La vitamine A et son implication dans la fonction immunitaire, la vision, la reproduction et la communication cellulaire

Auteur: Marie-Anne Lenormand

Au sommet d’un groupe de rétinoïdes liposolubles et englobant le rétinol, les esters rétiniens et rétinyliques, la vitamine A, appelée aussi rétinol est impliquée dans la fonction immunitaire, la vision, la reproduction et la communication cellulaire. Dans l’alimentation saine, cette vitamine hyper importante est disponible sous deux formes. Notre article fera le zoom sur l’apport nécessaire de la vitamine A et sur les sources alimentaires.

La vitamine A : essentielle pour la croissance et la santé 

vitamine A aliments contenant vitamines minéraux


À savoir que le rétinol est essentiel pour la vision en tant que composant principal de la rhodopsine qui est une protéine absorbant la lumière dans les récepteurs rétiniens et parce qu’il soutient la différenciation et le fonctionnement normaux des membranes conjonctivales et de la cornée. La vitamine A soutient également la croissance et la différenciation cellulaires, jouant un rôle essentiel dans la formation et le maintien normaux du cœur, des poumons, des reins et d’autres organes.

Peut réduire le risque de certains cancers 

vitamine A poivron rouge melon pistache


Lorsque des cellules anormales commencent à se développer ou à se diviser de manière incontrôlée, le risque d’un cancer est grandissime. Dans les études d’observation, la consommation de plus grandes quantités de vitamine A sous forme de bêta-carotène a été associée à une diminution du risque de certains types de cancer, y compris le lymphome de Hodgkin, ainsi que le cancer du col de l’utérus, du poumon et de la vessie.

Pourtant, bien que des apports élevés provenant d’aliments végétaux aient été associés à un risque réduit de cancer, les aliments d’origine animale qui contiennent des formes actives de vitamine A ne sont pas liés de la même manière.

De même, les suppléments de l’élément n’ont pas montré les mêmes effets bénéfiques. À l’heure actuelle, la relation entre les niveaux dans votre corps et le risque de cancer n’est toujours pas entièrement étudiée.

Prévenir des problèmes oculaires 

rétinol problèmes oculaires cécité nocturne

En premier lieu, la vitamine A est essentielle pour préserver votre vue. Elle convertit la lumière qui frappe l’œil en un signal électrique qui, ensuite, est envoyé au cerveau. En fait, l’un des premiers symptômes d’une carence en vitamine A peut être le developpement de maladies oculaires, comme le nyctalopie. Ce malaise survient chez les personnes ayant une insuffisance de ce composant majeur du pigment rhodopsine. Lui, de son côté, se trouve dans la rétine de l’œil et est extrêmement sensible à la lumière. Par conséquent, les personnes atteintes peuvent toujours voir normalement pendant la journée, mais ont une vision réduite dans l’obscurité car leurs yeux ont du mal à capter la lumière à des niveaux inférieurs.

Pour un système immunitaire sain 

vitamine A carence apport journalier

Le corps se défend d’une manière naturelle grâce au rétinol en créant des barrières muqueuses dans les yeux, les poumons, les intestins et les organes génitaux. Ce sont de vrais pièges de bactéries et d’autres agents infectieux. Le rétinol est également impliqué dans la production et le fonctionnement des globules blancs qui, elles-aussi, aident à capturer et à éliminer les bactéries et des agents pathogènes de la circulation sanguine.

En somme, la sensibilité aux infections augmente, le rétablissement des maladies est en retard et le risque de mourir de certains fléaux comme la rougeole et le paludisme est potentiel.

Bienfaits pour la peau 

carence vitamine A problèmes acnéiques

Presque tout le monde, en passant par l’âge adolescent, s’est senti gêné par l’acné : un trouble cutané inflammatoire chronique. Bien que les boutons soient physiquement inoffensifs, l’acné peut avoir un effet grave sur la santé mentale des gens et entraîner une faible estime de soi, de l’anxiété et de la dépression. Comme le rôle du rétinol dans le développement et le traitement de l’acné reste incertain, on suppose qu’une carence puisse augmenter le risque d’apparition de l’acné, car elle provoque une surproduction de la protéine kératine dans vos follicules pileux et par suite, des blocages.

La santé des os 

esters rétiniens rétinyliques santé os

Principalement, les nutriments clés nécessaires pour maintenir des os sains à mesure que vous vieillissiez sont les complements et les aliments riches en protéines, calcium et vitamine D.

Cependant, consommer suffisamment de vitamine A est également nécessaire pour une croissance et un développement osseux appropriés, tandis qu’au contraire, une carence en cette vitamine est liée à un risque plus élevé de fractures osseuses.

Impact sur la reproduction

Lorsqu’une femme enceinte prend régulièrement de la vitamine A, elle est consciente que le développement de son futur enfant en dépend à grande mesure, notamment le squelette, le système nerveux, le cœur, les reins, les yeux, les poumons et le pancréas.

Formes existantes du rétinol

Deux formes de vitamine A sont disponibles dans l’alimentation humaine: celle qui est préformée (rétinol et sa forme estérifiée, ester de rétinyle) et les caroténoïdes de provitamine A. La forme préformée se trouve dans les aliments d’origine animale, y compris les produits laitiers, le poisson et la viande. Le bêta-carotène est le caroténoïde provitamine A le plus important et les autres sont l’alpha-carotène et la bêta-cryptoxanthine. Le corps transforme ces pigments végétaux en vitamine A. Par suite, elles doivent être métabolisées intracellulairement en acide rétinien et rétinoïque, les formes actives de la vitamine A, pour soutenir ses fonctions biologiques importantes. D’autres caroténoïdes présents dans les aliments, tels que le lycopène, la lutéine et la zéaxanthine, ne sont pas convertis en vitamine A.

La vitamine A : carences et conséquences 

vitamine A forme synthétique prendre santé

Principalement, la carence en vitamine A est rare aux États-Unis et en Europe, tandis qu’elle est courante dans de nombreux pays en voie de développement. Cela s’explique avec l’accès limité des résidents aux aliments contenant de la vitamine A préformée. Vu la pauvreté et la famine, ces peuples ne consomment généralement pas de produits provenant de sources animales et contenant du bêta-carotène. Donc, dans ces pays, un faible apport en vitamine A est le plus fortement associé aux conséquences sur la santé pendant les périodes de forte demande nutritionnelle, comme pendant la petite enfance, l’enfance, la grossesse et l’allaitement.

Groupes en risque

Pendant la petite enfance

Dans les pays en développement, la carence en vitamine A commence généralement pendant l’âge de nourrisson, lorsque les nouveaux-nés ne reçoivent pas suffisamment de colostrum ou de lait maternel. Par suite, une diarrhée chronique entraîne une perte excessive de vitamine A chez les jeunes enfants et vice-versa, une carence en vitamine A augmente le risque de diarrhée.

Le symptôme le plus courant de ce déficit est la xérophtalmie dont les premiers signes sont la cécité nocturne ou l’incapacité de voir dans l’obscurité. Ce malaise est dû aussi à un faible taux de fer qui de son côté peut entraîner une anémie. Par conséquent, le risque de mortalité des infections augmente (en particulier la diarrhée et la rougeole) avant même le début de la xérophtalmie.

Femmes enceintes et allaitantes dans les pays en développement 

apport adéquat régulier développement foetus

D’après les statistiques, environ 10 millions de femmes enceintes ont besoin d’un supplément de vitamine A pour la croissance fœtale, l’entretien des tissus et pour soutenir leur propre métabolisme.

De plus, on remarque une augmentation de la morbidité et de la mortalité maternelles et infantiles chez les femmes enceintes et allaitantes, un risque accru d’anémie et un ralentissement de la croissance et du développement du nourrisson.

Nourrissons prématurés

En principe, tous les nourrissons présentant des troubles de malabsorption manquent la vitamine A, mais ceux qui sont prématurés n’ont pas de réserves hépatiques adéquates à la naissance. En même temps, leurs concentrations plasmatiques de rétinol restent souvent faibles tout au long de la première année de vie. Cela mène inévitablement à un risque accru de maladies oculaires, pulmonaires chroniques et gastro-intestinales.

Personnes atteintes de fibrose kystique

La plupart des personnes atteintes de fibrose kystique souffrent d’insuffisance pancréatique, ce qui augmente leur carence en rétinol, en raison de la difficulté à absorber les graisses. Plusieurs études transversales ont montré que 15% à 40% des patients atteints de mucoviscidose manquent cet élément. Cependant, des traitements de remplacement pancréatiques améliorés, une meilleure nutrition et des suppléments caloriques aident ce groupe de risque à surmonter le déficit.

Dépôts de l’élément dans l’organisme 

vitamine importante réproduction cellulaire

Les taux de rétinol et de caroténoïdes sont généralement mesurés dans le plasma et les taux de rétinol plasmatique sont utiles pour évaluer l’insuffisance en vitamine A. Cependant, leur valeur pour évaluer le statut marginal de l’élément est limitée car ils ne diminuent pas tant que les taux de la vitamine dans le foie ne sont presque pas épuisés. Les réserves du foie peuvent être mesurées indirectement par le test dose-réponse relative, dans lequel les taux plasmatiques de rétinol sont mesurés avant et après l’administration d’une petite quantité. Une augmentation du taux de rétinol plasmatique d’au moins 20% indique un taux de la vitamine insuffisant. La majeure partie des réserves de la vitamine dans le corps est stockée dans le foie sous forme d’esters de rétinyle.

Apport nécessaire suffisant pour l’organisme humain

En général, les recommandations d’apport de l’élément et d’autres nutriments sont fournies dans les apports nutritionnels de référence (ANR/ANC), élaborés par le Food and Nutrition Board (FNB) de l’Institut de médecine des Académies nationales (ancienne Académie nationale des sciences). Les ingrédients alimentaires de référence (IAR, en anglais DRI), est le terme général désignant un ensemble de valeurs de référence utilisées pour planifier et évaluer les apports en nutriments des personnes en bonne santé. Ces valeurs varient selon l’âge et le sexe.

Pour des personnes en bonne santé

Pour répondre aux besoins nutritionnels de presque toutes les personnes en bonne santé, l’apport quotidien doit être de 97% à 98%. Cette valeur est souvent utilisée pour planifier des régimes alimentaires adéquats pour les individus.

Garantir une adéquation nutritionnelle 

vitamine A teneur fruits légumes feuillus

Dans ce cas, il s’agit d’un apport adéquat qui est supposé garantir l’adéquation nutritionnelle, établie lorsque les preuves sont insuffisantes pour développer un apport alimentaire recommandé(RDA).

Besoin moyen estimé(EAR)

Il s’agit d’un niveau quotidien moyen d’apport estimé pour répondre aux besoins de 50% des individus en bonne santé. Il est généralement utilisé pour évaluer les apports nutritionnels de groupes de personnes et pour planifier des régimes alimentaires adéquats pour eux. Il se peut également qu’il soit utilisé pour évaluer les apports nutritionnels des individus.

Niveau d’admission supérieur tolérable ou apport supérieur tolérable (UL) 

rétinol crème régénératrice défense âge

À savoir que l’apport quotidien maximal est peu susceptible de provoquer des effets néfastes sur la santé. Cependant, les apports journaliers de référence (AJR) sont donnés sous forme d’équivalents d’activité du rétinol (RAE) pour tenir compte de ses différentes bioactivités et des caroténoïdes de la provitamine A. Ainsi, ils sont tous convertis par l’organisme en rétinol.

Consommation excessive

Stocké dans le corps en grande quantité, cette vitamine liposoluble peut conduire à des niveaux toxiques, traduits par des nausées, des étourdissements, des maux de tête, des douleurs et même la mort. Cela peut arriver rarement et ne porte aucun risque si c’est à la forme végétale. Faites ttention aux autres médicaments pris parallèlement et consultez votre généraliste, le cas échéant.

Sources de vitamine A 

vitamine A abondance élément indispensable alimentation

Précisons avant tout que sous forme de rétinol, cet élément existe chez les mammifères et comme provitamine A, alias bêta carotène, se trouve dans les plantes.

Viandes : dinde, boeuf, poulet

Légumes : patate douce, carottes (en jus ou cuites), citrouille(en conserve), épinards bouillis, chou, betterave, navet, laitue, feuilles de pissenlit, poivron rouge, tomate (le jus)

Fruits : melon

Poissons : hareng de l’Atlantique

 

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué