Une combinaison de sport, d’oméga-3 et de vitamine D pour diminuer son risque de cancer de 61% : une étude explique

Auteur: Claire Xavier

Ce n’est pas par hasard que l’on dit que la prévention est le meilleur remède. Avoir une bonne hygiène de vie et effectuer régulièrement une prophylaxie chez son médecin généraliste sont deux gestes essentiels pouvant aider à prévenir le développement de plusieurs maladies graves ou à les détecter à un stade précoce. Dans ce contexte, nombreuses sont les études scientifiques qui visent à examiner les méthodes qui contribuent à diminuer son risque de cancer. L’une des recherches les plus récentes a pu découvrir une combinaison surprenante pouvant réduire ce risque de 61%. Explication.

Les travaux ont paru le 25 avril 2022 dans la revue spécialisée Frontiers in Aging.

Une étude vient de découvrir la combinaison qui permet de diminuer son risque de cancer de 61%

comment diminuer risque cancer étude scientifique sport oméga-3 vitamine D


Plusieurs sont les recommandations d’experts en termes de prévention de cancer : de l’alimentation au sport, en passant par l’élimination de certaines mauvaises habitudes telles que le tabagisme. L’objectif de l’étude susmentionnée était de tester les avantages individuels et en combinaison de la vitamine D, des acides gras oméga-3 et d’un simple programme d’exercices de force musculaire sur le risque de tout type de cancer invasif. Un total de 2 157 personnes issues de cinq pays européens y ont participé. Les volontaires étaient âgés de 75 ans en moyenne et ils étaient suivis pendant une période de cinq ans, soit de décembre 2021 à décembre 2017.

comment diminuer les risques de cancer combinaison de vitamine D oméga-3 exercice physique


Pour les besoins de leur étude, les chercheurs ont divisé les participants en huit groupes différents dans le but de mieux tester les bienfaits des deux nutriments essentiels et de l’activité physique. Voici un aperçu :

  • Groupe 1 pris 2000 UI de vitamine D3 et un gramme d’oméga-3 au quotidien. Les volontaires de ce groupe ont également effectué les exercices musculaires trois fois par semaine.
  • Le deuxième groupe a reçu seulement les vitamines.
  • Groupe 3 a pris la vitamine D et a suivi l’entraînement physique.
  • Le quatrième groupe a reçu l’oméga-3 et a pratiqué les exercices.
  • Le cinquième groupe n’a pris que la vitamine D3.
  • Groupe 6 a reçu l’oméga-3 seul.
  • Groupe 7 a pratiqué uniquement l’entraînement physique.
  • Enfin, le groupe 8 a reçu du placebo.

réduire son risque de cancer de 61% étude scientifique vitamine D oméga-3 entraînement physique

Au cours de cinq ans de l’étude, les participants étaient suivis via des appels téléphoniques et ils ont subi de divers examens de santé. Alors, laquelle des combinaisons s’est avérée la plus efficace pour diminuer son risque de cancer ? Selon les chercheurs, la combinaison de vitamine D, d’oméga-3 et d’exercices physiques, c’est-à-dire le premier groupe, ont vu une diminution de risque de cancers de 61%. Groupe 2 et groupe 3 ont également démontré de légers bénéfices, mais c’était le cumul des trois qui a donné les meilleurs résultats.

diminuer son risque de cancer vitamine D oméga-3 exercices physiques étude scientifique

Avant d’énumérer les meilleures sources d’oméga-3 et de vitamine D, il importe de clarifier d’abord la notion d’exercice physique. Quant aux personnes âgées, mieux vaut pratiquer la marche pendant au moins une heure, si possible, et entretenir un rythme conséquent. Pour ce qui est d’exercices de force musculaire, un bon exemple, c’est la planche abdominale durant une minute- une activité plutôt pénible pour les personnes âgées. La rédaction recommande une consultation avec un spécialiste de physiothérapie dans le but d’éviter les blessures potentielles et d’obtenir de meilleurs résultats.

Les meilleures sources d’oméga-3

aliments contenant des omega 3 réduire risque de cancer

Ce n’est pas un secret que les bienfaits des oméga-3 affectent plusieurs aspects de la santé humaine. En plus de chouchouter le cœur et le système cardiovasculaire, ces acides gras essentiels boostent encore l’activité cérébrale, aident à diminuer son risque de cancer (comme l’a prouvé l’étude), favorisent la santé des os et plus encore. L’apport journalier recommandé est de 250 à 500 mg pour des adultes en bonne santé. Parmi les sources et les aliments riches en oméga-3 figurent les suivants :

  • Maquereau : 5 134 mg pour 100 gr.
  • Saumon : 2 260 mg pour 100 grammes
  • Huile de foie de morue : 2 682 mg pour une cuillère à soupe
  • Harengs : 2 366 mg pour 100 gr.
  • Huîtres : 435 mg pour 100 grammes
  • Sardines : 1 480 mg pour 100 gr.
  • Anchois : 2 113 mg pour 100 grammes
  • Caviar : 1 086 mg pour une cuillère à soupe
  • Graines de lin : 2 350 mg pour une cuillère à soupe
  • Graines de chia : 5 060 mg pour 28 gr.
  • Noix : 2 570 mg pour 28 grammes
  • Soja : 1 443 mg/100 gr.

Quels aliments contiennent de la vitamine D ?

dans quels aliments trouve t on la vitamine d meilleures sources réduire risque de cancer

En plus de renforcer le système immunitaire, nerveux et cérébral, la vitamine D participe aussi à la bonne santé des os et des dents, à la régulation du taux d’insuline, à l’amélioration de la fonction pulmonaire et ainsi de suite. La dose quotidienne recommandée équivaut à 800 UI (20 microgrammes) provenant de l’alimentation. Voici un aperçu des aliments riches en vitamine D :

  • Saumon sauvage : 988 UI par portion
  • Sardines en conserve : une boîte (environ 100 gr) contient 177 UI
  • Huile de foie de morue : 448 UI pour une cuillère à café, soit 4,9 ml
  • Thon en conserve : 268 UI par portion. À ne pas en consommer plus de 170 gr par semaine.
  • Jaunes d’œuf : 37 UI pour un œuf.
  • Champignons sauvages : jusqu’à 2 300 UI pour 100 grammes

*Sources utilisées :
Frontiers in Aging
Healthline

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué