Comment faire pour assurer la bonne santé et la meilleure récolte d’un arbre fruitier ? Quand tailler un pommier ?

Auteur: Marie-Anne Lenormand

L’idée de créer un verger est géniale, mais deux choses sont à avoir en vue : la patience et les soins assidus. Si vous voulez entamer ce projet juste avec la pensée que les arbres fruitiers ne sont qu’à être récoltés, vous avez tort. Lorsque les soins sont réguliers, les paniers sont pleins. Quand tailler un pommier ou un poirier, chauler, pulvériser et engraisser sont des périodes qui font partie de la routine annuelle. Suivez-nous pour savoir pourquoi l’activité de la taille est si importante et pourquoi il faut conserver la forme de l’arbre.

Quand tailler un pommier standard ?

quand tailler un pommier favoriser nouvelles pousses considérer variété raison taille


Les pommiers standards sont ceux qui ont un tronc central. Ils doivent être taillés lorsque l’arbre est en dormance en hiver. Idéalement entre novembre et le début de mars. Les pommiers palissés, comme les espaliers et les éventails, doivent être taillés en été. Dans le groupe des arbres qu’on doit mieux tailler en hiver sont les poiriers et les cognassiers. Pour favoriser de nouvelles pousses, il faut savoir quand tailler un pommier et si la variété compte.

En taillant, essayez de créer une forme de gobelet ouvert dans la canopée. N’enlevez qu’environ un tiers des branches, y compris celles qui poussent vers le centre du gobelet, les branches croisées, malades et endommagées. Cela encouragera une nouvelle croissance et permettra à l’air et à la lumière du soleil de pénétrer dans les branches.

Si on laisse un pommier se déformer trop, ses ramifications peuvent s’affaiblir au point de ne plus pouvoir supporter le poids des pommes. Un arbre envahi avec trop de branches denses ne permettra pas à l’air et à la lumière d’atteindre le fruit et pourrait donc être vulnérable aux maladies, ce que vous ne voulez certainement pas.

De quoi dépend le moment de la taille d’un pommier ?

quand tailler un pommier saison dormance fin janvier début mars meilleur moment effectuer travaux élagage


La décision de tailler un pommier dépend de sa variété et des raisons imposant la taille. Si on se confie aux spécialistes, la dernière partie de la saison de dormance, de la fin de janvier au début de mars est le meilleur moment pour effectuer les travaux d’élagage les plus agressifs. C’est le moment aussi de chauler les arbres, avant que les bourgeons éclosent. Les activités ultérieures pendant la saison de croissance ont tendance à être de nature plus douce et esthétique. La taille de fin d’été pour éclaircir les zones denses peut aider à empêcher les branches lourdes de se casser.

De quels outils avez-vous besoin pour tailler le pommier ?

quand tailler un pommier outils fiables échelle sécateurs ébrancheurs scie élagage

Une échelle fiable est la première chose à procurer. Faites attention au sol s’il est meuble et friable. Les grands sécateurs sont nécessaires pour les branches épaisses et les sécateurs à main, pour les branches plus fines. Vous avez besoin aussi d’ébrancheurs pour couper des branches d’environ 2,5 cm d’épaisseur tandis qu’une scie d’élagage pourra couper les branches de 7 à 8 cm d’épaisseur et plus.

Quand tailler un pommier exige une préparation de terrain

quand tailler un pommier trop haut avant commencer taille regarder arbre tous angles évaluer forme

Avant de commencer à tailler un pommier, regardez-le bien sous tous les angles pour évaluer sa forme existante. Ayez une idée des branches que vous voulez tailler avant de les toucher avec n’importe quelle lame. Vous pouvez même les marquer avec de la peinture, du ruban ou de la ficelle de jardin pour vous aider à envisager la forme souhaitée. Vous cherchez à établir un cadre solide de succursales.

À partir du tronc de l’arbre, des branches de plomb centrales poussent, et à partir de ces branches « d’échafaudage » plus petites et plus fines se forment. Ces branches structurelles doivent être régulièrement espacées et ne doivent pas se croiser. Vous devriez viser une couronne en forme de pyramide ou de cône, avec une plus grande propagation de branches au bas de la couronne, se rétrécissant en un point plus étroit au sommet. C’est ainsi que la lumière peut atteindre tout l’arbre et que les branches supérieures n’ombragent pas les branches inférieures.

Comment choisir où couper un pommier ?

comment tailler un pommier comprendre emplacement bourgeons croissance conserver

Pour choisir où couper, assurez-vous de comprendre l’emplacement des bourgeons de croissance et d’en conserver ceux qui semblent croître pour soutenir l’intégrité de l’arbre.

Lorsque vous sélectionnez un bourgeon à conserver, coupez la branche juste au-delà à un angle de 10 ou 2 heures pour un effet optimal. Si vous ne savez pas où ou comment couper en toute sécurité, n’ayez pas peur de contacter un service professionnel d’élagage d’arbres. Il est préférable d’être d’abord trop prudent pour éviter des dommages à long terme à vos arbres comme vous procédez pour fructifier votre poirier.

La taille corrective de base est un aspect important de la formation d’un jeune arbre pour qu’il ait une bonne forme. Cela consiste à éliminer les croissances intérieures superflues et contraires ainsi que les gros bois morts et les branches endommagées ou dépérissantes. La bonne récolte est garantie si vous effectuez la taille en suivant les phases de la lune.

Un autre objectif est d’éliminer les branches frottantes qui s’écaillent et conduisent à la pourriture. Taillez les pousses d’eau longeant le tronc et celles près des points d’origine des grosses branches. Enlevez également les pousses à la base qui émergent du pied de l’arbre/du porte-greffe. Grâce à la taille corrective, l’intérieur de l’arbre s’ouvrira modestement et révélera des qualités structurelles.

Quand recourir à une taille plus douce ?

quelle taille pour un pommier déformé tailler délicatement doucement peu chaque année

Certains arboristes préconisent de tailler délicatement. Cette technique s’applique lorsqu’un pommier a été laissé se déformer. L’essentiel est de le tailler un peu chaque année. Si vous vous attaquez à un pommier mal envahi en le taillant très fort d’un seul coup, cela encouragera beaucoup de nouvelles pousses non productives. Au lieu de cela, vous devrez progressivement remettre l’arbre en forme au cours de quelques années.

On recourt à la règle des 25 % : ne pas supprimer 25 % de la capacité photosynthétique à un émondage donné. Il est préférable d’aller doucement dans votre cycle d’élagage annuel et de laisser à l’arbre beaucoup d’espace pour faire pousser des feuilles.

Les grosses coupes de tête enlèvent des tonnes de bourgeons et l’arbre ne peut répondre qu’avec une croissance vigoureuse des pousses souvent appelées pousses d’eau. Avec une taille modérée, associée à une bonne gestion du sol et de l’eau, vous obtiendrez probablement plus de fruits que vous ne pouvez en utiliser, en conserver et en offrir à vos amis.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué