Comment éviter, identifier et traiter les champignons sur l’hortensia ?

Auteur: Amélie Lafon

Cet été, les fluctuations drastiques des conditions météorologiques sont devenues habituelles… Malheureusement. Mais ce qui est aussi dommage, c’est que toutes ces canicules, pluies, tempêtes et grêles créent les conditions parfaites pour le développement de certains parasites dans le jardin. Les hortensias ne font pas exception. Alors n’attendez pas avec indifférence et prenez des mesures avant que votre plante ne meure. Vous apprendrez ci-dessous comment éviter l’apparition de champignons sur les hortensias et que faire au cas où ils en auraient déjà. Allons jardiner !

Comment identifier le développement des champignons sur l’hortensia ?

comment éviter le développement de champignons sur les hortensias


Les plantes ne peuvent pas parler, mais elles peuvent néanmoins vous montrer que quelque chose ne va pas chez elles. Généralement, elles l’expriment en changeant de couleur. Avez-vous déjà remarqué que certaines feuilles des hortensias deviennent rouges et tombent ensuite ? Eh bien, c’est un excellent exemple. Dans ce cas, c’est parce que vous n’y apportez pas les soins appropriés. En d’autres termes, si vous changez l’emplacement du pot ou la fréquence d’arrosage, vous éliminerez rapidement et facilement le facteur de stress qui endommage lentement la plante.

Lorsqu’il s’agit de maladies, les choses sont un peu plus compliquées, parce que vous devez prendre des précautions supplémentaires pour éliminer les bactéries ou les champignons. La présence de champignons est également très visible. Voici comment les identifier :

  • Brûlure de Botrytis – c’est la moisissure grise qui entraîne des lésions brun rougeâtre.
  • Ascochyta fungi  – représente des taches circulaires violettes ou brunes sur le bas de la plante. Lorsque les lésions grossissent, les feuilles jaunissent et tombent.
  • Anthracnose – c’est un pathogène fongique qui se développe lorsque le temps est pluvieux et que le sol est trop fertilisé. Ce sont deux choses que les hortensias détestent.
  • Oïdium – ressemble à une substance poudreuse blanche à la surface des feuilles. Vous pouvez aussi voir une formation semblable à du coton sous les feuilles.
  • Rouille – ce champignon crée des pustules orange sur le bas des feuilles d’hortensia et des taches jaunes sur le dessus.

Comment reconnaître et traiter les maladies des hortensias


Comment éviter le développement de champignons sur les hortensias ?

Vous ne pouvez pas arrêter la pluie, mais vous pouvez contrôler l’humidité dans votre jardin. Donc, si vous attendez un orage, trouvez un moyen créatif de couvrir vos plantes. Une fois les nuages passés, retirez la couverture dès que possible, pour que la plante puisse respirer. Le paillage peut également être une bonne solution si vous cultivez des hortensias dans le jardin (pas en pots).

Afin d’éviter que les fleurs ne soient infectées par des champignons, il est également important de désinfecter les matériaux utilisés avant de les tailler.

Les arroseurs aériens peuvent vous faciliter la tâche, mais il vaut mieux les éviter. Il propage les spores des champignons comme le fait la pluie.

Espacez correctement les plantes et taillez-les si nécessaire afin de maintenir une bonne circulation d’air autour d’elles.

Les maladies fongiques des hortensias

Comment traiter l’oïdium sur un hortensia ?

L’oïdium est la maladie d’hortensia la plus courante, mais les solutions suivantes peuvent vous aider à lutter contre toute autre maladie fongique.

Tout d’abord, il est important d’enlever les feuilles contaminées afin qu’elles ne puissent pas propager la maladie. Ne les utilisez pas pour le compostage. Jetez-les.

De plus, arrêtez d’arroser pendant un certain temps afin de laisser l’humidité s’évaporer.

Quel fongicide contre l'oïdium

Champignons sur les hortensias : Quel fongicide contre l’oïdium ?

L’utilisation de fongicides est le moyen le plus efficace dans la lutte contre les champignons sur les hortensias. Vous pouvez acheter un produit prêt à l’emploi dans une agro-pharmacie ou préparer un traitement naturel à la maison :

Thé à la camomille – faites mijoter 8 sachets de thé dans 1l d’eau pendant 20 minutes. Laissez ensuite infuser pendant au moins quatre heures. Transférez le thé dans un flacon pulvérisateur et vaporisez les plantes concernées. Les propriétés antifongiques et antibactériennes de l’herbe feront le reste.

Aspirine – dissolvez deux comprimés d’aspirine non enrobés dans 1 litre d’eau et vaporisez les plantes avec. Répétez l’opération quelques jours plus tard si nécessaire.

L’ail – ce fongicide maison est encore plus puissant. L’inconvénient est l’odeur. Cependant, si vous voulez l’essayer, faites une pâte avec deux gousses d’ail et mélangez-la à 1 litre d’eau. Laissez infuser pendant quelques heures, filtrez-la et ajoutez 1/8 de cuillère à café de produit vaisselle. Avant de l’utiliser, diluez 1 part de mélange d’ail dans 10 parts d’eau. Vaporisez sur les deux côtés des feuilles.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué