Comment fabriquer son composteur Bokashi ? Quel activateur de compost DIY utiliser ?

Auteur: Hélène Proux

Bien que beaucoup d’entre nous possèdent un bac à compost, on nous apprend qu’il y a des choses que nous ne pouvons tout simplement pas composter. Les aliments cuits, la viande, le poisson, les os, les produits laitiers et les déchets d’animaux domestiques, pour n’en citer que quelques-uns. Nous pouvons ajouter nos déchets verts et bruns approuvés au mélange, mais que faire des déchets spécifiques ? La réponse est de décomposer ces matières dans un bac à compost fait maison. La méthode de compostage révolutionnaire que je vais expliquer, fait fermenter les aliments en toute sécurité pour qu’on puisse les ajouter après au compost ordinaire. Alors, comment fabriquer son composteur Bokashi rapidement et facilement ?

Comment fabriquer son composteur Bokashi ?

fabriquer son composteur bokashi


Les bacs Bokashi transforment les déchets de cuisine, y compris la viande, le poisson, les produits laitiers et les aliments cuits, en un amendement utile pour le jardin. Le système utilise un mélange de son infusé avec des micro-organismes, qui est à combiner avec les déchets organiques dans un conteneur scellé. Le contenu subit ensuite une fermentation en anaérobie. (Voir notre article sur le compostage Bokashi pour plus de détails).

De fait, la façon la plus simple de commencer le compostage Bokashi est d’acheter une paire de bacs conçus à cet effet. Ils sont généralement fabriqués à partir de plastique recyclé et fonctionnent très bien, mais les systèmes maison peuvent aussi fonctionner et leur prix est sans doute plus avantageux. En général, les conteneurs à aliments plus grands sont idéaux. Vous pouvez également acheter des robinets adaptés pour évacuer le thé de compost. Il est essentiel que les récipients aient un bon couvercle hermétique pour que le processus se déroule correctement. En outre, les déchets de fermentation doivent être séparés de tout liquide qui s’écoule.

Méthode 1

L’option de bricolage la plus basique implique simplement un seau à couvercle étanche à l’air, sans robinet. Il fera l’affaire pour la fermentation des déchets alimentaires, mais il faudra ajouter 2 à 5 cm de papier déchiqueté ou de sciure de bois au fond pour absorber tout liquide produit pendant le processus de fermentation. Tous les déchets devront être aussi secs que possible.

Méthode 2

Un meilleur système comporte un réservoir au fond du conteneur, sous une grille de drainage, ainsi qu’un robinet pour évacuer le liquide. Vous devrez percer un trou près de la base du seau pour installer le robinet. Vous pouvez aussi utiliser un seau de fermentation déjà équipé d’un robinet. Un tamis de jardin en plastique ferait probablement l’affaire comme grille de drainage. Quel que soit votre choix, gardez à l’esprit qu’elle doit être récupérée de la crasse contenue dans le seau à chaque fois qu’elle est vidée, et qu’elle doit être facile à nettoyer !

comment fonctionne un seau à compost bokashi


Méthode 3

Une autre version utilise deux seaux étroitement imbriqués. Percez 20 à 30 petits trous dans la base du seau intérieur pour que le liquide puisse s’écouler dans le seau inférieur. Placez un couvercle bien ajusté sur le seau supérieur. Ce système n’a pas de robinet, mais le seau supérieur peut être soulevé et le liquide recueilli dans le seau inférieur peut être versé dans un récipient séparé.

comment faire un composteur bokashi soi même

Quel activateur de compost pour Bokashi DIY ?

activateur pour composteur bokashi diy

Fabriquer son composteur Bokashi est assez simple. Voici maintenant la meilleure recette d’activateur Bokashi à préparer soi-même !

  • 2 cuillères à soupe d’EM-1 (solution mère de micro-organismes efficaces)
  • 2 cuillères à soupe de mélasse noire (ou bien du sucre, du sirop sucré)
  • 4 tasses d’eau
  • 1800 g de son de blé (ou bien des cosses de riz, du papier journal, du carton déchiqueté, du marc de café)

comment fabriquer activateur bokashi

  1. Mélangez votre source de nourriture sucrée à de l’eau tiède. Vous devrez combiner ces deux éléments dans un récipient (environ 20 litres) autre que votre composteur.
  2. Ajoutez l’EM-1 à votre mélange eau/sucre.
  3. Versez votre matériel de son/flocons dans votre seau de mélange.
  4. Ajoutez les 3/4 de l’eau dans le seau de mélange. Utilisez votre main pour faire passer l’eau dans le son. Essayez d’obtenir un mouillage uniforme.
  5. Continuez à ajouter de l’eau jusqu’à ce que vous obteniez la bonne consistance. La consistance parfaite du son Bokashi maison ressemble à celle de la pâte à biscuits à l’avoine. Vous voulez qu’il soit bien humide et qu’il se tienne lorsque vous le pressez pour former une boule. Si de l’eau s’écoule, il est trop humide. Si vous dépassez la limite, vous pouvez ajouter un peu plus de son pour rétablir l’équilibre.
  6. Placez le mélange dans un récipient hermétique. Placez-le dans un endroit frais et sombre pendant deux semaines. N’ouvrez pas ! Si les microbes peuvent proliférer sans être dérangés, ils passeront les deux semaines à fermenter les flocons jusqu’à inoculation complète.
  7. Ouvrez le récipient et utilisez votre son Bokashi prêt. Lorsque vous ouvrez le récipient, votre son doit dégager une douce odeur de fermentation que certains comparent au cidre de pomme ou à la levure activée. Si l’odeur est désagréable ou si vous voyez des moisissures qui ne sont pas blanches, c’est que quelque chose ne va pas. Jetez le lot (de préférence sur votre tas de compost extérieur) et recommencez. La moisissure blanche est parfaite.

comment faire du compost bokashi

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué