Boire du thé régulièrement prolongerait l’espérance de vie

Auteur: Céline Martineau

Les chercheurs confèrent bien des pouvoirs au thé, parmi lesquels ses vertus détox, amincissantes et antioxydantes, la prévention de certains cancers etc. Mais les études au sujet de la boisson la plus consommée sur la planète (après l’eau) continuent à être menées, et cela pour le bien de tous. Selon une nouvelle étude chinoise, boire du thé régulièrement augmenterait les chances de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Les buveurs de thé habituels bénéficient d'une espérance de vie élevée

boire the regulierement esperance de vie prolongee

L’étude en question, a été menée par des chercheurs de l’Académie chinoise des sciences médicales, et a été publiée dans le European Journal of Preventive Cardiology. Selon le docteur Xinyan Wang, auteur principal de l’étude, la consommation régulière de thé diminue les risques de maladies cardiovasculaires et de décès toutes causes confondues. Il s’avère que c’est le thé vert dont les effets favorables sur la santé sont plus puissants et ses bienfaits se font ressentir pendant longtemps.

the vert polyphenols effets antioxydants reduction risques maladies cardiaques

Pour les besoins de l’enquête, les scientifiques ont réuni un échantillon impressionnant de 100.902 adultes à travers toute la Chine, qu’ils ont ensuite divisé en deux : ceux buvant du thé au moins trois fois par semaine et ceux buvant la boisson moins de trois fois par semaine. Après un suivi pendant une période d’environ sept ans, les chercheurs ont constaté que les participants habitués à déguster plus de thé, avaient une espérance de vie supérieure par rapport aux autres. Selon les chercheurs, les consommateurs réguliers de thé auraient un risque 20% plus faible de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral et un risque 15% plus faible de décès toutes causes confondues par rapport aux personnes qui ne sont pas ou peu adeptes de la boisson.

the vert etude chinoise diminution risques maladies cardiovasculaires

Ce qui est très intéressant est que les scientifiques analysent également à quel point la durée de consommation de thé a influencé la santé d’un sous-groupe de 14.081 participants. Parmi eux, ceux buvant du thé depuis au moins huit ans, présentaient une réduction de 39% du risque de développer une maladie cardiovasculaire ou un AVC (Accident vasculaire cérébral) et de 56% une maladie cardiaque létale. Les chercheurs expliquent que pour profiter de l’effet cardioprotecteur du thé, une consommation fréquente sur une période prolongée est nécessaire. Cela est dû au fait que les polyphénols, qui sont les principaux composés bioactifs du thé, ne sont pas stockés à long terme dans l’organisme.

Une sous-analyse par type de thé montre que c’est le thé vert qui est associé à une réduction plus importante des risques de maladies cardiaques et des AVC et aucune association significative n’a été observée pour le thé noir. Selon les auteurs de l’analyse, le thé noir est entièrement fermenté et pendant ce processus, les polyphénols peuvent perdre leurs effets antioxydants.

Vous trouverez de plus amples informations sur l'étude des chercheurs de l’Académie chinoise des sciences médicales sur le site web de SAGE Journals.




Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué