Piège à chenille processionnaire : 3 manières DIY pour vous débarrasser des nuisibles

Par Amélie Lafon

Comment faire un piège à chenille processionnaire afin de se protéger et se débarrasser de ce fléau qui menace nos espaces verts ? Cette petite créature peut causer d’importants dégâts aux arbres, mettant en péril la santé de nos écosystèmes, mais aussi de nos animaux de compagnie et même de nos enfants. Alors, découvrez les petites astuces ci-dessous.

comment faire un piège à chenille processionnaire
Liens commerciaux

Comment faire un piège à chenille processionnaire ?

La chenille processionnaire est la larve du papillon Thaumetopoea, actif pendant la nuit. Ce qui est très typique pour elle, c’est qu’elle se déplace en file indienne et se développe sur des arbres de la famille des pins ou des chênes. Elle est nuisible depuis avril 2022 et peut provoquer des défoliations des arbres qu’elles colonisent. Malheureusement, ce n’est pas tout. Ce petit animal a des poils urticants qui cause des infections et des maladies respiratoires chez les hommes et les animaux. Alors, il faut l’éviter à tout prix. Mais que faire si vous notez sa présence dans le jardin ? Il ne faut pas la toucher, cela veut dire qu’il vaut mieux créer un piège à chenille processionnaire. Voici comment :

infestation de chenilles processionnaires sur un pin

Appliquer la bande de glu

Cette méthode, souvent utilisée pour protéger les arbres fruitiers des nuisibles, s’avère très efficace contre les chenilles. Vous pouvez en acheter, mais vous pouvez aussi en fabriquer vous-même. Il vous suffit d’avoir un sac en toile ou en tissu durable, de la colle forte et de la ficelle. Ensuite, suivez les instructions :

  1. Découpez le sac pour créer des bandes d’environ 10 à 15 cm de large et d’une longueur suffisante pour entourer le tronc de l’arbre.
  2. Appliquez généreusement de la colle le long d’une extrémité de chaque bande de tissu.
  3. Enroulez les bandes de tissu autour du tronc de l’arbre, en veillant à ce que la partie collante soit dirigée vers l’extérieur. Assurez-vous que les bandes se chevauchent légèrement pour créer une barrière solide.
  4. Utilisez des élastiques ou de la ficelle pour fixer les extrémités des bandes, assurant ainsi qu’elles restent en place.
  5. Surveillez régulièrement les pièges pour détecter la présence de chenilles processionnaires. Si vous en trouvez, retirez la bande avec précaution et remplacez-la par une autre.

Piège avec une bouteille en plastique

Voici une autre façon d’attraper les parasites sur les arbres. Il suffit d’attacher la bouteille à l’arbre et de faire une barrière, de sorte qu’ils n’aient pas d’autre moyen d’atteindre le sol.

Piège à phéromones

piège à chenille processionnaire
Liens commerciaux

Voici encore une manière de piéger les nuisibles. Pour cela, vous devez vous procurer un seau en plastique avec un couvercle, un tube en PVC, un sac-poubelle, une scie, une perceuse, une ficelle, des phéromones et des gants.

Instructions :

  • Découpez le fond du seau et le couvercle, pour y insérer le tube en PVC, qui doit dépasser de quelques centimètres de chaque côté.
  • Percez des trous sur le tube en PVC, à environ 10 cm du bord du seau, pour permettre aux chenilles de rentrer dans le piège.
  • Placez le sac en plastique à l’intérieur du seau, en le fixant avec de la ficelle et mettez les phéromones dedans.
  • Installez le piège autour du tronc de l’arbre infesté, en le fixant avec de la ficelle, et en veillant à ce que le tube soit orienté vers le bas.
  • Vérifiez régulièrement le piège et videz-le en portant des gants pour éviter le contact avec les poils urticants.

Sur la photo ci-dessus, vous voyez différentes façons de réaliser le piège. Si vous voulez gagner du temps, vous pouvez toujours acheter un équipement prêt à l’emploi dans le commerce.

quand mettre les pièges à chenilles processionnaires

Quand mettre les pièges à chenilles processionnaires ?

Concernant la mise en place, le piège à phéromones (qui attirent les papillons mâles) doit être mis en place avant la saison de vol des papillons, généralement entre juin et septembre. Il faut compter un piège par pin, ou bien tous les 25 mètres si les arbres sont groupés.

Quant aux pièges colliers (qui capturent les chenilles), ils sont généralement installés en hiver, avant que les chenilles ne descendent de l’arbre pour s’enterrer et devenir des chrysalides. La meilleure période est donc de novembre à janvier.

Article connexe : Les chenilles vertes dans le jardin : méthodes et produits inoffensifs et efficaces

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt