Dépression saisonnière : comment la reconnaître et y faire face ?

Auteur: Céline Martineau

En hiver, la grippe et la gastro-entérite ne manquent pas de nous attaquer. Mais à part les « suspects habituels » de la saison, il existe encore un mal qui touche une personne sur cinq. Il s’agit de la dépression saisonnière, également appelée trouble affectif saisonnier (TAF) ou blues de l’hiver. Mais qu’est-ce que la dépression saisonnière et que faut-il faire s’il on en est touché ? Les réponses sont à découvrir dans les paragraphes suivants.

Dépression saisonnière : pourquoi notre humeur vire-t-elle au gris en hiver ?

depression saisonniere causes symptomes traitement

Baisse d’énergie, difficultés à quitter son lit le matin, manque de motivation, mauvaise humeur : la diminution des heures d’ensoleillement qui accompagne l’hiver nous entraîne inévitablement dans un état de déprime qui s’installe au début de l’hiver (parfois même à la fin de l’automne) et disparaît le printemps. Les causes exactes du trouble affectif saisonnier sont encore inconnues mais la diminution de la luminosité naturelle et, par conséquence, la durée d’exposition à la lumière, semblent les plus probables. Chez certaines personnes, la production de sérotonine (le neurotransmetteur qui régule l’humeur) diminue sensiblement en hiver, ce qui est étroitement lié au manque de lumière.

trouble affectif saisonnier blues de l hiver symptomes

On parle médicalement de dépression saisonnière lorsque ces troubles surviennent au même moment chaque année (vers la fin d’automne jusqu’au printemps), pendant au moins 2 années consécutives. Les symptômes sont très semblables à ceux de la dépression et affectent la qualité de vie des personnes atteintes. On peut en lister, entre autres :

Manque de motivation ; Fatigue et manque d’énergie ; Irritabilité et humeur dépressive ; Troubles du sommeil ; Sentiment de dévalorisation, parfois même des pensées suicidaires ; Variation de poids.

Si ces symptômes vous reviennent chaque année, il est très probable que vous souffriez de dépression saisonnière. N’hésitez pas à consulter votre médecin qui posera le diagnostic et vous conseillera sur la façon de procéder. Il ne faut pas quand même confondre l’état de blues de l’hiver qui revient chaque année avec les phases dépressives cycliques d’un trouble bipolaire.

Les statistiques montrent :

-En Europe, la dépression saisonnière ne touche que 1.2 à 4.5% de la population.

-Au Canada, par contre, le pourcentage est proche de 20%. Il est intéressant de constater que 10% des gens vivent le phénomène plus intensément en ayant des difficultés à mener leurs activités habituelles.

-Une vaste étude de chercheurs écossais, publiée fin de 2017, montrée que les femmes sont les plus touchées par la dépression saisonnière.

Quelles mesures pour lutter contre les blues de l’hiver ?

mesures pour lutter contre la depression saisonniere

1.Puisque l’on croit que la dépression saisonnière résulte d’un manque de lumière, en cas de besoin, une cure de luminothérapie aide à recharger les batteries et à éviter les carences en lumière naturelle. Attention : les lits de bronzage ne vous aideront pas dans la lutte contre la dépression saisonnière. Les rayons UV qu’ils projettent sert au bronzage et non pas à l’amélioration de la dépression.

2.Il est important aussi de consommer beaucoup de fruits de saison parce que les vitamines qu’ils contiennent sont bénéfiques aussi bien pour la santé que pour le moral.

3.Les tisanes et les boissons chaudes sont aussi un excellent moyen de se mettre à l’aise.

4.Les antidépresseurs peuvent aussi être efficaces, lorsqu’on n’arrive pas à faire face au problème.




Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué