Pourquoi il ne faut pas tailler les tomates ? Voici les avantages et les inconvénients révélés dans notre guide !

Par Ophélie Monet

Gare au sécateur ! Si la taille est un bon moyen de favoriser la circulation de l’air et d’empêcher les maladies de se propager dans les plantes, ce n’est parfois pas une très bonne idée ! Aujourd’hui, nous allons vous révéler pourquoi il ne faut pas tailler les tomates et quand il est seulement acceptable de le faire !

pourquoi il ne faut pas tailler les tomates
Liens commerciaux

Pourquoi il ne faut pas tailler les tomates ?

Bien qu’une bonne taille soit tentante, ce n’est pas toujours la meilleure chose à faire pour vos plants de tomates. Voici quelques raisons valables qui vous feront bien réfléchir avant de sortir le sécateur :

  • Beaucoup d’entre nous sont tentés de couper les surgeons feuillus. Mais savez-vous pourquoi il ne faut pas le faire ? Ils deviennent en fait de futures branches ! Les tailler, c’est réduire la production de fruits !
  • Si vous avez planté vos tomates en plein soleil, vous devez vous préparer aux canicules qui ne manqueront pas de survenir en été ! Les feuilles de tomates agissent comme une protection solaire naturelle pour les fruits en développement. Sans elles, vos précieuses tomates risquent d’être plus sensibles aux coups de soleil.

Voilà autant de bonnes raisons de laisser vos plantes tranquilles. Cependant, nous pouvons parfois faire une exception lorsqu’il s’agit de tailler les tomates. Voici quand il faut le faire et pourquoi :

  • Vous repérez une feuille malade ? Coupez-la pour éviter qu’elle ne se propage ! N’oubliez pas de stériliser vos sécateurs entre chaque coupe !
  • La taille des drageons favorise la circulation de l’air et la production de fruits sur la tige principale.

N’allez donc pas tailler à l’aveugle uniquement parce que vous en avez besoin ! Observez bien et souvent votre plante afin de repérer les différences ou les complications éventuelles telles que les infestations de parasites et les maladies. Comme vous le savez déjà, si cela se produit, il faut tailler ! Sinon, surtout si vous cultivez des tomates en pot, il suffit de les tuteurer pour leur donner de la stabilité afin qu’elles ne se cassent pas pendant leur croissance.

À lire également : Quand planter les tomates en 2024 ? Voici la méthode de plantation et conseils pour une récolte juteuse !

tailler les tomates

Les inconvénients de la taille des tomates

Maintenant que vous savez un peu pourquoi il ne faut pas tailler les tomates, il faut entrer dans les détails. Et heureusement, le printemps n’est pas encore là, il vous faut donc encore un peu de conviction et un peu de temps avant de vous déchaîner avec les ciseaux ! Non seulement vous risquez de freiner la croissance des tomates si vous les taillez, mais notamment si vous les taillez beaucoup trop. De plus, vous risquez de brûler les jeunes feuilles qui poussent si vous coupez une trop grande partie du feuillage. Ceci étant dit, il y a d’autres raisons à prendre en compte. Par exemple, vous pouvez stresser la plante au point qu’elle cesse de produire des fruits ! Le plant de tomates lui-même se concentrera sur la guérison plutôt que sur la production de fruits. D’autre part, si vous coupez trop de feuillage, la photosynthèse ralentira, ce qui signifie que la croissance sera aussi ralentie.

À lire également : Pourquoi stopper la hauteur des tomates importe ? À quel moment et comment faire ?

Comment bien entretenir les tomates ?

comment bien entretenir les tomates
Liens commerciaux

Maintenant que vous connaissez les avantages et les inconvénients de la taille des tomates, nous devons parler de l’entretien. Le printemps est presque à nos portes et nous allons bientôt semer nos graines de tomates ! Et si vous les avez déjà semées à l’intérieur, vous pourrez les replanter en pleine terre après les dernières gelées ! Mais pour avoir une récolte de tomates généreuse et juteuse, il faut avoir quelques tours dans son sac ! Voici donc nos conseils :

Choisissez le bon engrais. Les tomates sont connues pour prospérer dans un sol plus acide. Si le vôtre est alcalin, les plantes ne se plairont pas beaucoup dans leur environnement. Dans ce cas, vous devez choisir un bon engrais naturel qui peut abaisser le pH et rendre le sol plus acide. Par exemple, le marc de café, le vinaigre et le compost constituent un bon choix.

À lire également : Qui mange les jeunes plants de tomates ?

Paillez ! Le paillage est toujours une bonne idée, surtout avec les étés chauds que nous avons connus ces dernières années. L’ajout de paille, d’écorce, de feuilles, de tontes de gazon sèches, etc., maintiendra la température du sol équilibrée tout en donnant à vos plantes un bon environnement et en les protégeant des mauvaises herbes qui poussent !

Établissez un calendrier d’arrosage. Même les meilleurs d’entre nous ont déjà commis l’erreur de trop arroser leurs plantes ! Ce faisant, vous risquez de faire pourrir les racines ! Et si les tomates, notamment au début, ont besoin d’un arrosage quotidien, une fois qu’elles auront poussé, elles n’en auront plus besoin que trois fois par semaine.

Ajoutez un peu de magie. Vous voulez donner un coup de pouce à la croissance de votre plant de tomates ? Laissez-nous vous révéler un petit secret ! L’ajout de turricules de vers de terre favorisera leur croissance et leur stabilité ! Vous pouvez également saupoudrer un peu de coquilles d’œufs finement broyées afin de leur apporter un peu de calcium, également indispensable à leur croissance !

Bon à savoir : Quelles plantes tailler au printemps ? 5 groupes d’espèces à couper en mars / avril

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt