Comment tailler les rosiers grimpants en février ? Le guide ultime

Par Jasmine Guillot
Liens commerciaux

On adore les rosiers grimpants pour leur floraison généreuse, mais aussi pour leurs longues branches souples qui permettent d’habiller un mur moche, enjoliver une pergola ou encore décorer un petit balcon triste. Qu’ils soient remontants ou non remontants, leur taille est plus qu’un simple geste d’entretien. Alors, découvrez sans plus tarder pourquoi et comment tailler les rosiers grimpants en février !

taille vieux rosier grimpant remontant février 2024 hiver sur un mur

Rosiers grimpants remontants ou non remontant : Lesquels tailler en février et pourquoi ?

Petit rappel avant de plonger dans le vif du sujet, les rosiers grimpants non remontants fleurissent généralement à la fin du printemps et ne donnent plus de fleurs, contrairement aux remontants qui ont une floraison tardive, vers juin-juillet, mais durable qui égaie le paysage jusqu’à l’automne. Que les vôtres soient remontants ou non remontants, les tailler s’avère indispensable pour préserver leur jolie silhouette, mais aussi les rendre plus forts, vigoureux et florifères. Toutefois, veuillez ne pas vous précipiter. La taille de ces arbustes fleuris se réalise à des moments précis de l’année, selon la variété et la région.

Quand tailler les rosiers remontants ?

« Rien ne vaut la taille de printemps », dit l’adage. Cependant, cette taille ne concerne que les rosiers grimpants remontants. Elle s’effectue normalement en fin d’hiver, soit entre le 15 février et le 15 avril, selon la région. Pour les rosiers remontants qui poussent au sud de la France, taillez en février. Pour l’ouest, le centre, l’Île-de-France, le nord et l’est, patientez jusqu’à mars. Quant aux zones trop froides, agissez en avril. En fait, il vaut mieux être en retard qu’en avance. Étant donné que la taille stimule la reprise de végétation, il ne faut donc pas tailler vos rosiers trop tôt. Sinon, vous risquez que les nouvelles pousses soient grillées en cas de gelées tardives. Sachez aussi que plus vous élaguez tard, plus la floraison sera décalée.

À lire également : Comment soigner les rosiers en hiver ? Les bons gestes pour des arbustes en pleine santé

Et les rosiers non remontants ?

Ce type de rosiers fleurit sur le bois de l’année précédente. Autrement dit, il ne faut absolument pas les tailler en février, ni en mars. Sinon, vous prenez le risque de ne pas avoir des fleurs. Le bon moment est donc en été, entre juin et juillet, juste après la période de floraison.

À lire également : Pourquoi donner du sel aux vaches ? 6 vertus importantes du bloc de sel pour les bovins

Comment tailler les rosiers grimpants en février ? Tuto vidéo pour les nuls

Étant donné que les rosiers grimpants fleurissent sur les rameaux de l’année et les branches anciennes, voici comment procéder :

  • D’abord, désinfectez vos outils (un sécateur bien aiguisé, un ébrancheur) et munissez-vous des gants solides.
  • Commencez par supprimer le vieux bois. Palissez et coupez une partie des branches âgées de 3 ans ou plus pour stimuler la formation de nouvelles pousses depuis la souche. Cela se fait à la base des tiges avec un ébrancheur aiguisé, car le bois de rosier est assez dur.
  • Conservez entre 3 et 6 charpentières vigoureuses et saines. Palissez les plus jeunes charpentières conservées et raccourcissez tous les rameaux secondaires pour ne laisser que 3 à 15 cm. Coupez en biseau, à 1/2 cm juste au-dessus d’un bourgeon bien orienté.
  • Sur un mur, arquez les branches charpentières en éventail et horizontalement sur un treillage par afin de bien répartir la sève entre les rameaux. Enroulez les tiges tout autour depuis la base du rosier sur un obélisque.

À découvrir également : Quel est le meilleur engrais pour les arbres fruitiers ? 4 options naturelles

Quand et comment tailler un très vieux rosier grimpant ?

comment tailler les rosiers grimpants en février 2024 remontants
Liens commerciaux

Le meilleur moment pour rajeunir un vieux rosier grimpant, c’est de le tailler en hiver, entre janvier et février.

Comment procéder ? Repérez et coupez les branches mortes et dénudées avec un sécateur. Pour les reconnaitre, grattez légèrement l’écorce un peu plus haut, le bois reste vert sous l’ongle quand les rameaux sont sains, noir ou marron lorsqu’ils sont morts. Supprimez aussi les vieux rameaux secs à ras avec un ébrancheur. Ne conservez que les branches les plus jeunes et encore vertes. Repérez les éventuels gourmands, situés sous le point de greffe, et reconnaissables par leur tige en vert clair, et coupez-les à ras. Conservez 3 ou 4 charpentières vigoureuses au-dessus du point de greffe. Taillez toutes les branches latérales à 2 ou 3 yeux ou à 15 cm de leur jonction avec la charpentière. Arquez les charpentières à l’horizontal, avec les liens souples afin de répartir la sève et favoriser la production de nouveaux rameaux florifères. Votre rosier est rajeuni et prêt à recevoir du soleil pour bien repartir

À lire également : Peut-on faire repartir un rosier mort ? Voici comment lui redonner vie ce printemps avec ces 5 gestes simples !

Comment avoir de beaux rosiers grimpants ?

La reine des fleurs mérite quelques bons soins pour se développer. Voici comment en prendre soin pour obtenir des buissons vigoureux et florifères :

  • Choisir un emplacement ensoleillé et bien aéré, avec un sol riche et drainé.
  • Planter au bon moment, de fin octobre à mi-avril.
  • Fertiliser en automne et au printemps avec un engrais spécial rosiers.
  • Arroser régulièrement uniquement au niveau des pieds pour éviter des maladies fongiques.
  • Tailler plus longs les rosiers vigoureux, et moins les espèces lambines.
  • Supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure pour stimuler la floraison.
  • Surveillez le feuillage pour des taches noires dues aux parasites ou aux maladies.

Article connexe : Quand planter les rosiers en 2024 ? Comment s’y prendre ?

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt