Maladies des tomates courantes : comment les prévenir, les reconnaître, les soigner ?

Auteur: Géraldine Dubois

« Chaque année, je plante des tomates, mais je n’en récolte guère à cause des maladies ! ». Hélas, ce n’est pas un cas isolé, mais plutôt la norme, surtout en parlant des jardiniers débutants. Il s’avère que garder ces plantes en bonne santé et exempts de moisissures et parasites est plus difficile qu’on ne le croyait pas. Après tout le temps et les efforts investis, on veut les meilleures tomates possibles, n’est-ce pas ? Alors, à quoi faire attention, quelles mesures de prévention adopter et que faire si l’on remarque les premiers signes révélateurs de maladies des tomates ?

Comment prévenir les maladies des tomates ?

maladies des tomates courantes prévenir reconnaitre soigner tache septorienne


Avant toute chose, plantez des variétés résistantes aux maladies, ce qui vous permettra d’éviter beaucoup de problèmes par la suite. Par exemple, la tomate rose de Berne, la tomate noire de Crimée, les tomates cerises dites Rubylicious et les Cœurs de bœuf, entre autres, sont considérées résistantes au mildiou. Dans le même ordre d’idées, choisissez au moins deux cultivars différents pour optimiser vos chances de récolte abondante. Y a-t-il d’autres choses à faire pour parer aux maladies des tomates ?

  • Ayez à l’esprit que les tomates ont besoin d’une bonne circulation d’air pour se développer correctement et résister aux maladies. Suivez donc les instructions d’espacement recommandées fournies avec les semis ou les graines pour leur assurer suffisamment d’espace pour respirer.
  • Comme vous pouvez vous imaginer, l’arrosage de vos plantes est essentiel à leur survie. Non seulement trop ou trop peu d’eau les affectent négativement, mais certaines maladies des tomates prospèrent à la présence d’humidité. Alors, arrosez-les au pied de la plante, le plus près du sol que possible, en évitant de mouiller les feuilles. De plus, évitez d’arroser le soir.
  • On doit prendre en considération que plusieurs des maladies des tomates se propagent facilement quand le sol ou l’eau d’arrosage d’une plante infectée entre en contact avec une plante saine. Ajouter du paillis de jardin peut limiter la contamination et empêcher que cela se produise.

Quelles sont les précautions à prendre ?

maladies des tomates courantes prévenir reconnaitre soigner perte des fleurs


  • Au mieux, pratiquez la rotation des cultures et plantez vos tomates à des endroits différents chaque année. Déplacer les plantes assurera un sol riche et peut être bénéfique à prévenir certaines pestes et éloigner les insectes ravageurs.
  • Au fil du temps, les feuilles situées au bas de la tige principale sont plus susceptibles de développer des maladies. Enlevez-les donc pour prévenir des problèmes éventuels et retirez aussi toutes les feuilles endommagées, jaunies, séchées et ainsi de suite.
  • Prenez le temps d’examiner vos plantes pour la présence de parasites tels que les pucerons, les cochenilles, les thrips et les aleurodes. Ces ravageurs peuvent affaiblir les végétaux en les rendant plus sensibles aux maladies des tomates courantes. Si vous les repérez, utilisez un spray insecticide à base d’ingrédients naturels pour les éliminer sans risques.

Comment identifier et traiter le mildiou ?

maladies des tomates courantes comment prévenir reconnaitre soigner mildiou

Même si vous ne savez rien sur les maladies des tomates, vous avez sans doute entendu parler de mildiou. Malheureusement, c’est une maladie fongique très répandue et en même temps assez difficile à combattre. Si vous remarquez des taches brunes à noires apparaître sur les feuilles et puis sur les fruits, c’est probablement le mildiou. Afin de le traiter, on opte le plus souvent pour la soi-disant bouillie bordelaise. C’est du sulfate de cuivre et de la chaux dilués dans l’eau, ce qui donne un liquide bleuté qu’on pulvérise sur les plantes. Si, par contre, vous préférez un traitement naturel, orientez-vous vers une solution à base de bicarbonate de soude. Une cuillère à soupe de NaHCO₃ dans 1 l d’eau tous les 7-10 jours par temps sec est ce que les jardiniers chevronnés recommandent.

Pourquoi les fleurs de mes tomates tombent ?

mes tomates perdent leurs fleurs maladies des tomates courantes prévenir soigner

Faire face à des fleurs de tomates qui tombent avant de pouvoir se développer est une autre situation bien courante. Le plus souvent, elle est due à des températures extrêmes, c’est-à-dire au-dessous de 14 degrés C ou au-dessus de 35. Un sol pauvre en nutriments ou une pollinisation ratée sont parmi les autres causes probables à prendre en considération. D’habitude, les dommages ne sont perceptibles que plus tard pendant la saison, lorsque vous constatez une récolte de fruits débile. Il n’y a pas grand-chose à faire pour éviter ce résultat, surtout en cas de canicule, mais vous pouvez au moins couvrir les plantules le soir s’il fait trop froid dans votre région. Enfin, introduire de l’engrais pour donner à vos tomates les meilleures chances de survie possibles et stimuler leur croissance est une autre bonne prévoyance.

La pourriture apicale, c’est quoi au juste ?

maladies des tomates courantes comment prévenir reconnaitre soigner nécrose apicale

La pourriture apicale fait partie des maladies des tomates fréquentes quand les plantes souffrent d’un manque de calcium. Celui-ci est généralement causé par des apports irréguliers d’eau. La nécrose apicale, ça ressemble à quoi au juste ? Eh bien, compte tenu que son autre nom est cul noir, vous pouvez vous imaginer qu’on détecte une zone morte sur le fruit du côté opposé au pédoncule. Si vous remarquez un tel symptôme, retirer les fruits affectés et régulez la fréquence de vos arrosages.

Autres maladies des tomates à guetter

maladies des tomates courantes comment prévenir reconnaitre tache septorienne

La tache septorienne est un champignon très courant qui affecte les feuilles des tomates. Vous pouvez reconnaître le champignon lorsqu’il crée de petites taches circulaires avec des bords sombres et un centre grisâtre (parfois avec de plus petites taches noires au centre). Les feuilles des tomates malades jauniront, se faneront et tomberont de la tige. Des périodes prolongées de temps chaud et humide peuvent contribuer à l’apparition de cette mycose frustrante et la pire nouvelle est que les spores peuvent se propager à d’autres plantes par des éclaboussures d’eau. Pour éviter les maladies des tomates comme la tache septorienne, il vaut mieux espacer suffisamment les plants et arroser le matin pour donner aux feuilles suffisamment de temps pour sécher avant la tombée de la nuit.

fiche maladies des tomates courantes comment prévenir reconnaitre soigner

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué