Comment protéger les jeunes plantes des pucerons ? Les remèdes nature qui fonctionnent !

Par Gerry

Tout jardinier averti sait très bien que les semis sont assez vulnérables aux maladies et aux parasites pendant les premières semaines de leur vie. Comment donc protéger les jeunes plantes des pucerons ?

comment protéger jeunes plantes des pucerons remèdes nature qui fonctionnent
Liens commerciaux

Que faire pour protéger les jeunes plantes des pucerons ?

Hélas, préparer ses semis et en prendre soin au cours de plusieurs semaines juste pour devenir victime des pucerons est une situation assez commune. Non seulement ces ravageurs sucent la sève des feuilles, mais ils transmettent aussi des agents pathogènes tels que des bactéries et des virus, affaiblissant les plantes dans l’ensemble. On doit donc prendre des mesures pour protéger les jeunes plantes des pucerons et on doit le faire dans les plus brefs délais. Oui, mais l’utilisation d’insecticides chimiques n’est pas exactement la top approche pour se débarrasser de ces petits parasites suceurs de la super-famille des Aphidoidea. Nocifs pour l’environnement et les insectes pollinisateurs utiles, ces produits sont déconseillés, surtout si l’on vise un jardinage écologique selon les principes de la permaculture. Il vaut mieux donc utiliser des remèdes naturels. Mais lesquels ?

Pourquoi ce remède de grand-mère fonctionne ?

que faire protéger les jeunes plantes des pucerons remèdes nature qui fonctionnent

Eh bien, il s’avère qu’un produit aussi commun que les oignons peut être bien utile quand on essaie de protéger les jeunes plantes des pucerons de façon naturelle ! Ce qui est particulièrement pratique, c’est que les plantes du genre Allium agissent sur deux fronts. Premièrement, leur odeur chasse les pucerons et, d’autre part, ce remède de grand-mère peut se vanter de propriétés antibactériennes qui soignent le végétal déjà endommagé. C’est génial !

Insecticide écolo et rapide fait maison qui fait fuir les pucerons !

Un autre avantage de cet insecticide biologique fait maison est qu’il est assez rapide à agir. Au bout de quelques jours seulement, la plupart des pucerons disparaissent. Cependant, pour ne pas risquer une réapparition, on doit continuer l’application régulièrement. On peut par ailleurs l’utiliser au préalable pour éviter l’arrivée des pucerons au jardin. Comment préparer la macération miraculeuse soi-même ?

À lire aussi : Rechercher nématodes Réaliser une lutte biologique contre les nématodes phytoparasites, la méthode expliquée

Recette d’anti-puceron naturel à partir d’oignons

comment protéger les jeunes plantes des pucerons remèdes nature qui fonctionnent
Liens commerciaux

Pour préparer le liquide qui vise à protéger les jeunes plantes des pucerons, remplissez une casserole de 1 à 1,5 litre d’eau et portez-la à ébullition. La préparation ne se conserve pas bien, préparez donc une petite quantité à utiliser lors d’une application unique. Hachez ensuite 100 grammes d’oignons, ajoutez-les à l’eau et laissez le tout mijoter sous couvercle pour quelques minutes. Coupez le feu et laissez le mélange infuser et refroidir pour environ 4 heures. Une alternative moins rapide, mais tout aussi efficace est de faire une infusion à froid. Vous devrez simplement laisser les oignons reposer dans l’eau pendant 6 heures et c’est fait. Quelle que soit votre approche, filtrez votre anti-puceron naturel et versez-le dans un flacon à pulvérisateur. Puis, vaporisez-en les plantes affectées sans oublier que les pucerons adorent se cacher sur la partie inférieure des feuilles. Traitez aussi les tiges et le sol tout autour du pied de la plante. Répétez le processus deux ou trois fois par semaine pendant les quatre semaines à suivre, même si les pucerons ont disparu.

Autres répulsifs efficaces pour protéger les plantes des pucerons

De façon similaire, on peut enterrer une gousse d’ail près de chaque pied pour protéger les plantes des pucerons et faire fuir les ravageurs existants. À propos, utiliser l’huile essentielle d’ail au jardin potager est une autre stratégie gagnante à ne pas sous-estimer dans le but de chasser les nuisibles ! Il en va de même pour les essences de menthe poivrée et de pamplemousse.

L’application de purins végétaux est une autre manière effective de protéger les jeunes plantes des pucerons. L’ortie, les feuilles de la rhubarbe ou de la tomate et la rue officinale sont parmi les top plantes à transformer en purin anti-puceron.

Finalement, un traitement au vinaigre blanc est tout aussi pratique quand on veut protéger les jeunes plantes des pucerons. Il faut toutefois le diluer pour ne pas brûler leurs feuilles encore bien délicates !

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt