Quand tailler un noisetier et est-ce que cela garantit la bonne récolte ?

Par Marie-Anne Lenormand

Je vous propose un petit défi : lister tous les plats et gourmandises où les noisettes intègrent leur saveur douce. Qui est-ce qui est leur meilleur ami ? Vous avez deviné : le chocolat ! Une source incontournable d’énergie à la base de lipides, de protéines et de fibres, les petites merveilles accompagnent parfaitement des sablés et des biscuits, des tartes et des cakes, une terrine de canard et une courge butternut farcie. Partout où les noisettes sont présentes, on régale les papilles. Donc, avoir un ou plusieurs arbustes dans le jardin est une aubaine. L’entretien ne comprend pas de grands efforts. Ce qui est indispensable, c’est un élagage raisonnable qui conserve l’énergie de l’arbre. Quand tailler un noisetier et comment ? Répondons à ces questions clés !

Quand tailler un noisetier est la première question à se poser !

quand tailler un noisetier élagage raisonnable conserve énergie arbre

Liens commerciaux

Avant d’entrer en détails, il faut expliquer pourquoi l’élagage des plantes est important voire hyper important. Quelle que soit la fonction d’un arbre ou arbuste, décorative ou fructifiante, il doit être élagué périodiquement. Est-ce que la taille s’effectue parallèlement pour tous ou il y a des moments propices pour chacun ? En général, les propriétaires entreprennent un élagage de nettoyage deux fois par an : en automne et au printemps. Est-ce une bonne ou mauvaise idée? Si les différents arbres nécessitent une taille en différents moments de l’année, quand tailler un noisetier pendant les étapes de sa croissance.

En tout cas, la taille s’effectue pour sauvegarder la bonne santé des arbres et des arbustes, pour améliorer la floraison et l’envergure du feuillage, et pour former de bons topiaires. L’élagage est nécessaire aussi pour repérer les maladies courantes et éliminer les agents nocifs.

Comme le noisetier est un arbre feuillu à feuilles caduques au nom officiel de Corylus avellana, cet arbre est bien connu pour sa flexibilité au printemps, lorsqu’il commence à se couvrir de branches et de feuilles. Pendant cette période, il n’est pas sorcier même de l’envelopper par une ficelle pour l’empêcher de se casser. Alors, quand tailler un noisetier ?

Quelle période pour tailler ?

quand tailler un noisetier nettoyage deux fois année automne printemps repérer maladies

Le noisetier est un arbre qui peut atteindre 12 mètres de haut et vivre 80 ans. Les jardiniers chevronnés affirment une espérance de vie de quelques siècles si l’arbre est récépé (taillé près du sol). Il s’en suit une croissance vigoureuse et des couleurs plus vives. C’est remarquable surtout en hiver et cette méthode d’élagage est connue sous le nom de recépage ou d’étêtage.

De plus, pour tout arbre ou arbuste, enlever le bois mort et toute branche ou tige malade, en décomposition ou congestionnée est un must. Si cela se fait régulièrement, on favorisera la pénétration de la lumière et la bonne circulation de l’air.

Le meilleur moment pour tailler les noisetiers se situe entre la fin de l’hiver et le milieu du printemps, donc entre février et avril. Assurez-vous de tailler avant que les nouvelles feuilles commencent à apparaître sur les tiges. Il est important de tailler un noisetier au moment où l’essentiel des ressources de la plante se concentre sur les racines. Pendant la saison de croissance, l’énergie se dirige vers les feuilles, et si elles sont taillées, la repousse sera plus faible.

Il faut attendre que l’arbre devienne mature (2 ans au moins) pour entamer la première taille. Au deuxième ou au troisième printemps, vous pouvez couper en toute sécurité à 60-90 cm du sol lors de l’étêtage. Ensuite, un programme semestriel devrait maintenir la forme, l’apparence et la bonne santé de l’arbre.

Examinez scrupuleusement les branches !

comment tailler un noisetier inspecter enlever tiges branches malades endommagées

Liens commerciaux

Si vous repérez des tiges ou des branches malades ou endommagées, enlevez-les immédiatement. Vous devez également enlever les ventouses tout au long de l’année dès qu’elles apparaissent et au moins avant qu’elles n’atteignent 25 cm. Enlevez-les à 1 cm au-dessus de la base de la ventouse afin de ne pas endommager le tronc de l’arbre. Faites attention au feuillage tacheté et à la chute précoce des feuilles, car le noisetier est sensible aux simulies et au tétranyque rouge des serres. Un gros problème s’avère la flétrissure verticillienne lors de laquelle on constate un dépérissement et un flétrissement des feuilles. L’arbre n’est pas épargné des infestations des pucerons, acariens et tenthrèdes.

Sauf vous, il y a d’autres friands de noisettes – les écureuils. La concurrence est inévitable.

Règles générales pour tailler un noisetier comme il se doit

pourquoi tailler un noisetier suivre programme taille régulièrement retirer rejets

  • Tailler à la plantation avec une coupe d’épi.
  • Retirer les rejets indésirables chaque année lorsqu’ils sont petits et avant qu’ils ne durcissent.
  • Suivre le programme de taille régulièrement, aussi souvent que nécessaire pour que la formation soit effectuée à temps.
  • Supprimer les branches superflues lorsqu’elles sont petites, car les plaies cicatrisent plus vite.
  • Tailler les jeunes arbres légèrement.
  • Tailler les vieux arbres profondément, surtout s’ils ont montré peu de croissance.
  • Ne pas essayer de surmonter plusieurs années de négligence en une seule.

La taille pendant la période de dormance génère la croissance la plus vigoureuse au printemps suivant.

À lire aussi : Quand planter un noisetier ?

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt