Quelle est la différence entre les enzymes digestives et les probiotiques ?

Auteur: Hélène Proux

Il y a beaucoup de confusion autour des enzymes digestives et des probiotiques : Qu’est-ce que c’est ? Où puis-je les trouver ? Font-ils les mêmes choses ? Et lequel dois-je prendre ? Il est vrai que tous les deux promeuvent la santé digestive et immunitaire, mais ils le font de manière différente et ont chacun leurs propres avantages. Comprendre les différences entre eux vous aidera à déterminer lequel pourrait vous être bénéfique.

Que sont les enzymes digestives ?

enzymes digestives et probiotiques différence


Les enzymes sont les abeilles ouvrières super efficaces de votre système digestif. Leur rôle est de faciliter la décomposition chimique des aliments, afin que votre corps puisse envoyer les nutriments aux cellules pour qu’elles les convertissent en énergie utilisable. Les différentes enzymes agissent sur différents types d’aliments. La protéase décompose les protéines, la lipase les graisses, la cellulase les fibres et l’amylase les amidons. Il en existe bien d’autres, mais ce sont les quatre principaux types d’enzymes sur lesquels on se concentre souvent lorsqu’on parle de santé intestinale.

L’organisme crée des enzymes digestives dans les glandes salivaires, l’estomac, le pancréas et l’intestin grêle, où se déroule la majeure partie de la digestion. Mais elles sont également abondantes dans les aliments crus. En fait, de nombreux fruits et légumes crus contiennent des enzymes végétales qui contribuent à la décomposition de ces aliments particuliers. C’est également le cas du lait cru. Il contient de la lactase, l’enzyme essentielle à la dégradation de ses sucres.

Malheureusement, lorsque les aliments sont cuits – ou, dans le cas du lait, pasteurisés – ces enzymes sont détruites par la chaleur. Elles sont extrêmement sensibles à leur environnement et peuvent commencer à se dénaturer à des températures aussi basses que 40°C. Sans l’apport des enzymes alimentaires nécessaires, votre corps doit travailler deux fois plus dur pour les produire par lui-même. Cela consomme de l’énergie, ce qui signifie que vous en avez moins à consacrer à d’autres fonctions corporelles, comme votre système immunitaire par exemple.

Les enzymes digestives sont également sensibles à l’équilibre du pH du corps. Si leur environnement devient trop alcalin ou trop acide, elles peuvent ne pas être en mesure d’effectuer leur travail aussi efficacement, voire cesser complètement de fonctionner.

Lorsque l’organisme ne peut pas produire suffisamment d’une certaine enzyme, il en résulte une intolérance alimentaire. L’une des déficiences enzymatiques les plus courantes est l’intolérance au lactose, qui résulte d’un manque de lactase. Les carences peuvent entraîner des problèmes, notamment des ballonnements ou des indigestions occasionnelles, des troubles intestinaux et une gêne abdominale. Un autre problème est que les aliments non digérés peuvent s’accumuler dans les intestins, ce qui crée un terrain idéal pour des maladies. Afin d’éviter de mettre le système digestif à rude épreuve, vous devez vous assurer que votre alimentation vous fournit suffisamment d’enzymes. Voici quelques sources courantes :

  • fruits et légumes crus
  • produits laitiers crus
  • kéfir
  • légumes fermentés (choucroute, kimchi, etc.)
  • miel cru
  • eau de coco

Que sont les probiotiques ?

probiotiques enzymes digestives bienfaits santé


Contrairement aux enzymes digestives, les probiotiques sont des êtres vivants – des bactéries, pour être précis. On les trouve dans tout le tube digestif, en particulier dans les intestins. Les probiotiques aident à maîtriser les mauvaises bactéries qui pénètrent dans l’organisme et contribuent au bon fonctionnement du système digestif. Certains produisent même les enzymes digestives utiles qui décomposent les aliments.

Les probiotiques ne sont pas produits par l’organisme comme les enzymes, ils doivent donc être consommés dans le cadre de l’alimentation. On les trouve dans des aliments comme :

  • yaourt
  • kéfir
  • kombucha
  • légumes fermentés
  • vinaigre de cidre de pomme
  • miso
  • certains fromages

Comment savoir si vous devez introduire davantage des probiotiques dans votre alimentation ? Les symptômes sont souvent similaires à ceux d’une carence enzymatique et peuvent inclure, entre autres, des ballonnements occasionnels, des gaz ou des brûlures d’estomac, des problèmes de transit intestinal, ainsi que certaines affections cutanées et infections à levures. Si vous présentez l’un de ces symptômes, vous pouvez envisager de prendre un supplément de probiotiques ou de manger davantage d’aliments riches en probiotiques pour voir si cela peut vous aider.

Il existe de nombreuses souches de probiotiques et les régimes les plus sains en intègrent plusieurs, car ils offrent tous des bienfaits différents. Les deux types les plus populaires sont le Lactobacillus et le Bifidobacteria.

Comme les enzymes digestives, les probiotiques peuvent être sensibles à leur environnement, notamment à la chaleur. De nombreux compléments probiotiques nécessitent une réfrigération pour maintenir les bactéries à une température stable, afin qu’elles ne soient pas détruites avant de pénétrer dans l’organisme et de commencer leur travail.

La lumière peut également dégrader les probiotiques, c’est pourquoi la plupart d’entre eux sont conservés dans des récipients opaques. Veillez à ne pas laisser ces pilules à la lumière directe du soleil car cela pourrait les rendre inefficaces. Conservez-les dans un endroit frais et sombre.

Que dois-je prendre ?

Les enzymes et les probiotiques remplissent des fonctions similaires dans l’organisme mais il peut arriver que vous tiriez davantage profit de l’un ou de l’autre. Par exemple, si vous venez de terminer une série d’antibiotiques, les probiotiques vous seront plus utiles que les enzymes digestives. D’autre part, si vous êtes intolérant au lactose, vous constaterez probablement une amélioration en prenant un supplément d’enzymes digestives contenant de la lactase.

Bien qu’ils aient chacun leurs propres atouts, vous n’avez pas nécessairement à choisir entre eux. Les enzymes digestives et les probiotiques contribuent à la santé des systèmes digestif et immunitaire, et de nombreux aliments contiennent les deux, notamment le kéfir et les légumes fermentés.

Références :

« Enzymes : A Practical Introduction to Structure, Mechanism, and Data Analysis », (2000), Robert A. Copeland

« Digestive Enzyme Supplementation in Gastrointestinal Diseases. Current Drug Metabolism », (2016),  Ianiro G., Pecere S., Giorgio V., Gasbarrini A., Cammarota G.

U.S. National Library of Medicine (2018) : « Lactobacillus »

U.S. National Library of Medicine (2018) : « Bifidobacteria »

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué