L’effet miroir : Pourquoi bâillons-nous lorsque nous voyons quelqu’un le faire ?

Par Amélie Lafon

Pourquoi bâillons-nous ? Vous êtes fatigué, vous vous ennuyez ou vous venez de voir quelqu’un d’autre bâiller ? Comment les scientifiques expliquent-ils ce phénomène connu sous le nom de « effet miroir » ? Cela peut être le signe d’une incroyable connexion.

l'effet miroir pourquoi quand on voit quelqu'un bâiller
Liens commerciaux

Pourquoi bâille-t-on ?

Le bâillement est un phénomène complexe et commun à toutes les espèces vertébrées. Il se caractérise par une inspiration profonde suivie d’une brève apnée et d’une expiration. Il y a plusieurs facteurs qui causent ce phénomène :

Thermorégulation

Certains chercheurs suggèrent que le bâillement pourrait aider à réguler la température du cerveau, en particulier lorsque celle-ci augmente quand on est fatigué ou stressé.

Vigilance

Cela pourrait également servir à stimuler la vigilance et la concentration, surtout lors de changements dans notre niveau d’éveil, comme au réveil ou après avoir mangé.

Relaxation

Il peut aussi agir comme une méthode de relaxation intense, aidant à réduire le stress et l’anxiété avant des événements comme un examen ou une compétition sportive.

Besoin d’oxygène

Lorsque vous êtes dans une petite pièce avec beaucoup de personnes ou lorsque la pression atmosphérique est basse avant un orage, le corps peut avoir besoin de plus d’oxygène. Instinctivement, vous commencez à bâiller pour fournir l’oxygène nécessaire au bon fonctionnement des poumons.

Qu’est-ce qui provoque l’effet miroir ?

On sait bien que le bâillement est contagieux chez les hommes. Mais pourquoi ? Environ 60 % des personnes commencent à bâiller lorsqu’elles voient une autre personne le faire, même à la télévision. Une théorie explique le phénomène du bâillement « miroir » par l’empathie — la capacité de comprendre et de partager les sentiments et les problèmes des autres. Cette théorie est étayée par le fait que les enfants autistes qui sont totalement immergés dans leur monde intérieur, ainsi que les enfants de moins de 5 ans, ne sont pas sujets aux bâillements « en miroir ». Pour la même raison, les psychopathes sont moins susceptibles de développer ce réflexe. En revanche, les chiens et les chats, qui sont émotionnellement très attachés à leur maître, commencent à bâiller après lui.

Source : National Center for Biotechnology Information

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt