L’obésite infantile : quelles causes à définir et conséquences à prévenir ?

Auteur: Marie-Anne Lenormand

Parmi les grands fléaux de la société contemporaine, il y a le surpoids dû à de nombreux facteurs. Depuis la Grande Peste au choléra, l’humanité passe par des périodes gravissimes qui laissent des empreintes profondes sur les modes de vie. En dépit de la Famine dont souffre une partie importante de la population mondiale, on se heurte à l’obésité et en particulier, à l’obésité infantile monde. Tandis que des millions d’enfants meurent de faim, la statistique dévoile des chiffres exorbitants se rapportant à la mauvaise alimentation qui a causé la mort de 11 millions de gens en 2017. En admettant que les données de l’Organisation mondiale de la santé soient choquantes, les institutions sociales et les familles doivent les considérer et réfléchir sur les mesures à prendre. Depuis 1975, le nombre des cas d’obésité a presque triplé. Tandis qu’en 2016, plus de 340 millions d’enfants et d’adolescents âgés de 5 à 19 ans étaient obèses ou en surpoids, en 2019, on a recensé 38 millions d’enfants de moins de 5 ans en surpoids ou obèses. Ces chiffres montrent que le problème avec l’obésité infantile s’approfondit et s’aggrave.

Obésité infantile : la surconsommation 

obésité infantile syndrome métabollique maladie cardiaque diabète


À la veille de Halloween, encore un monstre, celui de la surpopulation s’oppose à une chose plus que terrifiante : la surconsommation en général. Même qu’elle concerne plusieurs aspects de la vie, le surexcès d’aliments peut être rangé dans la liste. Peut-on mettre une ligne d’égalité entre la surconsommation à titre nutritif et l’excès de nourriture ? Bien sûr que oui ! Ce n’est pas normal d’en jeter des tonnes dans les pays « civilisés », alors qu’ailleurs il y a une carence forte de nutriments et de ressources alimentaires.

De toute façon, la culture des gens se mesure non seulement du nombre de livres lus, mais de la quantité de nourriture jetée. C’est-à-dire, si on la gaspille ou on mange autant qu’on a besoin. Par contre, à l’occasion de 16 octobre, la Journée nationale de la lutte contre le gaspillage alimentaire, nous ferons un point sur l’obésité infantile définition pour contribuer à l’éradication de maladies comme le diabète et l’hypertension, ainsi qu’aux problèmes hormonaux chez les enfants.

Les symptômes de l’obésité infantile 

obésité infantile symptômes enfants surpoids


Est-ce que tous les enfants à quelques kilos de trop sont en surpoids ou obèses ? Certains ont une silhouette plus grande que la moyenne. De même, il est prouvé que les enfants transportent normalement différentes quantités de graisse corporelle aux différents stades de leur développement. Ainsi, vous ne savez peut-être pas à quoi doit ressembler votre enfant si le poids est un problème de santé.

En tout cas, l’indice de masse corporelle (IMC) qui fournit une indication du poids par rapport à la taille, est la mesure acceptée du surpoids et de l’obésité. Alors, le médecin de votre enfant peut utiliser des courbes de croissance, l’IMC et, si nécessaire, d’autres tests pour vous aider à déterminer si le poids de votre progéniture pourrait poser des problèmes de santé. Sûrement, les enfants obèses pèsent au-dessus du poids normal pour leur âge et leur taille.

À part les états maladifs, l’obésité infantile peut répercuter sur l’estime de soi et entraîner une dépression.

Doit-on recourir à un médecin ? 

obésité infantile causes facteurs recourir médecin

Si vous craignez que votre enfant prenne trop de poids, parlez-en à son médecin. En fait, il examinera les antécédents de croissance et de développement du petit, les antécédents poids-pour-taille de votre famille et où votre enfant se place sur les courbes de croissance. Cela peut déterminer si le poids de l’enfant est dû à une assiette malsaine ou se rapporte à des facteurs génétiques. Sans doute, le médecin vous dira que l’une des meilleures stratégies pour réduire l’obésité infantile est d’améliorer les habitudes alimentaires et motrices de toute la famille. Puisque l’enfant obèse devient un adulte obèse, il faut prévenir et traiter le problème afin de protéger sa santé maintenant et à l’avenir.

Les causes du surpoids chez les enfants 

obésité infantile causes surpoids enfants

Les problèmes de mode de vie – trop peu d’activité et trop de calories provenant des aliments et des boissons sont les principaux facteurs de l’obésité infantile. Mais des facteurs génétiques et hormonaux pourraient également jouer un rôle. Par exemple, des recherches récentes ont montré que les changements d’hormones digestives peuvent affecter les signaux qui vous indiquent que vous êtes rassasié. Étant donné qu’un tout petit enfant ne peut pas vous le dire tout seul, vous devez apprendre à reconnaître le langage non verbal par lequel il communique. Dans ce sens, ne forcez pas l’enfant à manger lorsqu’il détourne la tête de la cuillère portée à sa bouche. Sûrement, la façon dont certains parents essaient de gaver le petit, suite à de bonnes intentions, peut mener à de mauvais résultats.

Quels sont les facteurs de risque ?

Soit seuls ou en combinaison, de nombreux facteurs augmentent le risque de surpoids de votre enfant.

Régime alimentaire 

obésité infantile conséquences régime alimentaire collations saines

En principe, la consommation régulière d’aliments riches en calories, comme les fast-foods et les pâtisseries des distributeurs automatiques, peut faire prendre du poids à votre enfant. En admettant des preuves, il s’avère que les bonbons et les desserts peuvent aussi entraîner une prise de poids, ainsi que les boissons sucrées, y compris les jus de fruits. Si vous êtes embarrassés sur quoi mettre dans la boîte lunch de votre loulou, inspirez-vous de nos collations saines après l’école ou d’une recette d’automne pour enfants modérément. Impliquez obligatoirement les fruits de saison, en particulier, les agrumes qui sont privilégiés.

Le manque d’exercices physiques  

obésité infantile manque exercices physiques

Sans doute, les enfants qui ne bougent pas beaucoup sont plus susceptibles de prendre du poids car ils ne brûlent pas assez de calories. Trop de temps passé à des activités sédentaires comme regarder la télévision ou jouer à des jeux vidéo, contribue forcément au problème. Sauf les sorties pendant les week-ends et lorsque la météo n’est pas favorable, organisez des activités d’intérieur pour divertir les enfants de 2 à 5 ans. Ce sera une mission difficile de troquer la tablette et l’ordi contre des jeux sportifs mais il vaut la peine d’essayer.

Facteurs génétiques 

obésité infantile morbidité facteurs génétiques habitudes nocives

Si parmi les membres de votre famille il y a des personnes en surpoids, vous pouvez vous attendre que votre enfant prenne du poids, lui aussi. Cela est particulièrement réel dans un environnement où les aliments riches en calories sont toujours disponibles et où l’activité physique n’est pas encouragée.

Facteurs psychologiques

Tout comme chez les adultes, le stress personnel, parental et familial peut augmenter le risque d’obésité chez un enfant. Certains enfants mangent trop pour faire face à des problèmes et à des émotions ou pour lutter contre l’ennui. Leurs parents peuvent avoir des tendances similaires.

Facteurs socio-économiques

Vu que les habitants de certaines communautés ont des ressources restreintes et un accès limité aux supermarchés, ils peuvent acheter des plats préparés qui ne se gâtent pas rapidement, comme des plats surgelés, des craquelins et des biscuits, sans doute malsains, surtout pour les petits enfants. Comme le statut social influence le développement de l’enfant, les paramètres existants, notamment la disponibilité des aliments, les prix, les portions, la densité calorique sont ses composants.

L’obésité infantile : conséquences qui en suivent 

obésité infantile conséquences bien-être physique social émotionnel perturbé

À condition que l’obésité infantile puisse entraîner des complications pour le bien-être physique, social et émotionnel de votre enfant, il est hyper important d’élaborer un menu sain pour toute la famille. Quoique les cantines offrent une nourriture conforme aux règles d’une alimentation riche en nutriments utiles, les enfants sont tentés par les distributeurs automatiques dispersant tout ce qui nuit à leur santé. Pour cette raison, vous devez non seulement préparer des plats sains mais aussi, éduquer votre enfant dans une culture nutritionnelle.

Le diabète de type 2 

obésité infantile causes grande morbidité maladies chroniques

En conséquence des facteurs énumérés ci-dessus, une grande morbidité sévit chez les tout petits : des maladies chroniques qui d’antan, n’étaient manifestes qu’auprès des adultes. Par exemple, le diabète de type 2 affecte l’enfant à cause de la façon dont son corps utilise le sucre (glucose) et suite au mode de vie sédentaire.

Le syndrome métabolique 

Effectivement, un ensemble de conditions comprenant l’hypertension artérielle, l’hyperglycémie, les triglycérides élevés, le faible cholestérol HDL et l’excès de graisse abdominale peut exposer votre enfant au risque de maladie cardiaque, de diabète ou à d’autres problèmes de santé.

Taux de cholestérol et pression artérielle élevés

En admettant qu’une mauvaise alimentation puisse amener l’enfant à développer l’une des deux conditions ou les deux, les conséquences aboutissent à l’accumulation de plaques dans les artères. Par suite, ceci peut provoquer un rétrécissement et un durcissement des artères, à cela succède une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral plus tard dans la vie.

D’autres complications fréquentes 

obésité infantile complications fréquentes souffrances

Les enfants en surpoids ou obèses pourraient être plus susceptibles de souffrir d’asthme. Ils arrive qu’une apnée obstructive du sommeil soit un trouble potentiellement grave dans lequel la respiration d’un enfant s’arrête et recommence à plusieurs reprises pendant qu’il dort.

Généralement, la maladie du foie gras non alcoolique est un trouble qui ne provoque aucun symptôme, mais entraîne une accumulation de dépôts graisseux dans le foie, des cicatrices et des lésions hépatiques. En dernier lieu, les fractures osseuses sont habituelles chez les enfants obèses.

L’obésité infantile peut provoquer une déstabilisation sociale et émotionnelle 

obésité infantile causes déstabilisation sociale émotionnelle

Pour sa part, le surpoids a toujours été l’objet de taquinements et d’intimidations, en sorte que les enfants sujets souffrent d’une perte d’estime de soi et d’un risque accru de dépression. Il en suivent des problèmes de comportement et d’apprentissage menant à l’anxiété et à de moins bonnes aptitudes de sociabilité. Or, l’isolement social n’est pas exclu.

Résumons les pièges 

obésité infantile avoir culture nutritive

  1. Ne récompensez pas les enfants pour leur bon comportement et n’essayez pas d’arrêter le mauvais avec des bonbons ou des friandises. Trouvez d’autres moyens de changer d’attitude.
  2. N’ayez pas de politique de nettoyage de l’assiette. Même les bébés se détournent du biberon ou du sein pour envoyer des signaux indiquant qu’ils sont comblés. Si les enfants sont satisfaits, ne les forcez pas à continuer à manger. Soutenez l’idée qu’ils ne devraient manger que lorsqu’ils ont faim.
  3. Ne parlez pas de «mauvais aliments» et n’interdisez pas complètement toutes les sucreries et collations préférées. Les enfants peuvent se rebeller et manger trop d’aliments interdits à l’extérieur de la maison. Servez des aliments sains la plupart du temps et offrez des friandises de temps en temps.

Recommandations par âge 

obésité infantile conséquences recommandations âge

De la naissance à 1 an: Outre ses nombreux bienfaits pour la santé, l’allaitement peut prévenir une prise de poids excessive.

De 1 à 5 ans: Commencez tôt à initier les bonnes habitudes. Aidez à façonner les préférences alimentaires en offrant une variété d’aliments sains. Encouragez la tendance naturelle des enfants à être actifs et aidez-les à développer leurs compétences.

De 6 à 12 ans: Encouragez les enfants à être physiquement actifs tous les jours, que ce soit par le biais d’une équipe sportive organisée ou d’une partie de soccer pendant la récréation. Incitez les petits à des activités quotidiennes comme jouer à l’extérieur ou faire une promenade en famille. Laissez-les participer davantage à faire de bons choix alimentaires et vous assister dans la préparation du déjeuner.

De 13 à 18 ans: Apprenez aux adolescents à préparer des repas et des collations sains à la maison. Encouragez-les à faire des choix sains à l’extérieur de la maison et à être actifs tous les jours.

Tous les âges: réduisez le temps passé à la télévision, au téléphone, à l’ordinateur et aux jeux vidéo et découragez de manger devant un écran (télévision ou autre). Servez une variété d’aliments sains et prenez des repas en famille ensemble aussi souvent que possible. Encouragez les enfants à prendre leur petit-déjeuner tous les jours, à consommer au moins cinq portions de fruits et légumes par jour et à limiter les boissons sucrées.

Parlez aux enfants de l’importance de bien manger et d’être actif. Soyez un modèle en mangeant bien, en faisant de l’exercice régulièrement et en intégrant des habitudes saines à votre vie quotidienne. Faites-en une affaire de famille qui deviendra une seconde nature pour tout le monde.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué