Comment utiliser l’huile de neem au jardin ? Quels sont ses bienfaits ?

Par Gerry
Liens commerciaux

Savez-vous qu’on peut utiliser l’huile de neem sur les plantes pour les protéger de la plupart des parasites communs et de plusieurs maladies cryptogamiques et bactériennes aussi ? Voilà comment s’en servir sans risques !

quand comment utiliser l huile de neem au jardin sur les plantes quels bienfaits
Liens commerciaux

Quand et comment utiliser l’huile de neem au jardin

Les ravageurs, les bactéries et les maladies cryptogamiques sont parmi les défis les plus importants que le jardinier affronte. Certes, il existe plein de traitements chimiques effectifs, mais ils peuvent introduire des substances nocives dans l’environnement, nuire aux personnes et aux animaux domestiques et tuer les insectes utiles. C’est pourquoi, les remèdes organiques sont à préférer et l’huile de neem est un bon exemple de produit naturel qu’on peut utiliser au jardin pour se faciliter la vie et parer aux problèmes susmentionnés. Quand et comment s’en servir ?

Qu’est-ce que l’huile de neem ?

L’huile de neem est un produit naturel fabriqué à partir des graines et des fruits pressés de l’arbre margousier (Azadirachta indica). C’est une espèce tropicale originaire d’Inde et d’Afrique où elle trouve diverses applications médicinales et cosmétiques.

comment utiliser l huile de neem au jardin sur les plantes quels sont ses bienfaits

À quelles fins utiliser l’huile de neem ?

Grâce à son ingrédient actif principal, l’azadirachtine, l’huile de neem est un traitement efficace contre plus de 200 insectes nuisibles dans tous les stades de leur vie ! Elle est la plus effective pour parer aux insectes suceurs de sève à corps mou tels que les pucerons, les cochenilles, les acariens parasitaires (tétranyques) et les aleurodes qui se nourrissent du feuillage des plantes. Ce remède est également utilisé pour lutter contre les scarabées japonais, les larves de pelouse, les cicadelles, les nématodes phytoparasites, les livrées et les thrips.

On peut par ailleurs utiliser l’huile de neem au jardin dans des sprays assainissantс pour traiter les maladies fongiques et bactériennes telles que l’anthracnose, les taches noires, la rouille, le botrytis, le feu bactérien, l’oïdium et la gale.

Article connexe : Comment prévenir l’oïdium du lilas des Indes ? Quels moyens de le traiter ?

Est-ce que c’est sans danger pour l’homme ?

Lorsqu’elle est utilisée correctement, l’huile de neem est considérée sans danger pour les humains et les animaux domestiques ou de compagnie. Et bien que le contact direct avec l’huile peut provoquer une légère irritation de la peau ou des yeux, c’est une substance biologique qui se décompose rapidement et qu’on considère sûre. Évitez toutefois d’inhaler ou d’ingérer l’huile de neem et lavez-vous bien les mains après l’avoir manipulé. De même, lavez soigneusement les fruits et les légumes qui ont été pulvérisés avec de l’huile de neem avant de les consommer. Tenez compte que cette essence peut être quelque peu toxique pour les poissons et les autres organismes aquatiques.

Pourvue qu’on ne les pulvérise pas directement, l’utilisation de l’huile de neem au jardin est sans danger pour les abeilles, les coccinelles, les papillons et les autres insectes butineurs utiles. Il en va de même pour les vers de terre. Ces bestioles ne se nourrissent pas du feuillage des plantes et n’ingèrent pas l’oléolat qui ne peut donc pas les affecter.

Bon à savoir : Peut-on utiliser du vinaigre blanc contre les pucerons ? Si oui, comment faire ?

Comment utiliser l’huile de neem sur les plantes ?

Vous pouvez utiliser l’huile de neem pour fabriquer votre propre insecticide et fongicide naturel. Pour ce faire, diluez simplement 250-300 ml de l’essence dans 10 litres d’eau et c’est parti. L’astuce pour « diluer » l’huile de neem dans l’eau est de lui ajouter quelques gouttes de savon liquide.

Comme prévention, pulvérisez vos plantes avec la concoction tôt dans la saison, lorsqu’elles sont encore en dormance, mais quand la température est au-dessus de 10 degrés C. Répétez dans une ou deux semaines à peu près. Pour de meilleurs résultats, il faut utiliser l’huile de neem par temps sec et sans vent.

Pulvérisez l’huile de neem directement sur les feuilles de vos plantes à tout moment pendant la saison de croissance pour lutter contre les ravageurs et les maladies existantes ou les prévenir. Assurez-vous que le dessous des feuilles est également traité.

Vous pouvez pareillement utiliser l’huile de neem par trempage. Trempez le sol des plantes d’intérieur, de la pelouse et des plantes d’ornement en pleine terre en les arrosant tous les 7 jours avec l’oléolat dilué dans de l’eau de pluie.

Vous pouvez vous servir de l’huile de neem sur les arbres fruitiers aussi. Le pommier, le cerisier, le poirier, le pêcher et le prunier, entre autres, sont sensibles aux pucerons, aux chenilles, à l’oïdium, à la gale, etc. et les traiter avec notre insecticide et fongicide maison les protégera de façon efficace.

Pour ne pas endommager les plantes sensibles, il vaut mieux utiliser l’huile de neem environ une fois par semaine. L’application tôt le matin ou tard de l’après-midi est à préférer. À ne pas appliquer quand la température dépasse 30 degrés C.

À lire aussi : Comment protéger les jeunes plantes des pucerons ? Les remèdes nature qui fonctionnent !



Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt