l’organisme responsable de la toxoplasmose, une maladie particulièrement grave pour les femmes enceintes.

Comment composter à chaud ?

comment faire du compost sans bac

Étape 1 : Combinez les matières vertes et brunes

Pour faire votre propre compost chaud, attendez d’avoir assez de matériaux pour faire un tas d’au moins un mètre de profondeur. Vous devez combiner vos matières vertes et humides avec vos matières brunes et sèches. Les matières « brunes » comprennent les plantes séchées, les feuilles mortes, les branches d’arbre, le carton ou le papier journal déchiqueté, le foin ou la paille, et les copeaux de bois, qui ajoutent du carbone. Les matières « vertes » comprennent les déchets de cuisine et le marc de café, les déjections animales (à l’exception des chiens et des chats), les plantes fraîches et les coupes de gazon, qui apportent de l’azote.

Pour obtenir les meilleurs résultats, commencez à constituer votre pile de compost en mélangeant trois parts de matières brunes et une part de matières vertes. Si votre mélange semble trop humide et sent mauvais, ajoutez plus de matières brunes ou aérez plus souvent. S’il a l’air extrêmement brun et sec, ajoutez des éléments verts et arrosez-le pour le rendre légèrement humide.

comment faire du compost avec du marc de café

Étape 2 : Arrosez votre tas d’engrais

Arrosez régulièrement le tas pour qu’il ait la consistance d’une éponge humide. N’ajoutez pas trop d’eau, sinon les micro-organismes se noieront. Si cela se produit, votre pile pourrira au lieu de composter. Surveillez la température à l’aide d’un thermomètre à compost pour vous assurer que les matières se dégradent correctement. Vous pouvez aussi mettre votre main au milieu du tas. Il devrait être chaud.

comment faire du compost avec des feuilles

Étape 3 : Remuez le compost

Pendant la période de développement, vous devez fournir de l’oxygène au tas en le retournant une fois par semaine avec une fourche de jardin. Le meilleur moment pour retourner le compost est lorsque le centre est chaud ou lorsqu’un thermomètre indique une température comprise entre 54 et 65°C. En mélangeant, on aide le compost à cuire plus rapidement et on empêche les matières de s’agglomérer et de dégager une odeur. À ce stade, les couches de bactéries ont rempli leur rôle en créant des quantités égales de matières vertes et brunes.

Conseil : en plus d’aérer régulièrement, hachez et déchiquetez les ingrédients bruts en plus petits morceaux pour accélérer le processus de compostage.

comment faire du compost avec de l'herbe

Étape 4 : Nourrissez votre jardin

Lorsque le compost ne dégage plus de chaleur et devient sec, brun et friable, il est complètement cuit et prêt à être utilisé dans le jardin. Ajoutez-en environ 10 à 15 cm dans vos plates-bandes et dans vos pots au début de chaque saison de plantation.

Certains jardiniers font ce qu’on appelle du thé de compost. Il s’agit de laisser le compost entièrement formé « infuser » dans de l’eau pendant plusieurs jours, puis de le filtrer pour l’utiliser comme engrais naturel maison.

comment faire un compost à l'air libre

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué