Comment adopter et adapter la méthode Abura pour une perte de poids efficace sans privation de nutriments nécessaires ?

Auteur: Marie-Anne Lenormand

Craquer pour un régime de perte de poids, c’est facile ! De plus qu’ils se comptent à l’infini. Le grand bémol est qu’ils ne marchent pas également chez tout le monde. Une personne, c’est un univers qui a son propre rythme de vie et ses habitudes qui généralement ne sont pas bâties sur les vrais besoins du corps. Dans ce sens, il est difficile d’atteindre la fusion parfaite entre un organisme et un régime de minceur. Cela est dû au fait que ce n’est pas le régime qui s’adapte à nous, mais nous devons cadrer notre quotidien d’après ses principes. La méthode Abura combine le jeûne intermittent avec un régime céto pour favoriser la perte de poids. Alors, à quoi s’appuie-t-elle et qu’est-ce qui la distingue des autres cures alimentaires ? On vous dit tout.

Pourquoi adopter la méthode Abura ?

méthode Abura jeûner maigrir priver organisme aliments nocifs santé


Repartir du bon pied, sans courir des risques ! Est-ce possible ? Comme nous l’avons dit dans le préambule de cet article, c’est difficile de s’adapter à une autre façon de manger. L’enthousiasme qui nous prend à chaque fois qu’un nouveau régime véhicule dans les réseaux, peut s’éteindre vite face aux restrictions. Jeûner pour maigrir ou se priver de certains aliments nocifs à la santé, ce sont des choses différentes. Dans quel groupe peut-on situer la méthode Abura et comment impactera-t-elle nos besoins de nutriments ?

Si vous devez limiter les sucres et les mauvaises graisses dans votre menu sans tomber dans la privation extrême, il est de préférence de vous appuyer sur les deux piliers fondamentaux de la méthode Abura : le jeûne intermittent qui impose de ne pas manger 16 heures par jour et le régime cétogène qui continue d’avoir sa place dans le palmarès des régimes minceur. Bien sûr, des risques sont possibles aussi. Mais qu’est-ce que la méthode Abura en fait ?

Changer ses habitudes alimentaires

méthode Abura modifier façon consommer aliments calories ingérées inférieures dépensées


Bien que l’on parle souvent du régime Abura, cette méthode est davantage revendiquée comme un mode de nutrition à part entière. C’est pourquoi, il n’est pas question de se priver à outrance. Par exemple, vous pouvez trouver des biscuits ou des tacos dans un menu créé par Abura. Adhérer à cette méthode, c’est modifier sa façon de consommer les aliments afin que les calories ingérées dans la journée soient inférieures à celles qu’on dépense.

Pour suivre un tel régime, il faut augmenter la proportion de protéines et de lipides ingérés dans chaque menu quotidien tout en diminuant celle des sucres. En effet, sans accès aux glucides pour puiser son carburant quotidien, c’est dans les graisses stockées que l’organisme va aller chercher. C’est la base du régime cétogène, qui recherche la cétose, le moment où le corps puise dans les graisses pour initier une perte de poids. Les légumes ne doivent bien sûr pas être oubliés afin d’avoir une source suffisante de minéraux et de vitamines. Cependant, on évite les fruits, qui sont riches en sucre. D’un point de vue général, il s’agit donc d’un régime hypocalorique.

16 heures sans manger, ça vous semble cruel et impossible !

régime Abura diminution sucres quotidiens ajouter jeûne intermittent

À cette diminution des sucres quotidiens s’ajoute le jeûne intermittent. Il s’agit de ne pas manger pendant 16 heures, c’est-à-dire entre 20 heures et midi. Les opinions des nutritionnistes divergent à ce sujet. Les uns disent qu’après un repas copieux du soir, il est préférable de sauter le petit-dej’. Les autres soutiennent l’idée que se coucher le ventre plein peut perturber le sommeil, et démarrer la journée suivante le ventre vide, peut déclencher des problèmes cardiaques. De toute façon, une longue plage horaire permet au système digestif de se reposer pour stimuler la perte de poids. Alors, comme les diététiciens ne sont pas unanimes sur les heures de manger, on pourrait choisir quel type de jeûne intermittent adapter à son métabolisme et le transmettre entre le déjeuner et le petit déjeuner. De plus que deux repas par jour sont autorisés par la méthode Abura.

L’affirmation qu’il faut manger quand on a faim est erronée, parce que cette sensation est trompeuse parfois.

Combien de temps dure le régime ?

régime cétogène long créneau horaire détoxifier concentrer renouvellement cellules

Il est possible de suivre le régime Abura de 15 jours à plusieurs mois, selon le nombre de kilos que vous souhaitez perdre. Cependant, un son de cloche de la part des spécialistes : ce n’est pas un style d’alimentation recommandé à long terme. En effet, si le jeûne est une habitude saine à adopter au quotidien, le régime céto n’en a pas moins un caractère contraignant, ce qui pourrait entraîner certaines pénuries, notamment en matière de féculents. Une faible consommation de sucre peut également être un problème à long terme, surtout si vous faites du sport. La méthode doit donc être considérée comme une parenthèse avant de revenir à des plats plus équilibrés et plus complets qui intègrent fruits et céréales. Il ne sert cependant à rien de prolonger exagérément le temps passé à jeun : l’organisme trouverait très vite des mécanismes de compensation qui lui feraient perdre tout intérêt pour le régime suivi. « L’important est de ne pas créer de frustration qui risque ensuite de se transformer en compensation ».

Si le jeûne est si bénéfique pour la perte de poids, ce n’est pas seulement à cause du phénomène de cétose, mais aussi parce qu’il met la digestion en attente. En effet, cette fonction demande beaucoup d’énergie. De plus, grâce à cette pratique, le corps dispose d’un long créneau horaire pour se détoxifier et se concentrer sur le renouvellement de ses cellules, activer la croissance musculaire, restaurer le système immunitaire, améliorer la qualité du sommeil… Une habitude qui contribue donc à la perte de poids, mais aussi à un bien-être général qui se fait rapidement sentir.

Peut-on combiner la méthode Abura avec du sport ? : conséquences

jeûne intermittent pratique sport intense peu compatible méthode abura

Le régime Abura se caractérise par son apport minimal en glucides. Cependant, c’est aussi notre première source d’énergie lorsque nous devons produire un effort, comme un entraînement par exemple. En cas de pratique intense, la partie « régime cétogène » de la méthode peut avoir des conséquences négatives sur vos performances. En effet, comme ce régime a tendance à être acidifiant, certains compléments alimentaires peuvent être nécessaires pour compenser la quasi-absence de céréales, de fruits et de légumineuses. Une fatigue à moyen terme pourrait également se faire sentir. C’est pourquoi la pratique du sport, surtout intense, est peu compatible avec cette méthode. Naturellement, une activité physique minimale contribue à la perte de poids, mais il est préférable de rester prudent, surtout si vous débutez et que vous n’êtes pas habitué à l’entraînement, au jeûne intermittent ou au régime cétogène.

Cependant, éviter les exercices intenses ne signifie pas rester sur le canapé en attendant que les kilos disparaissent ! Choisir les escaliers plutôt que l’escalier roulant ou l’ascenseur, faire le ménage, travailler debout sont autant de petits moyens qui permettent d’accompagner facilement votre régime Abura et renforcer la perte de poids sans se forcer physiquement.

Avant de vous lancer, tenez toujours compte de vos caractéristiques personnelles : problème de santé particulier, pratique sportive, contre-indications… Quoi qu’il en soit, un régime doit rester une création sur-mesure !

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué