Gouttes au nez : les remèdes naturels pour limiter les dégâts !

Par Paul Mano
Liens commerciaux

Annonçons la couleur : vous n’êtes pas le(a) seul(e)à avoir le nez qui coule et les gouttes au nez ! Que faire à part prendre son mal en patience ? Heureusement pour vous, il existe quelques astuces naturelle pour lutter contre l’écoulement nasal. Livraison rapide et express de toutes nos remèdes vous permettant d’éviter les médicaments. Suivez le guide !

gouttes au nez

Gouttes au nez : quelles solutions naturelles pour en venir à bout ?

nez qui coule que faire
Liens commerciaux

L’écoulement nasal, la rhinorrhée de son nom médical peut être :

  • antérieur, cela signifie que le mucus sort par les narines
  • postérieur, quand le mucus s’écoule dans la gorge

Il va de soi que le premier réflexe est le bon : se moucher. En effet, le nez coule car la muqueuse nasale est irritée et congestionnée. Celle-ci sécrète alors des mucosités. Il convient alors de se moucher dans un mouchoir pour vous débarrasser des mucosités, dans lesquelles sont piégés des microbes, poussières et autres allergènes. Une astuce simple mais pas toujours appliquée : se moucher narine par narine, doucement et sans hyperpression vous permettre d’éliminer efficacement les sécrétions en cas de nez qui coule. Voyons maintenant quelques remèdes naturels qui pourront vous aider à éliminer les gouttes au nez. Hydratation, inhalations, huiles essentielles ou herbes aromatiques en cuisine…vous avez l’embarras du choix. Profitez-en !

Bien s’hydrater en buvant des infusions

boire une infusion contre les gouttes au nez

En cas d’écoulement nasal, l’hydratation est une astuce naturelle simple et efficace. En effet, s’hydrater correctement permet de lutter contre les sécrétions épaisses. Ainsi, nous vous conseillons de boire beaucoup d’eau, au minimum 1,5 litre par jour. De même, la consommation de tisanes à base de plantes peut aussi aider à soulager les symptômes d’un nez qui coule. Ainsi, faites infuser une cuillère à café de fleurs de sureau séchées, une de menthe poivrée séchée et une cuillère à café d’achillée millefeuilles séchée dans 500 ml d’eau bouillante. Ensuite, laissez infuser 15 minutes, filtrer, et buvez. Notez que la menthe poivrée a des propriétés décongestionnantes et peut aider à déboucher le nez.

Optez pour des remèdes naturels

ail contre les gouttes au nez
Liens commerciaux

Les remèdes naturels ont déjà fait leurs preuves dans ce domaine. Citons pêle-mêle :

  • un oignon coupé en lamelles à côté de l’oreiller en cas de nez bouché pour passer une bonne nuit
  • de l’eau tiède et du sel pour nettoyer le nez
  • du jus de citron et miel pour adoucir la gorge

Mettez-y du votre en cuisine en ayant pendant quelques jours la main lourde sur les ingrédients suivants :

  • l’ail
  • le thym
  • le clou de girofle en cuisine

Utilisez les huiles essentielles pour mettre fin aux gouttes au nez

huile essentielle gouttes au nez

Enfin, les huiles essentielles n’ont pas leurs pareils pour mettre fin à ce désagrément. Citons quelques remèdes miracles à utiliser quand vous êtes enrhumé(e)à :

  • une cuillère de miel et 3 gouttes d’huile essentielle de Ravintsara 3 à 4 fois par jour
  • du baume du tigre blanc, en massage sur les bronches, sous le nez et sur le front, une noisette en inhalation pendant quelques jours de préférence le soir
  • des inhalations à l’eucalyptus

Pour autant, il semblerait que l’huile essentielle de menthe poivrée soit la plus efficace pour déboucher le nez. Voici comment vous pouvez l’utiliser :

  • en inhalation en versant 2 gouttes sur un mouchoir et en le respirant ensuite
  • par voie orale en versant 2 gouttes sur une cuillère à café de miel ou un morceau de sucre sans dépasser 5 gouttes par jour

Gardez à l’esprit que l’huile essentielle de menthe poivrée ne s’utilise jamais pure. De même, prenez vos précautions. Elle est interdite chez les enfants de moins de 8 ans mais aussi chez :

  • les personnes allergiques à la menthe
  • les femmes enceintes ou allaitantes
  • les épileptiques
  • les asthmatiques
  • les personnes souffrant de cancers oestrogéno-dépendants ou de mastoses
  • de lithiase biliaire
  • d’inflammation de la vésicule biliaire
  • de troubles hépatiques graves
  • d’hypertension
  • de problèmes cardiovasculaires importants

Un conseil : informez-vous auprès de votre médecin avant toute chose.

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt