Taux d’humidité élevé ou bas : quels sont les effets sur votre santé ?

Auteur: Hélène Proux

Avec l’arrivée de l’automne, les températures commencent à baisser à pas modéré et cela a une conséquence sur le taux d’humidité de l’air. Effectivement, la plupart des gens sont sensibles à ces changements et cela présente de nombreux risques pour leur santé. La teneur en eau idéale dans l’air se situant entre 30 et 60% , tout ce qui va au-delà peut donc vous mettre un peu mal à l’aise. L’humidité environnementale modifie la perception de la chaleur par le corps – plus elle est élevée, plus on a la sensation de chauffage extrême. En outre, il peut aussi être humide quand il fait froid. La combinaison de températures fraîches et d’air saturé en eau aggrave souvent certains troubles de santé chroniques comme les allergies et les maladies articulaires comme l’arthrose et l’arthrite.

À quel point le taux d’humidité peut être nocif pour la santé ?

niveau humidité haut salle de bain condénsation


De fait, il est très important de savoir exactement ce qui peut arriver si l’air dans une habitation est trop ou pas assez humide.

En bref, l’humidité est une mesure de la quantité d’eau dans l’air d’un environnement donné. L’air contient de l’humidité à des degrés variables selon la température. Plus elle est haute, plus l’air peut contenir du liquide. Beaucoup de choses peuvent contribuer à cela : notre propre transpiration, la douche, le lavage et le séchage, etc. En général, des problèmes surviennent lorsque le taux d’humidité descend en dessous de 25% ou dépasse 55%. Étant donné que nous, les humains, pouvons passer jusqu’à 90% de notre temps à l’intérieur, il est absolument essentiel de garder un œil sur cet indicateur.

Qu’est-ce qui se passe lorsque le degré hygrométrique est haut ?

hygromètre contrôler niveau humidité intérieur environnement sain


1. Plus de gaz toxiques sont libérés dans l’air d’intérieur

L’augmentation de l’humidité rehausse également la concentration de composés organiques volatifs (COV) dans l’air. Ces derniers sont presque omniprésents dans notre vie quotidienne via les produits chimiques utilisés pour traiter les articles ménagers courants. Ils existent dans les peintures, les moquettes, le bois composite, les tissus d’ameublement, les assainisseurs d’air, etc. Par exemple, le berceau de votre bébé pourrait être un foyer de COV et de toxines provenant du bois pressé avec lequel il a été construit, de la colle avec laquelle il est maintenu et des peintures avec lesquelles il est décoré. Lorsque l’humidité est plus haute, ces particules dangereuses sont libérées en plus grandes quantités de ces différentes sources.

2. La capacité du corps à transpirer est affectée

La capacité du corps à se refroidir est gravement compromise par l’humidité haute. Elle gêne la peau d’évaporer efficacement la sueur. Les journées chaudes et humides signifient que la sueur sèche à peine et l’organisme continue à se chauffer. C’est pourquoi, notre santé mentale est aussi concernée. Une étude australienne de 2016 a révélé que plus un environnement chaud était humide, plus les gens étaient susceptibles de souffrir de détresse suite à l’impression de nager dans une chaleur insupportable et étouffante.

3. Le cœur subit plus de stress

Aller dehors et transpirer dans un environnement très humide peut être un véritable entraînement pour votre cœur. Non seulement l’humidité rend la température plus élevée que ce que les thermomètres enregistrent, mais cela oblige le corps à travailler dur pour rester au frais. Les étouffements ont tendance à augmenter la circulation sanguine et la respiration car l’organisme s’efforce de réduire sa température centrale et de rester à l’aise.

surchauffage corps déshydratation température haute air humide

4. Cela peut aggraver l’asthme ou la soulager dans certains cas

Alors que les personnes asthmatiques savent que respirer de l’air froid et sec peut enflammer leurs voies respiratoires, il s’avère que l’air chaud et humide peut faire à peu près la même chose. Cependant, il peut arriver le contraire. Par exemple, mettre une serviette sur la tête pendant une inhalation maison est une façon traditionnelle de se débarrasser du rhume. C’est parce que l’humidité détache le mucus.

5. Propagation de bactéries et virus 

Les risques pour la santé d’un taux d’humidité élevé vont au-delà de ce qui se trouve à l’intérieur du corps. Les agents pathogènes comme les bactéries et les virus aiment traîner dans les zones humides qui leur proposent des conditions idéales pour survivre et se reproduire. Malheureusement, cette situation favorise les infections respiratoires bactériennes et virales chez les habitants de la zone touchée. Cela est particulièrement vrai si quelqu’un est malade car les bactéries et les virus libérés lors des éternuements et de la toux pourront plus facilement résister et trouver un nouvel hôte.

symptômes rhume allergie humidité haure intérieur

6. Allergies

Les niveaux d’humidité élevés sont un facteur de risque pour les personnes allergiques car le liquide tombé dans les voies respiratoires peut exacerber les symptômes. En plus des agents pathogènes aéroportés comme les bactéries et les virus qui peuvent causer des infections, la forte teneur en eau dans l’air signifie de même la présence de champignons. Ceux-ci ont la capacité de provoquer une réaction d’hypersensibilité pouvant nécessiter des soins médicaux d’urgence, ainsi que le développement de moisissures dans les endroits habitables.

moisissures mur cuisine degré hygrométrique haut

7. Dermatite et eczéma 

L’eczéma et d’autres formes de dermatite sont souvent causés par les changements de température et de taux d’humidité. Lorsque la sueur reste sur votre peau cela peut entraîner une obstruction des glandes sudoripares et une éruption cutanée.

problème cutané éczéma mauvaise qualité air humidité

Par ailleurs, les conditions d’humidité extrêmement faible peuvent également aggraver l’irritation cutanée. Souvent, l’eczéma s’enflamme en hiver quand on se déplace entre les bâtiments surchauffés et le froid à l’extérieur.

8. Déshydratation du corps

Transpirer constamment par temps humide peut être très inconfortable mais cela peut aussi signifier que vous êtes déshydraté. De cette manière, vous perdez des électrolytes tels que le sodium et le chlorure dont le corps a besoin pour fonctionner. Il est donc très important de boire assez d’eau pour éviter les évanouissements, les crampes musculaires nocturnes et la surchauffe.

taux humidité cuisine cuisson évaporation vapeurs

9. Stress thermique

Au pire, l’imprégnation de l’air d’eau peut provoquer une condition connue sous le nom de stress thermique dans laquelle le corps cesse de se refroidir du tout. Lorsque la température corporelle dépasse 40 ° C on commence à se sentir épuisé et le cœur peut battre la chamade. Non traité, le stress thermique peut se transformer en coup de chaleur et vous pouvez subir de graves dommages à vos organes internes.

10. Acariens

Les acariens aiment les températures modérées et l’humidité élevée (généralement au-dessus de 70 %). On les retrouve dans la literie, les sols, les couvre-fenêtres et les meubles. Leur caca est le principal coupable pour certaines allergies.

11. Mauvaise qualité du sommeil

Un niveau d’humidité trop haut ou trop bas peut interférer avec votre repos nocturne. Dans le premier cas, la vapeur d’eau reste sur votre peau, ce qui vous rend moite. Toutefois, dès que vous retirez les couvertures, cette même vapeur d’eau vous refroidira rapidement et vous laissera à nouveau saisir la couverture. Cela vous empêchera de rester en phase de détente complète et abaissera en général la qualité de votre sommeil.

air sec taux humidité bas mauvaise qualité sommeil

Dans le deuxième cas, votre gorge et votre nez seront asséchés, vous obligeant à vous réveiller ou à dormir moins profondément en raison de l’irritation.

Degré hygrométrique bas et ses effets sur la santé et le bien-être

trouble yeux air sec intérieur taux humidité bas

1. Cela peut provoquer des troubles respiratoires

La grippe, la toux et le rhume peuvent en effet être causés par une faible humidité. L’air sec irrite les sinus et la gorge car la membrane muqueuse se dessèche. Ces conditions sont également très favorables pour la survie et la transmision des virus nuisibles d’une personne à l’autre.

La congestion nasale pendant les mois froids est généralement attribuée à une petite quantité d’eau dans l’air. En cas d’humidité normale, les capteurs dans le nez envoient une sensation de refroidissement pour faire passer l’air librement à travers la cavité nasale. Lorsque l’air ambiant est sec, ces capteurs s’irritent, rendant le sinus sec. Cette situation peut entraîner un saignement du nez.

2. Assèchement des yeux

De fait, un taux d’humidité faible peut assécher vos yeux en augmentant l’évaporation des larmes. Cela perturbe leur équilibre naturel nécessaire au bon fonctionnement. À 22 ° C et des niveaux de saturation de l’air d’eau entre 15-25%, une baisse soudaine de la qualité du mucus oculaire se produit. En même temps, le film lacrymal sain est essentiel pour les capacités optiques des yeux, leur nutrition et les mécanismes de défense antimicrobiens de la cornée.

L’air sec peut aussi affecter vos performances et votre productivité. Si l’humidité est trop basse, votre réaction naturelle est de cligner des yeux plus fréquemment. Cette augmentation du clignotement gêne aux tâches visuelles comme la lecture ou le travail de bureau.

3. Infections de la peau

En vérité, votre peau souffre aussi de la sècheresse d’air, surtout en hiver. Cette condition, une forme d’eczéma communément appelée démangeaison hivernale, est causée par le manque d’humidité de votre peau. L’air sec rend non seulement l’épiderme sec, mais il aspire également l’humidité de l’intérieur, générant de petites fissures. Les dernières provoquent une gêne et créent des voies potentielles d’infection bactérienne.

Quelques conseils pour garder le taux d’humidité chez vous sous contrôle

humidificateur air taux humidité bas intérieur

  1. Le maintien d’un équilibre sain d’humidité dans votre maison est relativement facile à faire. En premier lieu, faites entrer de l’air frais  – plus sa circulation est bonne, plus la température sera normale et moins de toxines nocives resteront à l’intérieur.
  2. L’utilisation d’un déshumidificateur aide également à soutenir un environnement agréable sans condensation ni moisissures.
  3. Les purificateurs ioniques peuvent être incroyablement efficaces pour éliminer la pollution de l’air intérieur, notamment les COV.
  4. Les climatiseurs peuvent réduire l’humidité absolue lorsqu’ils refroidissent et l’humidité relative lorsqu’ils chauffent.
  5. La plupart des formes de chauffage diminuent l’humidité relative mais il est conseillé d’éviter le chauffage au gaz sans fumée et les cheminées ouvertes.
  6. L’isolation des murs aide à garder votre maison au chaud en hiver et au frais en été.
  7. Les humidificateurs peuvent convenir aux climats très secs.
  8. Si l’air d’intérieur est vraiment trop sec, vous pouvez faire bouillir de l’eau sur votre cuisinière ou placer des bols d’eau à divers endroits de votre maison.
  9. Enfin, si vous voulez contrôler l’humidité relative de votre maison, un hygromètre vous fera l’affaire. C’est un instrument assez bon marché qui est parfois incorporé à des thermomètres ou des horloges.
Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué