L’assurance multirisque habitation couvre-t-elle vraiment tout ?

Par Marionne Dyon
Liens commerciaux

L’assurance habitation est mise en place pour la protection du patrimoine du foyer. Pour les locataires, la garantie minimale obligatoire concerne les risques locatifs et la responsabilité civile du locataire. Elle ne concerne que les dommages causés au logement, aux tiers et aux voisins et ne couvre pas les biens personnels du locataire. Pour les protéger, ce dernier a l’option de souscrire à une assurance multirisque habitation.

Ce qu’il faut savoir sur l’assurance multirisque habitation

assurance multirisque habitation quelles garanties couverture

Liens commerciaux

Elle offre la couverture la plus large et la plus performante : la formule complète combine l’assurance des risques locatifs, les responsabilités civiles locataire et « vie privée », ainsi que l’assurance contre les recours des tiers et des voisins, en plus d’autres garanties.

Il n’existe pas une seule assurance habitation multirisque, mais plusieurs formules dont la couverture est plus ou moins complète, en fonction des assureurs et des contrats. Les plus étendues garantissent les biens endommagés, la responsabilité civile de l’assuré et la responsabilité civile « vie privée ».

L’assurance habitation n’est pas une obligation pour le propriétaire du logement qui habite dedans. Toutefois, la garantie MRH est recommandée pour éviter de se retrouver avec de lourds frais à prendre en charge en cas de sinistre. Elle leur permet de se prémunir contre les dommages causés par les risques habituels, mais aussi de bénéficier de la garantie responsabilité civile.

Les garanties de base de la MRH

prise electrique court circuit incendie assurance habitation responsabilite civile incendie

La couverture minimale de l’assurance multirisque habitation (MRH) couvre l‘indemnisation de l’habitation (responsabilité civile du locataire et responsabilité civile familiale), les dommages de vos biens matériels et la garantie de vos droits. Les risques et sinistres pris en compte sont :

  • les incendies
  • les dégâts des eaux
  • les catastrophes naturelles, climatiques ou technologiques
  • les vols, les cambriolages et le vandalisme
  • les bris de glace
  • les attentats, les émeutes et les attaques terroristes

Ces risques sont normalement inclus dans la couverture de base de la MRH, mais les formules varient selon les assureurs.

L’assurance « recours des voisins et des tiers » est souvent automatiquement comprise dans le contrat habitation multirisque. Elle prévoit l’indemnisation de vos voisins ou de tiers en cas d’écroulement, de dégâts des eaux, d’explosion ou d’incendie qui surviendrait chez vous et qui causerait des dommages corporels, matériels ou immatériels chez eux. Cette indemnisation se fait dans les limites prévues par votre contrat.

Les garanties optionnelles de la MRH

garanties assurance multirisque habitation cambriolage avec effraction

Liens commerciaux

Certaines des garanties sont incluses dans les garanties de base, mais en fonction des compagnies d’assurance, elles peuvent être proposées en option. Elles couvrent notamment le vol, les dégâts causés aux appareils électriques, une protection juridique, ainsi qu’une assistance à domicile.

Pour évaluer la formule d’assurance multirisque habitation la plus adaptée pour l’assuré, les compagnies d’assurance fonctionnent souvent au cas par cas. Le type de contrat qui leur est proposé prend notamment leurs moyens et leurs besoins en compte.

Assurance habitation : la couverture minimale

assurance multirisque habitation quelle couverture

La couverture de base de l’assurance habitation couvre les dommages causés à des tiers et ceux causés au logement. Il s’agit respectivement des responsabilités civiles du locataire et de vie privée et de la garantie risques locatifs. Elles n’offrent qu’une protection minimale et exposent le locataire à de nombreux risques financiers personnels en cas d’incident ou de sinistre.

Les responsabilités civiles

La responsabilité civile constitue la couverture de base légale obligatoire pour les locataires de biens vides ou meublés, les personnes hébergées à titre gratuit dans un meublé, ainsi que pour les copropriétaires. Elle prévoit l’indemnisation des tiers et des voisins en cas de dommages où l’assuré est responsable. Cette garantie vous protège dans l’éventualité où le sinistre qui démarre chez vous endommagerait également le logement de vos voisins.

Elle couvre les dommages causés par l’assuré, par son conjoint, par ses ascendants vivant dans le foyer, par ses enfants, par ses employés, par ses animaux (sauf chiens d’attaque, de garde ou de défense) ainsi que par les objets qui lui appartiennent. Sans cette garantie, vous seriez tenu d’indemniser les voisins et tiers de votre poche.

La responsabilité civile « vie privée » (aussi appelée R.C. familiale), quant à elle, couvre les dommages corporels, matériels et immatériels que vous – ou les membres de votre foyer – causez à des tiers, mais protège également vos biens suite à un sinistre. Elle inclut la responsabilité civile générale incendie.

Elle est obligatoire pour les copropriétaires depuis la loi ALUR de 2015 : c’est la responsabilité civile du propriétaire. Pour ces derniers, l’assurance obligatoire ne concerne que la garantie civile envers les voisins, les tiers, la copropriété et les locataires, s’il y en a.

La garantie pour les risques locatifs

assurance habitation garantie risques locatifs

Sans cette garantie, les locataires sont responsables des dégâts subis par le bien immobilier, en dehors des vices de construction ou des défauts d’entretien du propriétaire. Si elle est obligatoire pour la location de biens meublés, elle est fortement recommandée pour les locataires de logements vides.

L’assurance risques locatifs ne prend en charge que les dommages causés par des sinistres « locatifs », comme un dégât des eaux, une explosion ou un incendie domestique. Pour rappel, elle ne couvre que le logement et pas les biens se trouvant dedans. Attention, dans certains cas, l’absence ou le non-renouvellement d’une assurance risques locatifs par le locataire peuvent être un motif de résiliation ou de révocation de bail. Par contre, les locations saisonnières ou les logements de fonction ne sont pas soumis à ses obligations.

Il faut savoir que la garantie risques locatifs ne couvre pas les dommages causés à vos biens personnels. Pour les inclure, vous devrez opter pour l’assurance habitation multirisque, au spectre de couverture plus large.

La garantie risques locatifs ne couvre pas non plus les dommages causés aux voisins. Pour vous en prémunir, vous devez souscrire à la garantie facultative « recours des voisins et des tiers ». En y souscrivant, l’assureur indemnisera vos voisins ou les tiers s’ils portent plainte et que votre responsabilité est engagée dans le sinistre (incendie, dégât des eaux, explosion ou écroulement). La plupart des assureurs vous la proposeront en même temps que la garantie risques locatifs, mais elle doit être souscrite à part.



Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt