Voici comment les plantes tropicales résistent à la sécheresse d’après les scientifiques

Par Amélie Lafon

Savez-vous comment les plantes tropicales résistent à la sécheresse ? Les scientifiques ont déjà répondu à cette question. Mais comment cela vous affecte-t-il ? Comment pouvez-vous utiliser cette information dans le jardinage ? Poursuivez votre lecture pour en savoir plus.

comment les plantes tropicales résistent à la sécheresse
Liens commerciaux

Pourquoi c’est important ?

Avec le changement climatique, nous sommes de plus en plus souvent confrontés à des périodes de sécheresse qui affectent l’ensemble de l’écosystème. Certains spécimens, y compris des animaux et des plantes, s’y adaptent, mais d’autres sont menacés d’extinction. Alors, les scientifiques du monde entier y travaillent constamment afin de sauver la biodiversité.

Comment les plantes tropicales résistent à la sécheresse ?

Des scientifiques de différentes universités ont effectué des recherches sur ces trois plantes.

  • Piper auritum (Poivre Mexicain)
  • Hibiscus rosa sinensis (Hibiscus Rose de Chine)
  • Clitoria fairchildiana

Ils ont découvert que ces spécimens tropicaux interagissent avec les microbes présents dans le sol afin de survivre avec une source d’eau limitée. Ce partenariat incroyable a la capacité de modifier la chimie du substrat, ce qui les rend plus résistants.

Comment tirer parti de cette information ?

La sécheresse affecte également les cultures agricoles, les rendant de plus en plus difficiles à cultiver. C’est un défi même pour les jardiniers amateurs. Que faire alors ? La découverte peut être interprétée de deux manières différentes :

  • La plantation de plantes tropicales dans un jardin permet-elle de conserver l’humidité ?
  • Les cultures du jardin interagissent-elles de la même manière avec les bactéries du sol ?

La vérité est que vous pouvez utiliser ses avantages dans les jardins décoratifs, mais les plantes tropicales ne sont pas compatibles avec les cultures du potager. Dans le second cas, il vaut mieux garder les mauvaises herbes. Elles vous aideront à retenir l’humidité et à réduire la fréquence des arrosages.

La réponse à la deuxième question est simple : Oui. Soyez donc prudent lorsque vous utilisez des herbicides et des pesticides, même s’ils sont naturels et biologiques. Ils peuvent perturber l’équilibre de l’écosystème et détruire les bactéries bénéfiques.

Source : Science of The Total Environment

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt