Allergies alimentaires : définition, symptômes, diagnostique et traitement

Auteur: Jasmine Guillot

Selon les chiffres de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES), les intolérances et les allergies alimentaires ont doublé au cours des cinq dernières années tout en devenant handicapantes. Près de 8 % des enfants et environ 4 % des adultes sont obligés de surveiller tout ce qu’ils mettent dans leur assiette. Mais pourquoi cette croissance spectaculaire ? Comment reconnaître les symptômes d’une allergie alimentaire et les prévenir ? Quelles sont les aliments les plus souvent en cause ? Qui sont les personnes les plus concernés ? Existe-t-il un traitement adapté grâce auquel on peut faire ses courses tranquillement ? Deavita.fr fait le point sur le sujet  pour vous !

Tout savoir sur les allergies alimentaires et les intolérances

allergies alimentaires et intolèrances gluten lactose soja tout savoir


Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire au juste ? C’est en effet une réaction anormale du système immunitaire déclenchée par des aliments spécifiques. Cette réaction survient soit de manière soudaine, dans les 2-3 heures suivant l’ingestion alimentaire, soit de manière retardée, 48 heures plus tard. L’immunité réagit de façon adverse à ces aliments par une surproduction d’immunoglobulines, généralement de type E.

Quels sont les symptômes ?

syptômes courants des intolérences et allergies alimentaires


Généralement, les symptômes sont légers (des picotements sur les lèvres ou des éruptions cutanées). Mais parfois, l’allergie peut devenir grave et même mortelle. Dans ce cas, identifier et bannir les aliments en cause est un must. En France, entre 50 et 80 personnes meurent chaque année des suites d’une allergie alimentaire. Voici donc les symptômes les plus fréquemment rapportés à connaître :

  • des symptômes cutanés, tels que démangeaisons, éruptions cutanées, urticaire, eczéma, prurit labial, dermatite atopique (en particulier chez les nourrissons), œdème des lèvres, picotements des lèvres ou de la bouche, œdème de Quincke.
  • des symptômes gastro-intestinaux, comme douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées, coliques, reflux gastro-œsophagien.
  • des troubles respiratoires, comme asthme, rhino-conjonctivite, rhinite.
  • des réactions généralisées, telles que chute de tension, malaise, choc anaphylactique

définition symptômes dépistage et traitement des intolérances alimentaires allergies

En règle générale, les réactions allergiques peuvent entraîner un ou plusieurs des symptômes énumérés. Et comme déjà mentionné, ils apparaissent de quelques minutes à quelques heures après l’ingestion de l’aliment. Ils peuvent varier en fonction de la sensibilité de la personne.

Les causes des allergies alimentaires et de leur croissance rapide

causes des allergies intolérances alimentaires enfants et adultes

Presque toutes les allergies alimentaires tombent dans la catégorie de réactions allergiques de type I. En fonction de l’allergène, l’allergie peut se déclarer tôt dans l’enfance ou pendant l’adolescence. Elle peut apparait à l’âge trop fragile et disparait à l’âge adulte ou persister pendant toute la vie. Les différents scénarios possibles sont bien plusieurs et ils sont tous étudiées pour expliquer l’origine de l’augmentation de la survenue des allergies alimentaires dans la population mondiale. Voici quelques-unes des causes les plus connues :

  • les aliments importés varient et diversifient nos régimes tout en nous exposant à plusieurs produits allergènes.
  • la pollution atmosphérique diminue considérablement l’immunité
  • les manipulations technologiques de l’industrie agro-alimentaire augmente la survenue des allergies et intolérances alimentaires
  • la diminution de l’allaitement maternel des nourrissons est de plus en plus courante
  • une hygiène spécifique chez les enfants empêchant le bon développement de leur système
  • immunitaire peut être aussi la cause d’une allergie alimentaire
  • une consommation précoce de certains aliments, ou la surconsommation d’autres pendant la période d’enfance
  • des prédispositions génétiques aux allergies alimentaires

quelles sont les causes d'une allergie alimentaire

Outre les causes énumérées, l’environnement, elle aussi, joue un rôle très important dans la survenue des allergies.

lien entre allaitement et allergie alimentaire

Et pour expliquer la hausse impressionnante des réactions allergiques ces dernières années, les scientifiques avancent plusieurs raisons, dont l’allaitement qui a considérablement diminué. Croyez-le ou non, plusieurs sont les études attribuant des vertus anti-allergéniques au lait maternel. Par ailleurs, la diversification alimentaire des nourrissons est devenue trop précoce.

allergie et intolérance alimentaire causes traitement

D’après une étude finlandaise, l’introduction de 4 aliments avant l’âge de 4 mois multiplierait par 3 le risque d’eczéma, alors que seul le lait est indispensable avant l’âge de 6 mois. L’évolution de l’industrie alimentaire et les nombreux plats cuisinés riches en allergènes potentiels, additifs de nature protéique comme le blanc d’œuf, la poudre de lait, la caséine, la farine de lupin, peuvent également augmenter les différentes réactions d’allergies graves.

Quels sont les aliments allergènes à éviter ?

quels sont les aliments en cause allergies intolérences alimentaires gluten lactose soja

Normalement, les aliments les plus allergènes ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. Ils peuvent varier en fonction des aliments typiques de la région. Dans les pays asiatiques, par exemple, l’allergie au riz domine, tandis que dans les pays scandinaves, c’est plutôt l’allergie au poisson qui est la plus courante. En Europe, parmi les aliments les plus allergènes, on trouve :

  • les cacahuètes
  • les noix (amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noisettes ou avelines, noix de macadamia,
  • pacanes, pignons, pistaches, noix)
  • le lait de vache
  • les œufs
  • les poissons
  • les fruits de mer (crabe, homard et crevettes)
  • le soya
  • blé, seigle, orge, avoine, épeautre, kamut et produits à base de céréales (gluten)
  • les graines de sésame

À noter : chez les nouveau-nés, l’allergie au lait de vache est celle qui survient le plus fréquemment avant l’introduction des aliments solides. Ceci est le cas d’environ 2,5 % des bébés.

Dépistage : allergie ou intolérance alimentaire ?

diagnostique intolèrence ou allergie alimentaire test immunologue

Il n’est pas toujours trop facile de dénicher l’aliment auquel on est allergique, surtout lorsqu’il y a des allergies croisées. Il est important de réaliser un test pour savoir quels sont les aliments problématiques, notamment chez les petits. La diagnostique se fait généralement par une allergologue alimentaire, qui réalise une enquête alimentaire et des tests immunologiques (cutanés, sanguins et de provocation). Si la personne présente alors un ou bien plusieurs des symptômes mentionnés suite à l’ingestion du même aliment, l’allergie alimentaire est en cause.

dépistage intolérence allergie alimentaire enquête tests diagnostique immunologue

Toutefois, les intolérances alimentaires, qui sont généralement d’origine métabolique ou due à l’ingestion d’une quantité importante d’aliments riches en tyramine ou en histamine, ne doivent pas être confondues avec des allergies. Bien qu’elles aient des symptômes similaires, elles sont complétement différentes ! Et c’est grâce aux tests immunologiques qu’on peut discriminer entre intolérance et allergie.

Allergie alimentaire croisée, c’est quoi ?

définition allergie alimentaire croisée exemples traitement

Les allergies alimentaires croisées sont généralement dues à une structure immunohistochimique similaire entre deux aliments allergènes. Autrement dit, les anticorps synthétisés contre le premier allergène reconnaissent le deuxième allergène du fait de leur structure trop proche. Parmi les allergies croisées les plus courantes, on trouve :

  • les allergies aliment-aliment (les noix et les amandes, le lupin et l’arachide, le kiwi et la moutarde, le lait de vache et la viande de bœuf)
  • les allergies aliment-pollen (les fruits / les légumes et les bouleaux ou la pêche et les cyprès)
  • les allergies aliment-latex (le kiwi/ l’avocat/ la banane/ la châtaigne/ le melon et le latex)

Quel traitement pour soulager les allergies ?

comment traiter les allergies intolérences alimentaires

Bien que plusieurs études soient en cours pour le développement de traitements d’immunothérapie pour une désensibilisation à l’allergène, à ce jour, il n’y a malheureusement pas de traitement efficace contre les différents types d’allergies. Face à une allergie alimentaire, la principale prise en charge reste celle qui repose sur l’éviction de l’aliment ou des aliments contenant des substances allergènes. Par ailleurs, comme pour toutes les autres allergies, il existe des façons efficaces pour soulager les symptômes.

traitement allergie alimentaire éviction aliments allergènes

Une fois l’allergie alimentaire confirmée par une allergologue, le seul traitement efficace reste l’éviction. En quoi consiste-t-elle ? À supprimer les aliments allergènes de son menu. Toutefois, l’éviction peut être problématique, surtout si vous avez une allergie croisée ou allergie aux œufs (présents dans plusieurs produits et aliments). Il faut donc lire très attentivement les étiquettes de chaque aliment acheté. En cas de repas pris à l’extérieur, il ne faut pas hésiter à poser des questions au restaurateur ou au chef. Et outre les conseils alimentaires de l’allergologue, vous pouvez aussi opter pour les services d’un diététicien afin d’obtenir un régime alimentaire adapté et éviter la carence, due à l’élimination d’un type d’aliment.

traitement et façons de soulager les symptômes allergiques allergie intolérance alimentaire

Quant aux autres façons de soulager les symptômes allergiques, elles dépendent des symptômes. On y trouve donc les traitements suivants :

  • les antihistaminiques H1 sont généralement prescrits par voie systémique pour soulager les symptômes de l’urticaire, de la rhinite, ou encore de la conjonctivite allergique
  • les ralentisseurs du transit intestinal sont utilisés pour soulager les symptômes gastro-intestinaux, comme diarrhée, vomissements, nausées
  • en cas d’eczéma-allergie alimentaire, les spécialistes prescrivent des crèmes émollientes et hydratantes
  • en cas d’asthme, un traitement de fond est de mise (les cures thermales sont aussi possibles, mais doivent être prescrites par un médecin)
  • les auto-injecteurs d’adrénaline, quant à eux, représentent un traitement d’urgence à utiliser en cas de choc anaphylactique

allergie intolérance alimentaire consultation immunologue dépistage symptômes allergiques

Quels que soient vos symptômes, aucun traitement n’est envisageable sans une consultation médicale. Évitez l’automédication ! Sinon, vous risquez de provoquer des effets secondaires indésirables.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué