Pourquoi l’ail sèche : qu’est-ce qui l’endommage avant la récolte ?

Par Marie-Anne Lenormand
Liens commerciaux

Les feuilles de l’ail sont la partie visible et vulnérable aux intempéries. Elles s’enroulent, flétrissent et changent de couleur pour moult raisons. Pourquoi l’ail sèche : qu’est-ce qui l’endommage avant la récolte ? Quels sont les parasites qui l’attaquent et causent les maladies de l’ail ? Décryptage !  

pourquoi l’ail sèche feuilles ail partie visible vulnérable intempéries enroulent flétrissent changent couleur
Liens commerciaux

Est-ce que l’ail est une culture fragile ?

pourquoi l’ail sèche avoir beaux bulbes variétés résistantes rotation cultures engrais prévention

Toute personne qui vénère l’ail et l’oignon dans la cuisine réalise que la santé de ces deux cultures est cruciale pour la qualité des plats. Bien qu’ils ne soient pas trop fragiles, l’ail et l’oignon ont leurs préférences de sol, de soleil et d’humidité. L’arrosage ne doit pas être abondant, mais à une fréquence raisonnable, une ou deux fois par semaine. Pourtant, il faut observer le taux de l’humidité pour ne pas apporter un excès d’eau. Depuis une semaine, nous avons des pluies quotidiennes dans notre région qui sont un double tranchant. D’un côté, c’est bien pour les barrages qui sont à moitié vides. D’un autre côté, un regorgement du sol (s’il n’est pas bien drainé) menace les cultures susceptibles à des maladies cryptogamiques. Parallèlement avec tous ces tracas, un problème s’avère inquiétant : pourquoi l’ail sèche ? Doit-on le récolter ou il souffre d’une maladie ? Il n’en manque pas une !

À lire aussi : Engrais pour ail et oignon : tout ce qu’il faut savoir !

Quelles sont les maladies irrémédiables de l’ail ? Pourquoi l’ail sèche ?

pourquoi les feuilles de l’ail sèchent rotation cultures plantes compagnes éviter infestation arrosage adéquat
Liens commerciaux

En consultant les horticulteurs expérimentés et les sites d’agriculture dont le Net est plein, on peut conclure qu’un remède existe pour chaque problème. Est-ce vraiment comme ça ? Pourquoi l’ail sèche ? Est-ce une carence qui peut être complétée par un engrais approprié  ou un excès d’eau, par exemple ?

La première et très importante condition pour la prospérité des cultures au potager est la rotation annuelle. Il s’en suit la connaissance des plantes compagnes qui peuvent covoisiner au nom d’une aide mutuelle et d’une récolte abondante.

Article connexe : Pourquoi est-il important de connaître les plantes compagnes qui stimulent la bonne récolte des légumes ?

Examinons un à un les signes d’infestations que l’ail pourrait manifester. Commençons par la vue malsaine des feuilles.

pourquoi les feuilles de l’ail sèchent maladies potentielles mildiou rouille pourriture blanches pistules vers

Les facteurs qui déclenchent le mildiou sont la chaleur et l’humidité qui alternent. Des taches jaunes ou brunes apparaissent sur les feuilles et ce qui se passe avec la partie souterraine est irréversible. Les têtes ramollissent et se dégradent.

Une couleur brunâtre ou orangée des feuilles crée l’impression qu’elles sont « rouillées ». C’est vraiment la rouille qui est aussi le résultat d’une météo instable. Par conséquent, les feuilles de l’ail sèchent et finalement tombent. On pourrait se tromper en pensant que le moment de la récolte est venu. Pourtant, s’il s’agit de récolter, n’attendez pas que les feuilles deviennent complètement sèches.

Une maladie qui affecte les bulbes et les racines est la pourriture blanche qui, en différence des deux premières, survient en temps humide et frais, lorsque l’eau ne réussit pas à s’écouler ou à s’évaporer.

Peut-on prévenir les troubles ?

qu’est ce qui fait sécher l’ail conditions climatiques chaleur fraîcheur humidité pulveriser purin prêle bouillie bordelaise

Naturellement, une prévention existe et elle consiste dans le choix de variétés résistantes, dans la rotation des cultures pour éviter un sol contaminé, dans la bonne distance pour assurer une circulation de l’air et dans la préparation préalable du terrain. Tout cet ensemble de facteurs combiné avec les règles d’entretien adéquats vous récompenseront d’une récolte saine.

Lorsque vous repérez les premières pistules sur les tiges, c’est le ver de l’ail qui peut être efficacement éliminé en alternant prêle et bouillie bordelaise.

À découvrir : Comment utiliser le purin de prêle ? Bienfaits

Quand récolter l’ail ?

qu’est ce qui fait sécher l’ail retirer sécher soleil faire tomber boue stocker paniers tresser accrocher

N’importe la saison de plantation (automne/printemps), l’ail atteint sa maturité en juin/juillet. Le premier signe pour entamer la récolte est l’assèchement des feuilles. Rassurez-vous ! Si le moment propice approche, il ne faut pas s’attendre à des mauvaises surprises. Tout va visiblement bien, donc, il est temps de retirer les bulbes du sol. Ce serait plus facile s’il y a de l’humidité. Sinon, vous risquez de les endommager avec la fourche.

Si vous voulez tresser, n’attendez pas que les feuilles sèchent complètement pour extirper.

Si vous préférez couper les parties vertes, vous pouvez retarder de quelques jours le déterrement.

Dans les deux cas, il faut étaler sur une bâche et laisser dans un endroit sec et ventileux, pour que la boue collée aux racines sèche et tombe. Une condition obligatoire est de stocker de façon qu’il y ait une bonne circulation d’air sans lumière directe, dans des paniers ou des caissettes ou dans des boîtes en carton. Beaucoup plus commode est d’accrocher les tresses d’ail. Visionnez comment tresser les tiges !



Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt