Le régime climatarien : pourquoi et comment manger durablement pour sauver la planète?

Par Marie-Anne Lenormand
Liens commerciaux

À côté de tous les régimes que vous avez essayés pour vous mettre en forme ou tout simplement pour renforcer votre immunité et améliorer votre santé, il y a le régime climatarien qui devrait être l’une des grandes tendances alimentaires cette année. Mais qu’est-ce que c’est, qu’est-ce que cela signifie pour votre santé et peut-il vraiment aider à lutter contre la crise climatique? Y a-t-il du commun entre l’alimentation durable et le régime climatarien ? Nous prétendons d’avoir réussi à éclaircir cette approche nutritive dans l’article ci-dessous.

Qu’est-ce que le régime climatarien par rapport aux autres façons de manger ?

régime climatarien rapport autres façons manger

Liens commerciaux

Si le régime végétarien vénère les aliments végétaux, le régime pescétarien mise sur le poisson et les fruits de mer et le régime flexitarien prône la consommation de plus de fruits, où se trouve dans la liste le régime climatarien. Êtes-vous enclin à l’idée d’adopter une approche plus réfléchie de ce que vous mangez, basée sur l’empreinte carbone de certains aliments ?

De plus en plus d’Australiens s’efforcent de manger moins de viande, de s’approvisionner localement et de réduire leur gaspillage alimentaire. Une alimentation consciente du carbone, appelée encore le régime climatarien, est très tentante si vous êtes soucieux de la planète et de l’avenir des générations. Réfléchir de manière critique non seulement sur le mode de vie, le travail et l’environnement, mais aussi sur l’origine de votre nourriture est indispensable aujourd’hui. Par conséquent, changer votre façon de manger si nécessaire.

Quels sont les points de repères du climatarianisme ?

régime climatarien points repères climatarianisme

Souvent, en cherchant des alternatives à la consommation de bœuf et de produits laitiers, on peut opter pour le lait d’avoine ou le lait de pistache, en raison de l’importante empreinte carbone que l’industrie d’élevage laisse sur la planète. D’une part, la viande demande plus de ressources comme l’eau, le carburant et la terre. D’autre part, la production contribue à la déforestation et à la perte de biodiversité. Bref, remplacer le bœuf et l’agneau par le porc et le poulet s’avère une solution impactant positivement et contribuant à la durabilité.

C’est pourquoi, au sujet du régime climatarien, il faut souligner qu’il implique davantage de repas à base de plantes ou de viandes à faible teneur en carbone comme le poulet fermier biologique et les fruits de mer de source durable. En plus d’être meilleur pour la planète, c’est aussi bon pour votre santé : remplacer la viande rouge par des protéines végétales comme les noix, le tofu et les lentilles peut réduire votre risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

régime climatarien repas base végétale impliquer

Liens commerciaux

Il s’agit également de changer la façon dont vous achetez de la nourriture. Vous encourager à manger au rythme des saisons, présente de nombreux avantages non seulement pour vous mêmes , mais aussi pour les producteurs locaux. Donc, le régime climatarien consiste également à acheter des produits plus près de chez soi, sur les marchés régionaux. En achetant localement, vous réduisez les kilomètres de transport de la nourriture et par suite, vous sauvegardez la fraîcheur, la qualité et le goût.

L’impact de l’emballage

régime climatarien impact emballage zéro plastique

Étant donné que les supermarchés regorgent de plastique qui tôt ou tard arrive dans les océans, on doit faire quelque chose pour en réduire la quantité. Bien que l’emballage soit parfois nécessaire, il existe des moyens d’éviter le plastique à usage unique.

principes régime climatarien éviter emballage plastique

La plupart des magasins d’aliments naturels – et certains supermarchés autorisent l’achat de certains produits comme des céréales, du riz, de la farine et des noix dans des contenants réutilisables ou des sacs lavables.

Plus de gaspillage alimentaire

régime climatarien stopper gaspillage alimentaire

Adopter une approche soucieuse de la consommation de carbone signifie également utiliser autant de ce que vous achetez que possible, de sorte que le sac d’épinards fanés ou la poignée de courgettes spongieuses ne finissent pas dans la poubelle. Avant que la nourriture se détériore définitivement et irrévocablement, profitez des idées anti-gaspillage dont les réseaux abondent ou adoptez le mode de vie zéro déchet sans dépenser. Tout résidu de nourriture peut être composté ou mis dans votre poubelle verte. Les crumbles, soit végétalien aux tomates, soit comme dessert aux poires, et le bouillon d’os, prouvent une fois de plus que chaque nouveauté est en réalité quelque chose de vieux bien oublié.

Essayez de cultiver votre propre nourriture

régime climatarien essayer cultiver nourriture

Démarrer un potager peut sembler peu tentant et embarrassant, surtout si vous n’avez pas beaucoup d’espace ou de temps! Il est étonnamment facile et extrêmement satisfaisant de cultiver vos propres légumes et herbes à la maison. Tout ce dont vous avez besoin est un pot, une position ensoleillée et un bon sol.

principes régime climatarien démarrer potager personnel

Le régime climatarien n’est pas une mode alimentaire, mais un choix responsable. La disponibilité large et garantie de terres agricoles productives peut tout simplement cesser. Les rendements des cultures que nous voyons actuellement pourraient diminuer considérablement à cause des conditions météorologiques étranges et aux invasions de ravageurs.

principes régime climatarien mode vie durable idéologie relatable

Liens commerciaux

En règle générale, une restriction ou une préférence alimentaire est un identifiant, mais certains soutiennent que dans ce cas, le climatarien est davantage une identité – un moyen de communiquer sur des modes de vie plus durables et une idéologie relatable.

Gardez les trois repas habituels !

principes régime climatarien produits saisonniers contrôle origine

Rien de nouveau ! Entrée, plat, dessert, basés sur des produits saisonniers et un contrôle de l’origine. N’hésitez pas de faire entrer en jeu les restes, les épluchures et les peaux. N’oubliez pas d’opter pour des conserves au lieu d’aliments surgelés car le stockage à froid est plus coûteux et émanant des gaz à serre que la production du métal pour les boîtes de conserves. Aux bons petits gestes pour la planète !

principes régime climatarien opter conserves alternative aliments surgelés

Utiliser des aliments en conserves

principes régime climatarien stockage froid coûteux préférer conserves



Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt