Que savoir du côté technique et sur le plan éthique pour réaliser un herbier ?

Auteur: Marie-Anne Lenormand

Les feuilles mortes peuvent être utiles non seulement pour donner vie aux plantes en tant que composantes du compost, mais aussi pour raviver l’intérieur. Si vous maîtrisez la technique de séchage des fleurs fraîches, il n’y a aucune difficulté pour bricoler une couronne déco pour l’arrivée de l’automne ou à l’approche du printemps. Nous voudrions remonter dans le temps de notre enfance pour rappeler comment réaliser un herbier, cette fois non avec un but d’exploration mais en fourmillant un projet décoratif.

Comment collecter correctement les plantes pour réaliser un herbier ?

réaliser un herbier collection plantes conservées traiter spécimens professionnellement


Pour réaliser un herbier en tant qu’une collection de plantes conservées, il faut traiter les spécimens professionnellement. C’est non seulement parce que le mur au-dessus du canapé doit être décoré parfaitement et à long terme, mais car réaliser un herbier réclame des connaissances environnementales profondes.

Avant de vous aventurer sur le terrain, tenez toujours compte des lois et de l’éthique régissant la collecte des matériels végétaux.

La meilleure façon, mais pas nécessairement la plus pratique, de produire des spécimens d’herbier de bonne qualité est de presser les plantes du tic au tac et au fur et à mesure que vous les collectez. Comme ce n’est pas toujours pratique ou possible, stockez dans des sacs en plastique scellés à l’abri du soleil, à préférer les jours frais. Pour maintenir la qualité des échantillons, en particulier par temps chaud :

  • Maintenez l’humidité à l’intérieur du sac en plastique en vaporisant une petite quantité d’eau à l’intérieur du sac.
  • Humidifiez un essuie-mains plié et placez-le dans le sac avec les plantes.
  • Placez le sac en plastique rempli d’échantillons directement dans une glacière.

réaliser un herbier pratique stocker sacs plastique scellés abri soleil préférer jours frais


Une fois cueillis, la plupart des spécimens de plantes vasculaires maintiendront leur turgescence pendant quelques jours s’ils sont conservés dans un récipient scellé. Cependant, les plantes aquatiques et leurs fleurs délicates se détériorent rapidement. Celles-ci doivent être conservées dans une ambiance extrêmement humide, marinées ou pressées immédiatement. Les champignons transpirent et deviennent visqueux s’ils sont conservés dans des sacs en plastique, ceux-ci doivent être séchés immédiatement.

Quelle technique utiliser pour apprendre à faire un herbier ?

réaliser un herbier pressoirs carton papier journal disposés sandwich

Les pressoirs à plantes se présentent sous diverses formes, mais se composent généralement de deux planches ou treillis en bois (30 x 45 cm), carton et papier journal disposés comme un sandwich. Les bretelles ou les ceintures sont enroulées autour de la presse pour la maintenir entière.

Pour construire une presse, ouvrez une feuille de journal : plié en deux est la taille parfaite. Placez votre plante d’un côté et repliez le dessus de l’échantillon. Les feuilles de papier buvard peuvent également être utilisées car elles absorbent l’humidité des spécimens.

Au-dessus et au-dessous de ce sandwich plante-journal, placez une feuille de carton. Le carton ondulé vaut mieux que le carton solide, car il permet à l’air de circuler à l’intérieur de la presse, aidant à sécher les spécimens rapidement.

réaliser un herbier pression peut appliquée empilant manuels lourds au dessus pile

Si vous n’avez pas de presse à plantes, la pression peut être appliquée en empilant des manuels lourds au-dessus de la pile. Dans tous les cas, la pression doit être uniforme sur les échantillons, donc ils sèchent à plat. Les spécimens avec des parties volumineuses (par exemple, les fruits d’eucalyptus) peuvent nécessiter des plis épais de papier journal autour des parties volumineuses afin que la pression soit transférée sur les feuilles et les fleurs moins volumineuses. N’oubliez pas que le but n’est pas d’écraser l’eau des spécimens, mais juste de les maintenir à plat en position pendant qu’ils sèchent.

Exigences particulières pour faire un herbier avec des fleurs

réaliser un herbier technique séchage diffère espèce plantes

La technique de séchage diffère de l’espèce des plantes. Une fois dans la presse, il est important que les spécimens soient séchés aussi rapidement que possible afin de les empêcher de moisir. Normalement, ça prend 7-14 jours pour sécher en fonction de la température de l’air, de l’humidité ambiante et de la succulence des plantes.

  • Utilisez une presse à treillis.
  • Utilisez du carton avec des ondulations internes.
  • Utilisez du papier buvard pour absorber l’humidité.
  • Placez la presse dans un endroit chaud et sec.
  • Remplacez fréquemment le papier journal pour éliminer l’humidité et les spores fongiques.

comment réaliser un herbier manipuler échantillons soin éviter casser

Manipulez toujours vos échantillons avec soin pour éviter qu’ils ne se cassent ou que des pièces ne tombent. Lors du desséchage, certaines plantes perdent inévitablement leurs feuilles, graines ou fleurs. Collectez ces pièces le cas échéant et placez-les dans une enveloppe en papier étiquetée à côté des échantillons de séchage. Ceux-ci seront placés dans un sac à fragments et ajoutés au spécimen d’herbier au stade du montage.

Plantes et fruits succulents ou charnus

faire un herbier automne éviter moisissure faciliter séchage changer papier régulièrement

Pour éviter la moisissure et faciliter le séchage, changez le papier régulièrement ou utilisez du papier buvard comme plus absorbant. Avant de presser, il peut être utile d’immerger ou de brosser l’échantillon avec de l’alcool pour tuer les champignons.

Plantes aquatiques : faire un herbier d’algues

faire un herbier avec des maternelles algues immergées eau permettre expansion complète branches

Elles doivent généralement être immergées dans l’eau pour permettre l’expansion complète de branches et pour montrer le port de la plante. Dans le bac d’eau peu profond, la carte de montage est glissée sous le spécimen flottant et les deux sont lentement traînés hors de l’eau ensemble. Utilisez un pinceau pour disposer soigneusement l’échantillon sur la carte pendant qu’il est encore humide. Les algues marines contiennent de l’alginate collant dans leurs parois cellulaires, donc, elles adhèrent naturellement à la carte de montage. Placez cette carte et le spécimen entre des feuilles de papier journal pour sécher. Le séchage dans une presse n’est pas nécessaire.

Une parfaite réalisation d’un herbier avec des mousses, hépatiques, lichens et autres cryptogames

apprendre à faire un herbier mousses hépatiques lichens cryptogames

En général, ils n’ont pas besoin d’être pressés. Enlevez simplement autant de terre que possible et placez chaque spécimen dans un sac en papier, une enveloppe en papier ou pliez dans un morceau de papier journal à sécher.  Au fur et à mesure que le spécimen sèche, vérifiez-le quotidiennement pour détecter les dommages causés par les insectes ou les champignons et pour changer de papier.

Peut-on réaliser un herbier avec des champignons ?

Ne les pressez pas ! Ils sèchent rapidement dans des sacs en papier ou des boîtes en carton. La durée nécessaire au séchage varie de quelques heures à quelques jours selon la chair du spécimen.

Comment réaliser un herbier : disposition des spécimens

fabriquer un herbier en bois pressé correctement échantillon ajuster parfaitement carte montage

S’il est pressé correctement, l’échantillon doit s’ajuster parfaitement sur la carte de montage. Lors de la disposition de chaque exemplaire :

  • Laissez une bordure de 1 cm autour du bord de la carte.
  • Les échantillons individuels doivent être centrés sur la carte de montage et sont généralement placés verticalement ou en diagonale sur la feuille.
  • Les petites plantes avec plusieurs spécimens doivent être disposées sur des lignes régulièrement espacées réparties sur toute la carte.
  • L’orientation des plantes doit représenter leur port, c’est-à-dire, généralement des fleurs vers le haut et des racines vers le bas.
  • Disposez l’échantillon de manière à ce que le plus grand nombre des caractéristiques morphologiques soient visibles (c’est-à-dire les fleurs, les fruits, les deux côtés des feuilles, etc.) et de sorte que le spécimen repose à plat sur la base.
Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué