Sommeil de bonne qualité : les 3 mythes les plus répandus ayant un impact nocif sur la santé

Auteur: Claire Xavier

sommeil de bonne qualité mythes influence nocive


Le sommeil de bonne qualité est essentiel pour la santé globale de l’être humain. Toutefois, ce n’est pas un secret que les troubles de sommeil sont un problème qui tourmente les gens à travers le monde entier. Cet élément vital a une influence sur la productivité, l’humeur et la santé en générale. Et dans cet ordre d’idées, une équipe de scientifiques de l’Université de New York a mené une étude montrant que certains des mythes sur le sommeil les plus répandus, peuvent en effet s’avérer dangereux.

Comment profiter d’un sommeil de bonne qualité ? Les 3 mythes les plus répandus qui ont une mauvaise influence sur la santé !

sommeil de bonne qualité santé mythes influence nocive


Les auteurs de la recherche scientifique ont examiné un grand nombre de sites web afin de découvrir et classer les mythes les plus courants sur le sommeil. Il s’avère d’ailleurs qu’au top des listes figurait l’affirmation que dormir 5 heures par nuit est tout à fait suffisant. En effet, les adultes âgés de 18 à 60 ans devraient dormir au moins 7 heures par nuit pour pouvoir profiter d’un sommeil optimal. Le manque de celui-ci à long terme, est associé à un certain nombre de maladies chroniques telles que diabète, obésité, hypertension, déprime et anxiété.

sommeil de bonne qualité mythes répandus santé

Le deuxième mythe identifié dans cette recherche scientifique est celui qui consiste à dire que boire de l’alcool avant d’aller au lit aide à mieux dormir. Alors, ce n’est pas du tout vrai ! D’après les experts, la consommation des boissons alcoolisées réduit la capacité de l’organisme humain de profiter d’un sommeil de bonne qualité.

sommeil de bonne qualité les mythes les plus répandus santé

Selon le troisième mythe le ronflement est généralement inoffensif. Bien qu’il puisse être de temps en temps normal, le ronflement chronique peut être un signe d’apnée du sommeil. Cette dernière représente un trouble potentiellement grave où la respiration cesse et recommence à plusieurs reprises. Non traitée, l’apnée peut augmenter le risque d’hypertension, de problèmes cardiaques, de diabète de type 2 etc.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué