Camellia sasanqua : une explosion charmante de couleurs et d’arômes en automne !

Auteur: Ophélie Monet

L’automne est un signe de l’hiver qui s’installe lentement et un rappel de la saison sans couleurs qui s’annonce. Ou bien, devrait-il l’être ? Le camellia sasanqua, ou communément appelé camélia d’automne ou encore camélia de Noël, est un arbuste merveilleusement coloré et aromatique. Il égayera votre jardin de manière joyeuse même lorsque toutes les feuilles des arbres auront enflammé le sol de leurs couleurs ardentes. Ne pensez pas une seconde que vous ne pouvez pas avoir de belles fleurs et plantes en automne et en hiver ! Parlons maintenant du camellia sasanqua, comment le planter et comment en prendre soin !

Camellia sasanqua


Camellia sasanqua : conseils de plantation

Pourquoi planter les camélias en automne ? Eh bien, l’automne a encore un peu de chaleur dans le sol. L’été est trop chaud pour planter et le printemps n’est pas assez chaud, car le sol est resté sous une couverture blanche tout l’hiver. L’automne est donc le meilleur moment pour planter ces beaux arbustes ! D’ailleurs, le camellia sasanqua fait parties des arbustes qui sentent bon en automne !

Où planter le camélia d’automne ? Optez pour un endroit partiellement ombragé. Il apprécie un peu de soleil, mais préfère globalement l’ombre. Aussi, tenez-le à l’abri des vents froids.

Quel sol ? Un sol acide est le meilleur pour cette beauté automnale ! Vous pouvez également la cultiver dans un conteneur.

Comment le planter ?

  • Prévoyez un espace d’au moins 3 à 5 mètres par plante.
  • Vous devez envisager une protection hivernale. Cela signifie ajouter un peu de paillis sur le sol pour le garder au chaud dans des conditions hivernales très rudes.
  • Préparez la zone en retirant d’abord les mauvaises herbes si nécessaire et en creusant la zone à planter.

Camélia d’automne : entretien

Arrosage. Lorsque vous plantez vos camélias pour la première fois, vous devez les arroser abondamment. Ils ont besoin de beaucoup d’hydratation pour s’épanouir par la suite. Voici une astuce utile pour savoir si le sol est humide. Vous pouvez le vérifier avec une truelle à environ 10 cm de profondeur – s’il semble sec à ce niveau, arrosez bien.

Engrais. Bien que la fertilisation soit très bonne pour les plantes, il faut savoir que les camélias n’en ont pas nécessairement besoin. Toutefois, si vous décidez que c’est le cas, ajoutez juste un peu de votre engrais naturel préféré. D’ailleurs, vous pouvez aussi ajouter du compost au sol pour le renforcer.

Arrosage excessif. Je ne le dirai jamais assez dans tous les articles sur le jardin ! Oui, même si une fleur ou une plante a besoin d’être arrosée davantage, vous ne devez jamais l’inonder. Si, par exemple, votre arbuste est dans un récipient, utilisez un récipient avec un drainage pour que l’eau puisse passer.

Taille, propagation et problèmes possibles

Taille. Les camélias n’ont pas besoin d’être taillés régulièrement mais, s’ils dépassent l’espace qui leur est alloué, vous pouvez les tailler en forme. Cependant, ne taillez pas pendant la floraison, mais après ! C’est important pour la croissance ! C’est le même cas pour la taille d’une vigne décorative. La taille dure s’effectue de préférence en mars, mais il faudra attendre quelques années ou plus avant qu’elles ne refleurissent bien.

Bouturage. Vous pouvez facilement multiplier votre camellia sasanqua. En fait, vous pouvez multiplier les camélias à partir de greffage, de boutures semi-mûres, de boutures de bois dur et de marcottage. La culture à partir d’une graine est également une option viable. Pourtant, le plus souvent, le semis ne donnera pas le même résultat que la plante mère. Faites-le donc à vos risques et périls. Mais pourquoi ? Elles peuvent avoir été pollinisées par croisement et être d’une couleur différente ou avoir une forme de fleur différente, par exemple.

Problèmes. Comme toutes les fleurs, plantes, arbustes et arbres, les camélias peuvent développer de nombreux problèmes. Voici ce qu’ils sont :

  • Carences en éléments nutritifs. Si le camélia d’automne ne prospère pas, malgré une préparation du sol, un arrosage et un paillage, cela peut être le signe d’une carence en éléments nutritifs. Ces carences peuvent provoquer le jaunissement ou le brunissement des feuilles. Cela peut s’accompagner d’un retard de croissance et d’une faible floraison.
  • La galle du camélia. Il s’agit d’une maladie fongique des camélias qui fait apparaître de grandes tuméfactions blanches sur les feuilles. Cependant, ne vous alarmez pas, votre arbuste vivra ! Elles ont l’air un peu terrifiantes, mais elles font peu de dégâts.
  • Brûlure des fleurs de camélia. Il est question d’une autre maladie fongique, plus sévère que la précédente, qui attaque les fleurs et les fait pourrir.
Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué