Les régimes à faible indice glycémique sont-ils efficaces pour contrôler le diabète ?

Auteur: Hélène Proux

Le diabète de type 1 et de type 2 touche des millions de personnes dans le monde entier. Les cas de diabète de type 2 représentent 90 à 95 % de ce total. Les deux types sont des maladies chroniques qu’on peut gérer à des degrés divers en modifiant son mode de vie et en prenant des médicaments. La nutrition et l’éducation jouent un rôle clé dans la gestion de ce problème de santé grave. Plus précisément, les diabétiques doivent savoir comment certains aliments influent leur taux de glycémie. L’indice glycémique (IG) et le taux de glycémie (TG) sont des indicateurs utiles qui peuvent aider à déterminer dans quelle mesure une nourriture particulière fait augmenter le sucre dans le sang. Une analyse récente suggère que les régimes à faible indice glycémique pourraient aider les malades, en particulier de diabète de type 2, à améliorer leur santé.

Comment les régimes à faible indice glycémique aident à gérer le diabète ?

alimentation à faible indice glycémique diabète


Effectivement, le diabète est une maladie chronique qui met en jeu l’hormone insuline. L’insuline agit comme une clé, aidant le sucre des aliments à pénétrer dans les cellules de l’organisme, qui l’utilisent comme source d’énergie. Chez les personnes atteintes de diabète, le sucre des aliments reste dans la circulation sanguine au lieu de pénétrer dans les cellules. Par la suite, des niveaux constamment élevés de sucre dans le sang peuvent endommager les vaisseaux sanguins et les organes. Le diabète augmente le risque de problèmes de santé à long terme, notamment de lésions nerveuses, de maladies rénales et de maladies cardiovasculaires.

Les personnes peuvent prendre des mesures pour gérer leur diabète, notamment en prenant des médicaments, en menant une vie active et en adoptant un régime alimentaire sain.

Certains aliments augmentent le taux de sucre dans le sang plus que d’autres. Comprendre quels sont ces produits peut aider les diabétiques à planifier leurs repas de manière optimale.

Avantages des aliments à faible IG

régime à faible indice glycémique menu diabète


Des chercheurs ont fait une revue systématique et une méta-analyse de 29 essais contrôlés randomisés. Les essais inclus dans l’analyse ont eu lieu principalement au Canada, en Australie, en France, aux États-Unis, en Israël et au Mexique, les autres ayant eu lieu ailleurs en Europe ou en Asie. Les scientifiques indiquent que la plupart des participants étaient d’âge moyen, avaient un diabète de type 2 modérément contrôlé, géraient leur maladie à l’aide de médicaments, d’insuline ou d’une combinaison des deux. Cependant, certains bénévoles contrôlaient leur diabète en utilisant uniquement des mesures diététiques.

Sur la base des données regroupées, l’équipe a constaté que les personnes respectant des régimes à faible indice glycémique présentaient une réduction faible mais cliniquement significative de la glycémie, par rapport aux personnes ayant un régime à IG plus élevé. Les données indiquent aussi que les participants ayant suivi un régime à faible IG ont connu de légères améliorations globales des niveaux de graisse corporelle, des niveaux de lipides sanguins et de l’inflammation, par rapport aux autres participants.

L’étude présente des limites. Par exemple, les auteurs observent que l’analyse n’a pas inclus de nombreux essais sur des enfants ou des personnes atteintes de diabète de type 1. De même, les essais impliquant des participantes enceintes ou allaitantes ont également été exclus de l’analyse. En outre, les essais comparaient principalement des régimes à faible IG à des régimes à IG modéré. Cela n’a pas fourni un éventail complet de comparaisons possibles.

Les résultats de l’enquête sont surtout applicables aux personnes atteintes de diabète de type 2. Compte tenu de l’imprécision et de la limitation des données dans certains domaines, les auteurs concluent :

  • Il existe des preuves que les régimes à faible indice glycémique contribuent à améliorer le taux d’HbA1C et le taux de cholestérol à lipoprotéines de haute densité.
  • Il existe des preuves qu’un régime à faible IG contribue à améliorer l’inflammation, le poids corporel, les taux de cholestérol non-HDL et les taux de triglycérides.
  • Il y a peu de preuves qu’un régime à faible IG contribue à améliorer la pression artérielle, les taux d’insuline à jeun, les taux de cholestérol à lipoprotéines de basse densité et le tour de taille.
  • Dans l’ensemble, les chercheurs observent qu’un régime à faible IG, parallèlement à d’autres traitements, pourrait être bénéfique aux personnes atteintes de diabète.

Références :

Recherche (2021) : « Effect of low glycaemic index or load dietary patterns on glycaemic control and cardiometabolic risk factors in diabetes: systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials », Laura Chiavaroli et coll.

Centers for desease control et prevention :  » What is Diabetes ? »

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué