Pourquoi supprimer les stolons des fraisiers ? Lesquels garder et quand repiquer ?

Auteur: Marie-Anne Lenormand

Le week-end passé, la météo a été favorable et m’a permis de faire une inspection scrupuleuse du jardin. J’ai consacré une petite demi-heure au fraisier pour le nettoyer des feuilles mortes que j’avais laissées en automne en guise d’une couche protectrice. Après les avoir retirées avec le rateau, j’ai découvert tout un réseau de coureurs que les jardiniers appelaient « stolons des fraisiers ». Il y avait normalement des racines « perdues ». Je me suis dit que ce sera bien de repiquer, mais est-ce le bon moment ? Une voisine a coupé mon enthousiasme et alors, j’ai plongé dans la lecture pour savoir quand supprimer les stolons des fraisiers. Voilà ce que j’ai dépisté pour vous être utile !

C’est quoi les stolons des fraisiers ?

stolons des fraisiers coureurs stolons choses simillaires reproduction fraises


Si les mammifères se reproduisent par des cellules reproductrices appelées « gamètes », chez les plantes c’est un tantinet plus complexe. Marcottage, bouturage, greffage et séparation du rhizome, tous ces « – age » montrent la reproduction sexuée et asexuée chez les végétaux. Dans quel groupe déterminer les stolons des fraisiers et existe-t-il le terme « stolonnage » ? Pourquoi préfère-t-on le bouturage chez certaines plantes à la plantation de graines et quel est le cas des fraisiers ?

La plupart des variétés couramment cultivées comme la Fragaria x ananassa produisent des « coureurs » comme moyen de se propager. Quiconque cultive des fraises connaît probablement le terme, mais les novices se demanderont sûrement si les coureurs et les stolons des fraisiers sont des choses identiques.

stolons des fraisiers pousse branche brindille jaillissant racine supprimer repiquer


Selon l’information générale, les coureurs de fraises sont correctement appelés «stolons», qui d’origine latine signifie une pousse, une branche ou une brindille jaillissant de la racine. Pratiquement, toutes les variétés de fraisier, soient-elles remontantes ou neutres, produisent des stolons pendant la croissance végétative. Cela se passe en général au mois de juin.

En étudiant la morphologie de la plante, on apprend que les stolons du fraisier sont des tiges modifiées qui se terminent par une nouvelle rosette ou couronne. Il y a aussi deux entre-nœuds allongés entre la plante mère, les nœuds de croissance des plantes et la pointe de croissance du stolon, et des bourgeons axillaires dormants. Tout ce petit système court au-dessus du sol et produit de nouvelles plantes clones à des nœuds espacés à des intervalles variables. Donc, les fraisiers sont stolonifères. Comment planter un fraisier est un autre volet, nous sommes en train d’apprendre quand supprimer les stolons des fraisiers. C’est ce qui m’intéresse moi aussi !

Quel mois faire le nettoyage des fraisiers ?

quand supprimer les stolons des fraisiers nettoyer octobre mettre paillage protéger

Faute de temps, en octobre passé, j’ai sauté le nettoyage des fraisiers et ce que j’ai découvert aujourd’hui en ratissant le paillage naturel de feuilles mortes était un dédale de coureurs. Comme j’ai été conseillée d’attendre, j’ai été curieuse de savoir pourquoi.

En principe, la plupart des plantes ont un système racinaire qui se compose d’une ou plusieurs racines primaires avec des branches racinaires se formant et poussant à partir de la plante-mère. Pour la majorité, les fraisiers sont arrangés de cette manière. Cependant, ils ont aussi un avantage particulier : la formation de racines adventives aux nœuds de leurs stolons.

Ces racines adventives se manifestent loin des racines primaires d’une plante, provenant plutôt de la tige, des branches, des feuilles ou des racines anciennes et ligneuses. Comme son nom l’indique, cela donne un avantage sur d’autres plantes. Dans le cas des fraisiers, ils sont capables de se propager latéralement dans différentes directions via des coureurs pour trouver des emplacements de croissance plus appropriés pour leur progéniture clonée. Cela leur permet de trouver un meilleur sol ou des zones mieux ensoleillées.

Au fur et à mesure que les coureurs du fraisier avancent, les nœuds développent les racines adventives, les envoient vers le bas et établissent le nouveau clone une fois qu’il prend le contact avec le sol.

Quand supprimer les stolons des fraisiers ?

quand supprimer les stolons des fraisiers formation racines adventives nœuds stolons

Vous êtes curieux de connaître le destin des coureurs ? Une fois solidement établis, les stolons intermodaux sèchent, se ratatinent, brunissent et finissent par se séparer, laissant deux plantes indépendantes : l’original et le clone. C’est ainsi que la culture des plants à partir d’un coureur peut démarrer. Vu que les stolons peuvent offrir des avantages significatifs s’ils profitent des conditions idéales, il n’est pas rare qu’une seule plante produise entre 30 et 50 stolons, selon la vigueur et les qualités de la variété. D’une part, un nombre abondant de coureurs en ajout des plantes mères peut donner une récolte exceptionnelle, mais d’autre part, les stolons sont de grands mangeurs.

Pour les pépinières, la production constante de nouveaux plants de fraises rapporte un retour sur l’investissement initial au fur et à mesure que les nouveaux clones sont vendus.

Bien sûr, il y a quelques inconvénients à la production de stolons de fraisier. La production prolifique de coureurs de nombreuses variétés de fraises différentes les rend également quelque peu envahissantes. Sans un espace dédié à la culture des plants de fraises, de nombreux cultivars prendront le contrôle d’un jardin et peuvent étouffer d’autres plantes. Les coureurs facilitent cette propagation latérale et invasive.

Quand repiquer les stolons des fraisiers ?

quel stolon garder fraisier vigoureux mois juin repiquer stolon pot arroser transplanter terre

Étant donné que la plupart des gens cultivent des plants de fraises pour les fraises et non pour les coureurs, il peut être nécessaire de tailler les coureurs afin qu’une plus grande capacité de production se manifeste dans des fruits plus nombreux et plus gros comme c’est le cas des framboisiers repiqués.

La saison est là et il n’est pas loin le moment où le fraisier deviendra vigoureux et productif. Malgré les conseils de ma voisine, je pense profiter des stolons pour compléter les « trous » de mon fraisier, mais j’attendrai qu’ils deviennent forts, c’est-à-dire, au mois de juin.

Je placerai le stolon dans un pot sans le séparer de sa « mère ». J’arroserai et je couperai au moment où de nouvelles feuilles se manifestent. Un mois après, je transplanterai en pleine terre et ce sera vers la fin de l’été, parce que mes fraises ne sont pas annuelles.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué