Soulager le syndrome prémenstruel naturellement : nos 4 astuces pour moins souffrir

Auteur: Claire Xavier

Environ une semaine avant l’arrivée des règles, le syndrome prémenstruel (SPM) s’invite dans le quotidien des femmes pour le bouleverser de manière significative. Des seins douloureux, des maux de tête, un ventre ballonné, une irritabilité, une rétention d’eau et plus encore : les symptômes du SPM sont bien nombreux et individuels. Bien que les causes de son origine restent encore mal connues, les experts croient que ce sont notamment les changements hormonaux qui le déclenchent. Comment donc soulager le syndrome prémenstruel naturellement ? Voici quelques astuces utiles pour vivre plus sereinement ces jours difficiles !

4 conseils pour soulager le syndrome prémenstruel naturellement

soulager le syndrome prémenstruel naturellement trucs et astuces éliminer le stress prendre des vitamines


  • Éliminer le stress

Ennemi numéro 1 de l’Homme, le stress est considéré comme le mal du siècle et il est responsable de plusieurs troubles de santé. Ce n’est pas donc du tout surprenant qu’il affecte aussi le SPM. Des gynécologues affirment que les femmes dont le tempérament est plus prononcé et tendu, présentent des symptômes plus intenses. En revanche, celles qui profitent d’une bonne connaissance de soi, ont généralement moins de problèmes. Donc, pour soulager le syndrome prémenstruel, il vaut mieux réduire le stress. Heureusement, plusieurs techniques sont envisageables : méditation, promenades dans la forêt, huile essentielle de petit grain de bigarade et plus encore.

  • Vitamine B6 et magnésium

La vitamine B6 peut apaiser les symptômes du SPM sans risque pour la santé en général. Mais combinée avec du magnésium, elle devient davantage efficace car cette association favorise la synthèse des neurotransmetteurs jouant un rôle dans l’effet du syndrome prémenstruel. Il s’agit notamment de la dopamine et de la sérotonine.

soulager le syndrome prémenstruel naturellement faire du sport stimuler la production des endorphines


  • Une meilleure hygiène de vie

Lorsqu’il s’agit de soulager le syndrome prémenstruel, une meilleure hygiène de vie se traduit par une activité physique et l’élimination de certaines mauvaises habitudes. Premièrement, bouger environ 20-30 minutes au quotidien favorise la sécrétion des endorphines, ce qui aide à apaiser les effets négatifs engendrés par le SPM. Et deuxièmement, il est recommandé d’éviter certains excitants comme le tabac, l’alcool et le café qui pourront aggraver les symptômes.

  • Plantes amies des femmes

Une étude allemande ainsi que l’Organisation Mondiale de la Santé ont reconnu l’usage du gattilier pour soulager le syndrome prémenstruel. Grâce à ses propriétés progestagènes et anti-œstrogènes, elle réduit le déséquilibre hormonal. À prendre 10, 15 ou 20 jours avant les règles en extraits ou en gélules. La dose quotidienne recommandée est de 10 mg.

L’achillée millefeuille est, elle aussi, une plante progestagène qui profite de propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires. Elle est particulièrement recommandée en cas de crampes et de douleurs dans le bas du ventre. L’achillée millefeuille peut déclencher des allergies chez des personnes sensibles aux astéracées et il vaut mieux consulter votre pharmacien ou médecin avant d’y recourir.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué