Pourquoi avoir la rose de Jéricho chez soi et comment l’entretenir ? Bonus : vidéo

Par Marie-Anne Lenormand
Liens commerciaux

Qu’est-ce que la rose de Jéricho légendaire ? Combien de temps peut-elle durer et quels sont ses bienfaits ? Pourquoi avoir la plante de la résurrection chez soi est nécessaire ? Comment l’entretenir ? Si cette plante magique vous intéresse, continuez de lire notre article. 

rose de jéricho entretien histoire intrigante porteuse symbolique cycle croissance naturel enveloppé magie
Liens commerciaux

Pourquoi avoir la rose de Jéricho à la maison ?

rose de jéricho pourquoi avoir plante résurrection magique chez soi nécessaire comment entretenir

Habitués à la beauté des roses pendant la belle saison, nous cherchons à la prolonger. Les soins assidus donnent des résultats, mais quand même le temps est impitoyable, et les arbustes subissent les changements saisonniers. Pourtant, un jardinier qui se respecte, maîtrise les astuces pour rajeunir un vieux rosier et le faire fleurir en abondance. Si la rose classique qu’on surnomme à juste titre la Reine des fleurs est cultivée pour le parfum et la beauté, pourquoi avoir la rose de Jéricho chez soi est nécessaire ?

Comment décidez-vous de planter telle ou telle plante ? Quels sont les motifs qui vous guident ? Êtes-vous des jardiniers passionnés qui sont en quête de plantes avec une histoire intrigante, porteuses de symbolique ? Si vous répondez positivement, alors, la rose de Jéricho est juste pour vous. Son cycle de croissance naturel à elle seule est enveloppé de magie, et c’est pourquoi son entretien est une expérience.

C’est prodigieux comment la Rose de Jéricho passe de l’étape de la mort apparente à la vie. Pour ces propriétés magiques, on l’appelle aussi la plante de la résurrection. On croit qu’elle apportera la prospérité à la maison où elle est cultivée. Les croyants laissent la plante dans de l’eau pendant quelques jours et après, ils en vaporisent sur les fenêtres et les portes pour laisser entrer la santé et la richesse.

Qu’est-ce que la rose de Jéricho légendaire ?

rose de jéricho entretien état dormance originaire régions désertiques évoque boule racines branches sèches semble morte
Liens commerciaux

La rose de Jéricho est à juste titre surnommée la plante de la résurrection. Lorsqu’elle est en dormance, cette originaire des régions désertiques évoque une boule de racines et de branches sèches que le vent chasse dans les champs et sur les routes. En cette forme insolite « introvertie », la plante peut survivre des années sans une seule goutte d’eau, mais dès qu’elle est exposée à un peu d’humidité, n’importe quel soit le sol, ses tiges sèches et brunes se déploient en frondes luxuriantes.

La plante n’a rien de commun avec la rose du désert qui fleurit et qui est considérée partiellement comme succulente. Elle ressemble plutôt à la mousse de sphaigne qui, elle aussi, a besoin d’eau pour s’épanouir et aux fougères.

Comment savoir si une rose de Jéricho est vivante ou morte ? Lorsque la plante de la résurrection se ranime, elle prend une teinte brillante de vert émeraude, et c’est un signe de vie.

Il est impératif de préciser qu’il existe deux espèces de cette plante extraordinaire : une fausse et une vraie. Au moment d’achat, n’oubliez pas de vérifier sur l’étiquette de laquelle il s’agit pour savoir les conseils d’entretien pertinents.

L’appellation scientifique de la fausse rose est Selaginella lepidophylla, tandis que Anastatica hierochuntica est connue comme la vraie. Les deux plantes se ressemblent physiquement, mais leur entretien et conservation diffèrent.

À lire aussi : Comment faire pousser de la mousse de sphaigne ?

Où planter cette merveille végétale ?

plante de la résurrection principalement cultivée plante intérieur adapter conditions extérieures estivales lumière tamisée

Bien qu’elle soit principalement cultivée comme plante d’intérieur, la plante peut s’adapter à des conditions extérieures estivales sous une lumière tamisée. Il faut retenir qu’elle n’est pas rustique et une température en dessous de 18°C peut être fatale.

À l’intérieur, sur un rebord de fenêtre qui reçoit du soleil, mais pas brûlant et pas toute la journée, votre rose spéciale resplendira dans un pot rempli de terre humide. Plus commode encore, un récipient bas (une soucoupe ou une gamelle) rempli de gravier ou de cailloux et d’eau sera son habitat approprié. L’ensemble créera un vase ikebana bas pour un look minimal et élégant. La taille basse favorise une bonne circulation de l’air et réduit la croissance de la moisissure.

Quand et comment planter la rose de Jéricho entretien ?

Vous obtiendrez votre rose spéciale sous forme sèche. Rien de plus facile que de la réveiller. L’émotion est garantie aussi.  Ce n’est pas exactement la planter, mais la réhydrater. C’est une expérience passionnante quand on le fait pour la première fois.  Vous pouvez « réveiller » votre « boule sèche » à tout moment de l’année en la brumisant abondamment ou en la plaçant au sommet d’une soucoupe basse remplie de galets et d’eau. Ne l’immergez pas ! Vous serez témoin d’une animation spectaculaire à lente cadence, pendant laquelle la plante déploit ses frondes en trois ou quatre heures et en 4 – 5 jours devient vivement verte.

Bien qu’une plante de résurrection nécessite un entretien minimal, elle peut développer des moisissures si elle ne sèche pas de temps en temps. Retirez-la de son environnement humide un jour par semaine et laissez-la sécher complètement une fois par mois. Ne craignez rien, elle peut survivre des années sans une goutte d’eau et sans fertilisation.

plante de la résurrection entretien tolère soleil modéré cultiver terre fertiliser deux fois an taille nettoyer

La plante ressuscitée tolère le soleil modéré et peut être cultivée en terre. Dans un tel milieu, vous pouvez la fertiliser deux fois par an (au printemps et au milieu de l’été) avec un engrais organique liquide dilué au 1/10.

La taille n’est nécessaire que pour éliminer des tiges pâteuses, endommagées ou cassées, et vous pouvez l’effectuer après avoir « réveillé » la plante avec de l’eau.

Divisez si vous voulez propager. Stérilisez les ciseaux auparavant, car quoiqu’un « survivant » exemplaire, le végétal peut être touché de moisissures et de pucerons. Un simple rinçage sous le robinet chassera les ravageurs.

N.B. La différence entre la fausse rose de Jéricho est qu’elle ressuscite au contact d’humidité, tandis que sa sosie vraie, déracinée par le vent, meurt.



Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt