Quels sont les signes d’hypoglycémie ? Les symptômes à surveiller, les risques et les actions en cas de crise !

Auteur: Géraldine Dubois

Pour la plupart des gens, les niveaux de sucre dans le sang changent souvent au cours de la journée. Quand on est sain et quand les valeurs restent dans certaines marges, ces fluctuations ne posent pas de problèmes. Toutefois, lorsque le taux de glucose interstitiel descend en dessous de 70mg/dl ou 3,8 mmol/l on parle d’hypoglycémie. À ce stade, vous devez prendre des mesures pour le faire remonter, sinon vous ressentirez un malaise. L’hypoglycémie est particulièrement fréquente chez les personnes atteintes de diabète de type 1, mais elle peut arriver à toute personne. Il est donc important de savoir comment l’identifier, compte tenu qu’elle peut être dangereuse si elle n’est pas traitée. Alors, quels sont les signes d’hypoglycémie : quels sont les symptômes à guetter et comment comment réagir en cas de crise ?

Régulation de la glycémie – comment ça marche ?

quels sont signes hypoglycémie symptomes surveiller risques que faire cas crise


Avant d’aborder la question des signes d’hypoglycémie, il convient de préciser quelles en sont les causes, n’est-ce pas ? Pour ce faire, on doit connaître les mécanismes selon lesquels notre organisme régule le niveau du sucre dans notre sang. Les voilà donc expliqués, aussi simplement que possible, dans les passages ci-après :

Lorsqu’on mange, son corps décompose les glucides des aliments – comme le pain, le riz, les pâtes, les légumes, les fruits, etc. – en diverses molécules de sucre, dont le glucose. Celui-ci est la principale source d’énergie de notre corps. Il pénètre dans nos cellules pour les alimenter en carburant à l’aide de l’insuline, une hormone sécrétée par notre pancréas. Le glucose en excès est stocké dans notre foie et nos muscles sous forme de glycogène.

mécanismes régulation niveau sucre sang production insuline signes hypoglycémie


Quand on n’a pas mangé depuis plusieurs heures et que son taux de sucre dans le sang baisse, une autre hormone de son pancréas signale à son foie de décomposer le glycogène stocké et de libérer du glucose dans son circulation sanguine. Cela maintient la glycémie dans une plage normale jusqu’à le repas suivant. Notre corps a également la capacité de fabriquer son propre glucose. Ce processus se produit principalement dans notre foie, mais aussi dans nos reins.

Causes et signes d’hypoglycémie chez le diabétique

mal de tete signes hypoglycémie symptomes surveiller risques actions

Si vous êtes diabétique, il se peut que vous ne fabriquiez pas assez d’insuline (diabète de type 1) ou que vous y soyez moins sensibles (diabète de type 2). En conséquence, le glucose a tendance à s’accumuler dans la circulation sanguine et peut atteindre des niveaux dangereusement élevés. Pour corriger ce problème, vous prenez de l’insuline ou d’autres médicaments abaissant le taux de sucre dans le sang.

Néanmoins, trop d’insuline ou d’autres médicaments contre le diabète peuvent faire chuter trop bas votre taux de sucre provoquant l’hypoglycémie. Elle peut également survenir si vous mangez moins que d’habitude après avoir pris vos médicaments ou si vous faites plus d’exercice que d’habitude.

Et si l’on ne souffre pas de diabète ?

prévention glucose basse signes hypoglycémie symptomes risques que faire

En premier lieu, il faut mentionner que l’hypoglycémie chez les personnes non diabétiques est beaucoup moins fréquente. L’un de ses causes possibles est la prise accidentelle de médicaments antidiabétiques oraux de quelqu’un d’autre ou d’autres médicaments inappropriés. La consommation excessive d’alcool, surtout sans manger, peut également empêcher votre foie de libérer le glucose stocké dans votre circulation sanguine, provoquant une hypoglycémie.

Certaines maladies graves telles qu’une hépatite ou une cirrhose peuvent pareillement provoquer un taux de glucose interstitiel trop bas. Les troubles rénaux empêchant votre corps d’excréter correctement les médicaments, peuvent affecter de façon négative les niveaux de sucre aussi. Il en va de même pour plusieurs troubles alimentaires comme l’anorexie mentale ou la boulimie.

Dans de rares cas, une tumeur du pancréas peut provoquer la surproduction d’insuline et donc l’hypoglycémie. De même, certaines carences hormonales peuvent entraîner une déficience des hormones clés qui régulent la production de glucose. Les enfants peuvent souffrir d’hypoglycémie s’ils manquent d’hormone de croissance. Parfois, contrairement à la logique, les signes d’hypoglycémie surviennent après avoir consommé des aliments riches en sucres. La raison en est que notre corps produit plus d’insuline que nous n’en avons besoin. À titre d’information, cette hypoglycémie postprandiale est plus fréquente chez les personnes ayant subi un pontage gastrique.

Liste des causes d’hypoglycémie

quels signes hypoglycémie symptomes surveiller risques que faire cas crise

Pour résumer, si vous soyez un diabétique ou non, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles vous pouvez avoir un faible taux de sucre dans le sang, notamment :

avoir pris trop d’insuline
ne pas avoir mangé suffisamment de glucides (par rapport à la quantité d’insuline prise)
mauvais timing du moment où on prend son insuline
activités physiques plus importantes que d’habitude (ou simplement différentes)
consommation d’alcool ou de médicaments mal adaptés
déséquilibre de graisses, de protéines et de fibres dans le repas
changements brusques et inattendus dans votre routine quotidienne
temps chaud et humide
passer du temps à haute altitude
passer par la puberté
menstruation

Signes d’hypoglycémie à connaître

vertige autres signes hypoglycémie symptomes surveiller risques actions

Ayez toujours à l’esprit que la réaction de votre organisme envers un taux de sucre trop bas peut différer de celle d’une autre personne en souffrant. Il est donc important de connaître tous les signes d’hypoglycémie possibles et de surveiller son propre état physique. Les symptômes hypoglycémiques courants peuvent inclure :

pouls rapide / rythme cardiaque irrégulier ou élevé
tremblements
transpiration excessive
nervosité, anxiété ou irritabilité
fatigue
vertiges
faim
peau pâle
fourmillements ou engourdissement des lèvres, de la langue ou des joues

Quels sont les risques d’une hypoglycémie non traitée ?

moniteur glucose en continu MGC prévention hypoglycémie chronique silencieuse

Au fur et à mesure que cet état pathologique s’aggrave et on ne prend pas de mesures pour le surmonter, les signes d’hypoglycémie s’empirent aussi. Par exemple, l’hypoglycémie sévère, c’est-à-dire qui est inférieure à 54 mg/dL, peut même vous faire perdre connaissance (vous évanouir). Autres symptômes en sont :

confusion générale, comportement anormal et incapacité d’accomplir des tâches ordinaires
troubles visuels, tels que vision floue
difficulté à marcher
convulsions
perte de conscience

L’hypoglycémie silencieuse, c’est quoi ?

signes hypoglycémie symptomes surveiller risques actions lors crise

Dans certains cas, il se peut qu’on ne présente aucuns signes d’hypoglycémie même lorsque son taux de sucre est bas. Cet état est connu comme hypoglycémie silencieuse ou asymptomatique et il pose des risques supplémentaires étant donné qu’on ignore le problème. Si vous avez du diabète depuis plus de 5 à 10 ans ou si vous prenez certains médicaments, tels que les bêta-bloquants pour l’hypertension artérielle, vous tombez dans le groupe à risque. Ainsi, vous devez tester vos niveaux de glucose plus fréquemment pour pouvoir réagir à temps à des troubles éventuels. Sachez que conduire avec une hypoglycémie peut être très dangereux, alors vérifiez votre glycémie avant de prendre le volant.

Examinons l’hypoglycémie nocturne

causes signes hypoglycémie symptomes surveiller risques actions lors crise

Bien que l’hypoglycémie puisse survenir à tout moment de la journée, certaines personnes peuvent souffrir d’hypoglycémie pendant leur sommeil. Les risques liés à cet état spécifique sont dus au fait que la personne atteinte ne se rend pas compte de ses symptômes et ne peut donc pas y parer. Comme vous pouvez le deviner, la raison principale pour laquelle cela arrive chez les diabétiques c’est prendre trop d’insuline. Pour les autres, les causes incluent :

avoir eu une journée trop active
être physiquement actif près de l’heure du coucher
boire de l’alcool le soir
sauter le repas d’après-midi ou de soir

Manger régulièrement au lieu de sauter des repas pendant la journée peut vous aider à éviter l’hypoglycémie nocturne. Dans le cas où l’alcool ne vous est pas déconseillé, manger lors de l’apéritif de soir peut également être bénéfique. Si vous pensez que vous êtes à risque d’hypoglycémie pendant la nuit, prenez une petite collation avant de vous coucher. Parfois, on se réveille tout seul lors d’une crise d’hypoglycémie nocturne, mais ce n’est pas toujours le cas. Vous pouvez donc opter pour un glucomètre en continu (CGM) qui peut vous préviendra via une alarme si votre glycémie baisse trop pendant que vous dormez.

Éviter l’hypoglycémie chronique

prévention hypoglycémie silencieuse asymptomatique système mesure glucose en continu

Que vous ne ressentiez pas de signes d’hypoglycémie ou que vous ne vous en rendiez pas compte, quand votre glucose plonge vous courrez un risque élevé d’hypoglycémie chronique. Cela signifie non seulement éprouver des crises hypoglycémiques toujours plus fréquentes, mais aussi toujours plus difficiles à détecter. Avec le temps, votre corps ne produira plus de signes d’hypoglycémie dont la fonction est de vous avertir d’un malaise imminent ou votre cerveau apprendra à simplement les ignorer. Lorsque cela se produit, les risques pour la santé potentiellement mortels deviennent encore plus importants.

Que faire lors d’une crise d’hypoglycémie ?

prendre collation sucré lors crise hypoglycémie symptomes surveiller risques

Dès que vous constatez des signes d’hypoglycémie, prenez une boisson ou quelque petite collation sucrée. Testez votre glycémie après 10 minutes et si s’il y a peu ou pas de changement, répétez ce pas. Si elle s’améliore et vous vous sentez mieux, passez à l’étape suivante.

C’est probablement le bon moment de prendre votre repas principal contenant un glucide à assimilation lente. Pas besoin de visiter l’urgence, mais prévenez votre médecin généraliste si de tels épisodes deviennent plus fréquents.

Comment aider quelqu’un qui est inconscient ou somnolent

plan action aider personne crise hypoglycémie non consiente en position de récupération

Mettez la personne en position de récupération (illustrée ciihaut) et ne mettez rien dans sa bouche pour éviter le risque de suffocation. Appelez 112 si une injection de glucagon n’est pas disponible ou si la personne avait bu de l’alcool avant sa crise. Si une telle injection est disponible et vous savez comment l’utiliser, donnez-la-lui immédiatement.

injection de glucagone aider diabétique crise hypoglycémie plan action

Si l’affecté se réveille dans les 10 minutes suivant l’injection et se sent mieux, passez à l’étape suivante. Sinon, appelez une ambulance. Dans le cas où la personne est parfaitement réveillée et capable de manger ou de boire en toute sécurité, donnez-lui une collation ou une boisson contenant des glucides. Accompagnez-les à l’hôpital en cas de vomissements ou nouvelle chute du taux de sucre dans le sang.

Finalement, si la crise est accompagnée de convulsions, il faut premièrement sécuriser la personne en l’empêchant de se blesser involontairement. Puis, appelez 112 et restez sur place jusqu’à l’arrivée de l’équipe pour lui donner des informations complètes.

Sources utilisées : www.mayoclinic.org

www.cdc.gov

www.nhs.uk

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué