Allergie aux acariens : comment prévenir les facteurs de risque et reconnaître les symptômes ?

Auteur: Marie-Anne Lenormand

Si vous êtes sujet au rhume des foins, vous éternuez et votre nez coule, ce n’est pas obligatoirement une souffrance saisonnière. Il se peut que ce soit une réaction allergique à de minuscules insectes qui vivent généralement dans la poussière domestique. Vu que la liste des intolérances est longissime et notre rédaction a déjà misé sur l’allergie au soleil et les allergies alimentaires, cet article portera le point de mire sur celle aux acariens. Principalement, c’est une forme d’hypersensibilité, représentée comme une réaction inflammatoire. En admettant que ce soit une maladie à multiples facettes, nous essaierons de soulever le rideau de l’allergie aux acariens pour définir les traitements de désensibilisation.

Allergie aux acariens : quels sont les incriminés ? 

allergie aux acariens quels incriminés allergies acariens


À titre informatif, les acariens sont de petits arthropodes appartenant à la classe Arachnida et à la sous-classe Acari, regroupant les tiques, les araignées et les scorpions. Comme le montre la discipline scientifique consacrée à l’étude des acariens, l’acarologie, les bestioles sont miniscules ne mesurant plus de 1 mm de longueur. Par suite d’un plan corporel simple et non segmenté, ils sont souvent presque invisibles et négligés.

Quelques espèces sont aquatiques, d’autres se sentent bien dans le sol jouant le rôle de décomposeurs, certainеs vivent en symbiose avec les plantes et il y a une quatrième espèce qui sont des prédateurs ou des parasites. En tout cas, la plupart des espèces sont inoffensives pour l’homme, malgré que quelques-unes sont culpabilisées pour provoquer une allergie aux acariens transmettant des maladies.

L’environnement confortable des acariens 

allergie aux acariens environnement confortable acariens


Au fait, inaperçus sans microscope, les acariens habitent des endroits chauds et humides, propices à leur développement et abondant de cellules cutanées. Donc, la literie, en particulier les matelas, les meubles rembourrés, la moquette et les tapis sont le royaume des acariens. À mesure que vous hésitez quel matelas choisir pour la chambre d’enfants ou pour la vôtre, nous vous conseillons le type de garnissage hypoallergénique, c’est-à-dire, un matelas anti-acarien. Comme une bonne prévention de l’allergie aux acariens s’avèrent les astuces de grand-mère pour nettoyer un matelas.

Quels sont les symptômes d’une allergie aux acariens ? 

allergie aux acariens symptômes similaires grippe saisonnière

Bien que nous ayons déjà mentionné que certains des symptômes de l’allergie aux acariens sont identiques à ceux d’une grippe saisonnière ou au rhume des foins, s’ils sont fréquents, il faut les prendre en vue. Consulter un allergologue pour qu’il effectue un test d’allergie acariens symptômes, devient une tâche prioritaire. De nombreuses personnes allergiques aux acariens présentent des signes d’asthme, comme une respiration sifflante et des difficultés respiratoires.

En prenant des mesures pour réduire le nombre d’acariens dans votre maison, vous pouvez contrôler l’allergie à ces intrus. Des médicaments ou d’autres traitements sont parfois nécessaires pour soulager les symptômes et gérer l’asthme.

Groupes de symptômes manifestés si vous souffrez d’une allergie aux acariens 

allergie aux acariens groupes symptômes manifestés

Généralement, une allergie aux acariens peut aller de légère à grave. Alors, un cas léger peut provoquer un écoulement nasal occasionnel, des yeux larmoyants et des éternuements. Dans les cas graves, la maladie peut être continue (chronique), entraînant des éternuements persistants, une toux, une congestion, une pression faciale ou une crise d’asthme grave.

D’après les organes souffrants lors d’une intolérance aux insectes arachnides, on peut grouper les symptômes de la façon suivante :

Voies nasales et respiratoires

  • Des éternuements
  • Un nez qui coule
  • Des yeux qui démangent, rouges ou larmoyants
  • Une congestion nasale
  • Des sécrétions post-nasales
  • Une toux persistante et difficulté à respirer
  • Une oppression thoracique ou douleur
  • Des accès de toux ou de respiration sifflante qui peuvent être aggravés par un virus respiratoire comme un rhume ou la grippe
  • Un sifflement ou une respiration sifflante audible lors de l’expiration

Problèmes cutanés

facteurs allergie aux acariens démangeaison toux nez bouché

  • Des démangeaisons du nez, de la bouche ou de la gorge
  • Une pression et douleur faciales
  • Une peau enflée de couleur bleue sous vos yeux
  • Chez un enfant, frottements fréquents du nez vers le haut
  • Des piqûres acariens
  • Des boutons acariens

Si votre allergie aux acariens contribue à l’asthme, vous pouvez également ressentir un trouble du sommeil causé par un essoufflement, une toux ou une respiration sifflante.

Quand la visite chez le médecin est-elle obligatoire ? 

allergie aux acariens visite médecin obligatoire

Vu que certains signes et symptômes d’allergie aux acariens, comme l’écoulement nasal ou les éternuements sont similaires à ceux du rhume, il est difficile de diagnostiquer sans analyses médicales et tests ce que vous avez exactement. Si les symptômes persistent pendant plus d’une semaine, vous pourriez être allergique aux acariens.

Supposons que vos signes et symptômes soient graves, tels qu’une congestion nasale tenace, une respiration sifflante ou des difficultés à dormir, appelez votre médecin. Cherchez des soins d’urgence si la respiration sifflante ou l’essoufflement s’aggravent rapidement ou si vous êtes essoufflé avec une activité minimale.

Quelles peuvent être les causes d’une allergie aux acariens ? 

allergie aux acariens causes allergie système immunitaire

En général, les allergies surviennent lorsque le système immunitaire réagit à une substance étrangère comme le pollen, les squames d’animaux ou les acariens. Votre système immunitaire produit des protéines appelées anticorps qui vous protègent des envahisseurs indésirables capables de vous rendre malade ou de provoquer une infection. Lorsque vous êtes testés d’une allergie quelconque, les anticorps fabriqués identifient votre allergène particulier comme quelque chose de nocif, même si ce n’est pas le cas. Au moment où vous entrez en contact avec l’allergène, votre système immunitaire produit une réponse inflammatoire dans vos voies nasales ou vos poumons. Une exposition prolongée ou régulière à l’allergène peut provoquer une inflammation continue (chronique) associée à l’asthme.

Comme déjà mentionné, les acariens se nourrissent de matières organiques telles que les cellules de la peau rejetées par les gens et, plutôt que de boire de l’eau, ils absorbent l’eau de l’humidité de l’atmosphère. Étant donné que la poussière contient également les excréments et les corps en décomposition des acariens, les protéines présentes dans ces «débris» d’acariens sont à l’origine de l’allergie aux acariens.

Les facteurs de risque courants 

allergie aux acariens facteurs risque courants

Parmi les facteurs de risque possibles en cas d’allergie aux acariens, on peut citer :

  • Avoir des antécédents familiaux d’allergies. Cela signifie que si plusieurs membres de votre famille sont allergiques, n’importe au quel type d’intolérance, vous êtes plus susceptible de développer une sensibilité aux acariens qu’au cas contraire.
  • Exposition aux acariens. Au cas où vous êtes exposé à des niveaux élevés d’acariens, en particulier au début de la vie, le risque peut accroître.
  • Être un enfant ou un jeune adulte. Vous êtes plus susceptible de développer une allergie aux acariens pendant l’enfance ou au début de l’âge adulte.

À quelles complications peut-on s’attendre ? 

symptômes allergie aux acariens complications attendus exposition acariens

Comme il arrive en cas d’allergie, l’exposition aux acariens et à leurs débris peut entraîner des complications. Par exemple, il n’est pas exclu d’être sujet à :

  • Des infections des sinus. En supposant qu’une inflammation chronique persiste, elle peut endommager les tissus dans les voies nasales et obstruer vos sinus. Ces obstructions peuvent vous rendre plus susceptibles de développer des infections des sinus (sinusite).
  • Asthme. Les personnes souffrant d’asthme et d’allergie aux acariens ont souvent des difficultés à gérer les symptômes associés. Ils peuvent être à risque de crises d’asthme nécessitant un traitement médical immédiat ou des soins d’urgence.

Lorsque vous respirez les déchets d’acariens, votre système immunitaire passe à la vitesse supérieure, produisant des anticorps contre les substances normalement inoffensives. Alors, cette réponse immunitaire trop zélée provoque les symptômes associés et vous commencez à éternuer et se moucher le nez.

D’après une statistique indulgente, des millions de gens sont affectés par ce type d’allergie.

Qu’est-ce qu’un test pour diagnostiquer les allergies aux acariens ? 

symptômes allergie aux acariens prick test diagnostiquer allergie

Principalement, le type de test le plus courant est un test cutané (prick test). Lors de l’essai, l’allergologue pique une zone de la peau avec un petit extrait de l’allergène. On attend ensuite environ 15 minutes pour voir s’il en résultent des réactions négatives. Au cas où un bouton allergie acarien apparaît autour de la zone piquée de la peau, elle peut devenir rouge et démanger. Cette réaction signifie qu’il y a une sensibilisation, c’est-à-dire, une allergie.

Parfois, on utilise un test sanguin à la place d’un test cutané, mais notez que lui, il ne peut dépister que les anticorps, donc les résultats peuvent ne pas être aussi précis.

Dessensibilisation ou comment traiter une allergie aux acariens ? 

symptômes allergie aux acariens dessensibilisation comment traiter

Certainement, la meilleure option de traitement est de limiter votre exposition aux acariens. Si cela ne fonctionne pas, il existe plusieurs médicaments en vente libre et sur ordonnance qui peuvent aider à soulager les symptômes associés, par exemple, les antihistaminiques qui peuvent soulager les éternuements, le nez qui coule et les démangeaisons. Dans la liste, vous pouvez ajouter:

  • les corticostéroïdes nasaux qui peuvent réduire l’inflammation tout en offrant moins d’effets secondaires que leurs homologues oraux
  • les décongestionnants qui pour leur part, peuvent réduire les tissus dans les voies nasales et de cette façon, faciliter la respiration. Il arrive de combiner un antihistaminique et un décongestionnant pour de meilleurs résultats.

D’autres traitements qui peuvent apporter un soulagement comprennent: le cromolyne sodique, l’immunothérapie, également connue sous le nom de vaccins contre les allergies, modificateurs de leucotriène. Par contre, ce dernier augmente le risque d’effets secondaires graves sur la santé mentale, tels que des pensées et des actions suicidaires. Pour cette raison, il ne doit être utilisé que lorsque d’autres médicaments contre les allergies appropriés ne sont pas disponibles.

Prévention des allergies aux acariens 

prévention allergie aux acariens prévention allergies contrôlables

Bien que les allergies aux acariens soient tenaces et persistantes, la bonne nouvelle est qu’elles sont contrôlables. Heureusement, ce n’est pas une bataille perdue pour les personnes allergiques aux acariens. Vous pouvez prendre les mesures suivantes pour vous assurer que votre lit en reste exempt:

  • Utilisez des couvre-lits anti-allergènes sur le matelas, le sommier et les oreillers. Les couvertures zippées sont les meilleures, car leur tissu étroitement tissé empêche les acariens de pénétrer dans les lits.
  • Lavez toute la literie à l’eau chaude au moins une fois par semaine. Cela comprend les draps, les taies d’oreiller, les couvertures et les couvre-lits. Séchez dans un séchoir chaud ou à la lumière naturelle du soleil pendant les mois d’été.

prévention allergie aux acariens laver literie souvent

  • Utilisez un climatiseur ou un déshumidificateur pour maintenir l’humidité relative de votre maison entre 30 et 50 pour cent. Vous pouvez aussi vous informer comment enlever les moisissures des différentes surfaces.
  • Achetez un filtre à air de haute efficacité (HEPA).
  • N’achetez que des jouets en peluche lavables et lavez-les souvent. Gardez les jouets en peluche hors des lits.
  • Époussetez fréquemment avec une serviette humide ou huilée. Cela permet de minimiser la quantité de poussière et l’empêche de s’accumuler.
  • Passez régulièrement l’aspirateur à un filtre HEPA. Une personne allergique aux acariens devrait demander à quelqu’un d’autre de s’acquitter de cette tâche.

prévention allergie aux acariens passer aspirateur filtre

  • Débarrassez-vous de l’encombrement là où la poussière s’accumule.
  • Nettoyez souvent les rideaux et les meubles rembourrés.
  • Remplacez la moquette par un plancher de bois, de carreaux, de linoléum ou de vinyle, si possible et apprenez quelques trucs pour le nettoyage tapis.
  • Ne surchauffez pas votre logement, car des températures de plus de 23˚ favorisent la prolifération des acariens.
  • Ne permettez pas à votre animal de compagnie d’entrer dans la chambre et de monter sur le lit. Une solution pour qu’il soit isolé et plus autonome, c’est de lui fabriquer un tipi dans un coin de la maison.

symptômes allergie aux acariens animal de compagnie isolé

Il existe plusieurs produits et sprays anti-acariens qui éloignent efficacement les insectes de vos amis poilus et de votre maison.

prévention allergie aux acariens produits anti acariens sprays

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué