Évacuation de l’eau de pluie dans le jardin : comment faire ? Pourquoi choisir le drainage ?

Auteur: Paul Mano

Vous vous êtes fait plaisir dans l’aménagement de votre espace extérieur avec la mise en place d’une magnifique terrasse en dur ou encore dans l’aménagement moderne de votre allée. Pour autant, avez-vous pensé à votre évacuation de l’eau de pluie dans le jardin ?  Ceci afin d’éviter les problèmes de voisinage et de grosses quantités d’eau à évacuer dans votre jardin. Voyons ensemble ce qu’il faut faire pour profiter au mieux de vos espaces verts. Nos conseils, c’est par ici !

Ou doit aller l'eau de pluie 2022


Où doit aller l’eau de pluie ?

Saviez-vous que dans le domaine de l’évacuation de l’eau de pluie dans le jardin, comme dans celui de l’utilisation du barbecue, est l’une des raisons principales des problèmes de voisinage ?  En effet, elle peut créer de fortes tensions lorsque la réglementation semble privilégier un terrain plutôt qu’un autre. Voyons maintenant, dans l’ordre, comment se passe l’évacuation de l’eau de pluie ainsi que les contraintes légales à respecter.

D’abord, les propriétaires doivent rejeter l’eau qui provient du toit dans le jardin ou sur la voie publique. À cet effet, l’article 640 du Code civil précise que les eaux pluviales qui tombent sur votre sol peuvent s’évacuer naturellement vers les terrains plus bas. Dans les faits : chez votre voisin, ou chez vous si vous êtes en contrebas. En effet, il s’agit d’une servitude légale d’écoulement des eaux pluviales de droit privé. De même, le Code civil indique également que ces eaux deviennent alors votre propriété. Ainsi, vous avez le droit de les collecter à l’aide d’un système de récupération d’eaux de pluie pour votre propre usage : l’arrosage de votre jardin par exemple.

Enfin, l’article 681 mentionne une servitude légale d’égout des toits. Celle-ci oblige le propriétaire à faire s’écouler les eaux du toit sur son terrain ou sur la voie publique. Toutefois, elles ne doivent jamais être déversées directement sur le terrain du voisin. De cette manière, les maisons construites au milieu du terrain n’ont rien à craindre face à l’écoulement des eaux de pluie. Les problèmes arrivent quand la nature du sol ne permet pas d’absorber la pluie…

évacuation eau de pluie dans le jardin en 2022


Évacuation de l’eau de pluie dans le jardin : utilisez un récupérateur d’eau !

En récupérant l’eau de pluie, vous ferez un véritable geste pour votre planète tout en faisant de belles économies. D’abord, collectez les eaux de pluie dans un récupérateur d’eau et, ensuite, utilisez pour des taches quotidiennes qui peuvent vite se révéler couteuses comme l’arrosage, le nettoyage, etc. Voici les consommations moyennes en eau dans la plupart des ménages :

  • 190 litres d’eau pour laver votre voiture
  • 17 litres/m² pour arroser votre jardin
  • 120 litres d’eau pour faire fonctionner votre machine à laver
  • 11 litres d’eau pour vos WC

Ainsi, pour votre jardin, une cuve extérieure suffira. De plus, vous avez l’embarras du choix : les contenances peuvent varier de 200 à 2000 litres selon le modèle. Par exemple, vous pouvez opter pour une cuve à très gros litrage, en général, enterrée.

récupérateur eau de pluie 2022

Comment faire un drainage d’eau de pluie ?

S’il est vrai que l’eau de pluie qui arrose votre jardin est vitale, elle peut parfois se transformer en infiltration ou pire, en inondation. Bien gérer l’évacuation de l’eau de pluie, ou son stockage, est indispensable pour avoir, à la fois, un terrain bien irrigué et une maison saine. Si à l’origine, l’eau de pluie est pure et légèrement acide, elle se charge en éléments minéraux et polluants lors de sa chute en traversant l’air. Et de fil en aiguille : plus les lieux où il pleut se trouvent dans une zone industrielle ou agricole, plus l’eau de pluie pollue. En effet, elle traverse le sol et arrive dans la nappe phréatique. Malheureusement voici ce que l’on retrouve dans l’eau de pluie à cause de ce phénomène  :

  • calcium
  • sodium
  • potassium
  • sulfates
  • chlorures
  • azote
  • nitrates
  • bactéries pathogènes
  • champignons
  • résidus de pesticides
  • perturbateurs endocriniens

Heureusement, le drainage d’un terrain permet de maîtriser les problèmes d’infiltrations d’eau. Il suffit de placer ce système au pied des fondations d’un bâtiment. De cette façon, l’humidité ne peut endommager le ciment ou la dalle de béton. En effet, le principe du drainage est d’évacuer l’eau présente en excès dans le sol, au moyen de tuyaux enterrés. Ces derniers se placent dans la partie supérieure pour recueillir l’eau en provenance du sol. Les murs des maisons peuvent être isolés par un géotextile ou une membrane qui canalise l’eau vers les drains. L’évacuation de l’eau se fait, soit par un puisard si l’on souhaite une infiltration à la parcelle, soit vers le réseau d’eaux pluviales.

Nous vous recommandons l’utilisation de drains pour les terrains en pente ou argileux et sableux. Voici comment fonctionne le drain : d’abord, les eaux de pluie se dirigent en sous-sol, à travers des tuyaux, vers une fosse de contenance. Ces tuyaux de 100 à 160 mm de diamètre sont recouverts d’un feutre géotextile ou de pierres. Le drain se place généralement le long d’un mur de fondations. Notez qu’il peut être aussi placé à d’autres endroits du terrain qui posent problèmes. L’objectif étant d’éviter la stagnation de l’eau à certains endroits.

comment faire un drainage 2022

 

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué