Faut-il proteger le rhododendron en hiver ? Peut-il geler et quand le couvrir ?

Par Marie-Anne Lenormand
Liens commerciaux

Les rhododendrons peuvent-ils geler ? Doit-on leur mettre un voile d’hivernage et quand ? Quelle est la température que la plante supporte ? Bref, faut-il proteger le rhododendron en hiver 

faut il proteger le rhododendron en hiver plante magnifique floraison printanière estivale

Est-ce que le rhododendron est résistant ?

faut il proteger le rhododendron en hiver quand mettre voile hivernage toile jute bâche clôture
Liens commerciaux

Chaque plante a un certain taux de rusticité, qui varie pour les différents cultivars de l’espèce. N’empêche de rentrer à l’intérieur si c’est possible ou de prendre des mesures pour sa survie.

Le jardinier attentionné ne lésine pas sur ses efforts pour installer un voile d’hivernage ou un autre moyen de protection (toile de jute ou bâche) pendant les mois froids. Faut-il proteger le rhododendron en hiver ? Quelles températures minimales supporte-t-il ? Un peu de considération hivernale n’est pas inutile vu qu’il existe des azalées à feuilles caduques qui sont plus résistantes au froid et des azalées à feuilles persistantes qui réclament de la protection. Par contre, il est nécessaire de dire que malgré la tendance de mettre un signe d’égalité entre l’azalée et le rhododendron, ces parents proches ont une petite différence. Notamment, la première est de petite taille et le deuxième est plutôt arbustif.

Il est important de dire qu’il y a des cultivars qui survivent à – 40°C dans le climat rigoureux du Canada.

Les rhododendrons peuvent-ils geler ?

comment protéger un rhododendron l'hiver acheter cultivar informer rusticité conditions climatiques

Oui, les rhododendrons peuvent geler, mais le problème n’est pas s’ils gèlent ou pas. On se demande plutôt s’ils récupèrent après le gel. Faut-il proteger le rhododendron en hiver ?

Lorsque vous achetez un cultivar, informez-vous sur son taux de rusticité et considérez-le par rapport à vos conditions climatiques. Au sud de la France, il prospérera dehors sans que vous vous en souciiez. Pourtant, au nord où les gels sont fréquents en hiver, la belle plante doit être enveloppée d’une « chemise » fiable, et être déplacée, (si elle est en pot), dans un endroit protégé des vents glacials.

Peut-on se fier à un voile de protection et sur quels critères le choisir pour réchauffer ses plantes ? La réponse est cruciale. Est-ce que la pratique de couvrir une plante en hiver marche seule ou il faut prendre d’autres mesures. Nous allons répondre dans le paragraphe suivant.

Faut-il proteger le rhododendron en hiver ?

quand couvrir un rhododendron prévention sauver diminuer dégâts causés gel perdre feuilles
Liens commerciaux

La prévention peut sauver ou au moins, diminuer les dégâts causés par le gel. Quels sont les signes qui vous diront si le rhododendron est mort et que ça ne vaut pas la chandelle d’essayer de le raviver ? Observez les tiges qui vous révéleront l’état de la plante. Une couleur verte ou jaune et une apparence humide doit vous rassurer qu’elle est vivante. Au contraire, paraissant brunes ou blanches, et sèches, les tiges annoncent la mort de la plante. La bonne nouvelle est que cela arrive rarement et la prévention est impérative.

D’ailleurs, il ne faut pas paniquer si les feuilles de la plante commencent à s’enrouler et à tomber par temps particulièrement froid. De cette façon, elle se protège de l’évaporation et du gel. Comment protéger un rhododendron l’hiver ?

Une taille est nécessaire mais à bon escient. Il s’agit de supprimer les longues ramifications, typiques pour les arbustes cultivés à l’ombre, car elles se briseront sous le poids d’une neige éventuelle. Cela concerne aussi les capitules fanés, qui pour une raison ou autre sont restés sur la tige. Une taille pour la forme ne doit être effectuée qu’à la fin du printemps ou au début de l’été, une fois que la floraison a terminé.

Est-ce que le sol joue un rôle important en hiver ? Oui, son acidité garantira la bonne dormance de la plante puisqu’elle en est avide. Donc, un amendement régulier pour maintenir le pH peut être prévu. Pourtant, il ne doit pas être entamé avant de vérifier l’état actuel du sol. Consultez votre calendrier d’arrosage et de fertilisation que chaque fervent de jardinage doit dresser. Il vous rappellera si vous avez acidifié la terre tout au long de la saison. Si non, modifiez le pH avant l’hiver sans ajouter des nutriments.

À lire aussi : Engrais pour rhododendron : voici comment avoir une floraison au top

Quel paillage pour les rhododendrons ?

quel paillage pour les rhododendrons construire clôture bois plastique étaler paillis écart tronc

Une protection des racines assure le paillis. Une bonne couche de paille ou d’écorce (10 cm d’épaisseur) aidera les arbustes à survivre aux intempéries. Étalez le paillis autour du tronc sans l’empiler contre. Un écart de 3 à 5 cm peut prévenir une maladie venant du paillage. Le printemps venu, la plante n’en a plus besoin et alors, ratissez la couche sur tout le jardin.

Certains recourent à des mini-serres individuelles pour les plantes nécessitant une protection, d’autres, aimant bricoler, construisent des clôtures en palettes ou en planches de bois. L’arbuste est entouré, à l’abri. Une bâche pour « toit » tiendra la plante au chaud et en sécurité.

Les rhododendrons perdent-ils toutes leurs feuilles en hiver ?

Les deux types de rhododendrons supportent différemment le froid et les intempéries. Les plantes dont les feuilles tombent sont résistantes, mais celles aux feuilles persistantes sont vulnérables au climat rigoureux.

Et bien sûr, certaines maladies comme la chlorose n’épargnent pas le rhododendron. Elle est due pourtant à un sol sec.

À lire aussi : Les secrets d’arrosage du rhododendron en hiver ?

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt