Quels sont les symptômes de l’intolérance au glucose ? Quand devez-vous vous alarmer ?

Auteur: Marie-Anne Lenormand

Six atomes de carbone, douze atomes d’hydrogène et six atomes d’oxygène composent la formule brute du sucre. En grec ancien, l’adjectif « glucus » signifie « de saveur douce » et donne l’étymologie de deux mots clés, responsables de beaucoup de processus dans les organismes vivants : la glycémie et le glycogène. Lorsque le sucre (ou le glucose) se dégrade normalement, il sert d’une source d’énergie aux cellules. C’est le sang qui le véhicule dans l’organisme et au moment où sa concentration  dépasse le taux normal, on parle d’hyperglycémie. Cela est expliqué comme une intolérance au glucose. Pourquoi est-il important d’en reconnaître les symptômes ? Comment prévenir et remédier ? Notre aperçu peut vous être utile !

Pourquoi est-il important de reconnaître les symptômes d’une intolérance au glucose ?

intolérance au glucose alimentation transformée organisme énergie


Nous, les humains, nous puisons le glucose de notre alimentation et l’organisme le transforme en énergie. Donc, point de glucose, point de substrat énergétique pour les cellules et de là, il manque un élément essentiel pour le bon fonctionnement des systèmes du corps.

Le mode de vie occidental tolère une alimentation qui est au détriment du métabolisme sain. Par conséquent, une glycémie supérieure à la normale survient et devient de plus en plus courante en menaçant de perturber le travail de tout l’organisme. Pour cette raison, il est indispensable « d’écouter » son corps et de comprendre ses besoins. Si des symptômes alarmants sont observés, il faut recourir à une alimentation pauvre en FODMAP. Peu importe si on tente à maigrir ou à réguler sa glycémie. L’intolérance au glucose se manifeste par des conditions métaboliques, définies par l’Organisation mondiale de la Santé comme :

  • Glycémie à jeun altérée
  • Intolérance au glucose
  • Pré-diabète
  • Diabète de type 2

Quels sont les symptômes de l’intolérance au glucose ?

intolérance au glucose miction augmentée besoin uriner fréquent


L’intolérance au glucose comprend toute personne présentant une glycémie à jeun altérée (/GJA/ IFG) ou une tolérance au glucose altérée (TGA/ IGT). La première anomalie signifie que huit heures après avoir mangé, le taux du sucre sanguin est plus élevé que le normal, c’est-à-dire dépasse les 6,0 mmol/L. Dans le cas d’une intolérance au glucose, la glycémie s’élève au-dessus de la limite deux heures après avoir mangé un repas riche en glucides pour prendre de la masse musculaire par exemple. Cela peut sauter à 7,8 mmol/L.

Les symptômes correspondent à ceux du diabète de type 2 :

  • On est très assoiffé. Si vous avez une soif accrue sans raison apparente, comme une activité physique accrue ou un temps chaud, cela doit vous alarmer. Uriner davantage peut provoquer une déshydratation, ce qui vous donne soif. Plus vous perdez d’urine, plus vous pouvez vous déshydrater, ce qui déclenche la poursuite du cycle.
  • On sent la bouche sèche, parce qu’on est sujet à déshydratation comme résultat de la miction augmentée.

quels symptômes de l’intolérance au glucose fatigue extrême bouche sèche soif faim

  • Une fatigue extrême s’empare du corps sans une raison réelle, car les cellules ne sont pas capables d’absorber le sucre pour l’utiliser comme énergie.
  • La vue devient floue. Cela est connu comme la rétinopathie diabétique qui se développe en silence et peut entraîner la perte de vue.
  • On a un grand envie de dormir. Cette somnolence est due à la régulation glycémique troublée et peut être fatale pour les conducteurs.
  • Le besoin d’uriner est fréquent. Une glycémie élevée due à une intolérance au glucose provoque un déséquilibre des particules dissoutes dans l’urine. Lorsqu’il y a beaucoup de sucre dans l’urine, le corps tente de diluer le sucre en aspirant le liquide du corps. Le résultat est une augmentation du volume d’urine en raison de moins d’eau absorbée par les reins et d’une plus grande quantité d’eau excrétée par la vessie. Les gens remarquent généralement une augmentation de la miction lorsqu’ils se réveillent plusieurs fois par nuit pour uriner, surtout sans augmenter leur consommation de liquide.
  • On observe une perte de masse musculaire considérable. Avec l’intolérance au glucose, le sucre ne peut pas pénétrer dans les cellules pour leur fournir de l’énergie. Lorsque cela se produit, le corps commence à brûler les graisses stockées pour produire de l’énergie au lieu du sucre, ce qui entraîne une perte de poids et parfois de muscle.

La bonne nouvelle est que tout le monde ne présente pas ces symptômes et qu’ils ne peuvent pas être aussi graves.

Un certain nombre de tests peuvent être utilisés pour diagnostiquer les différentes formes d’intolérance au glucose : le test de glycémie à jeun et le test oral de tolérance au glucose.

Existe-t-il un traitement efficace de ces conditions ?

intolérance au glucose symptômes tester changer mode vie habitudes alimentaires

Pour traiter efficacement et durablement l’intolérance au glucose et ses symptômes, il faut faire beaucoup de compromis menant à des changements de mode de vie, qui dans certains cas peuvent être combinés avec des médicaments antidiabétiques. Votre nouvel emploi de temps doit impliquer une activité physique régulière, visant à perdre du poids, le cas échéant, et à réduire la consommation de tabac et d’alcool si nécessaire.

Lorsque les cellules manquent d’énergie, cela peut vous donner envie d’avoir faim. Si vous mangez comme d’habitude mais vous avez toujours faim sans aucune autre cause potentielle telle que l’augmentation de votre activité physique, incluez dans votre menu des aliments pauvres en glucides/les régimes low carb/.

Au premier signe mentionné plus haut, vous devez consulter votre généraliste qui vous recommandera de passer un test diagnostiquant l’intolérance au glucose.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué