Peut-on mettre des tomates dans le compost ? Est-ce que ces plants cachent des risques ?

Auteur: Claire Xavier

Que mettre dans le compost ? Quels sont les éléments à éviter ? Vous connaissez probablement déjà la réponse à ces questions couramment posées. Il y a pourtant un sujet qui sème la polémique parmi les jardiniers et dont les théories sont assez controversées. Alors, peut-on mettre des tomates dans le compost ou plus précisément, des plants de tomates usagés ? Existe-t-il des risques ? Nos jardiniers professionnels vous livrent aujourd’hui toute l’information nécessaire. Suivez-nous !

peut-on mettre des plants tomates dans le compost sujet controversé quels risques


Peut-on mettre des tomates dans le compost ?

Une fois la saison de jardinage terminé, on se demande très souvent que faire des vieux plants de tomates. Nombreux sont les jardiniers croyant qu’il est essentiel de les composter tandis que d’autres estiment que ce processus présente des risques et il vaut mieux l’éviter. Vu le compostage obligatoire en 2024, il est primordial de bien vous informer sur le traitement de vos déchets organiques, y compris les tomates. On en fait le point !

Comme nous avons mentionné ci-haut, l’ajout des plants de tomates dans le compost est un sujet assez controversé. Autrement dit, il n’y a pas de règles établies à respecter. Par conséquent, chaque jardinier décide soi-même comment procéder. Mais pour prendre une décision correcte, il importe d’abord de bien connaître les risques. En voici un aperçu des raisons pour lesquelles certaines personnes évitent de déposer les tomates au compost :

  • Graines de tomates vivantes : Il est possible que le compostage ne puisse pas tuer toutes les graines de tomates restées sur le plant. Elles peuvent germer et cela pourrait résulter en plants de tomates qui apparaissent à travers votre jardin.
  • Propagation des maladies : Le compostage des plants de tomates est susceptible de propager des maladies, ce qui entraîne des dommages dans le jardin l’année suivante. Certaines maladies, dont la flétrissure fusarienne et le chancre bactérien, peuvent survivre au processus de compostage.
  • Décomposition incomplète : Mettre grand plant de tomate au compost peut également susciter des problèmes, surtout si celui-ci n’est pas géré correctement. Une décomposition incorrecte survient et vous aurez du mal à utiliser le compost au printemps.

Maintenant que vous connaissez les risques, on peut enfin répondre à la question « Peut-on mettre des plants de tomates dans le compost ». Alors, la réponse est en fait oui, mais à condition que vos végétaux ne soient pas atteints de maladies bactériennes ou fongiques. Par exemple, le virus de la maladie bronzée de la tomate et le virus de l’enroulement apical ne serviront pas longtemps sur un plant de tomate mort. Donc, les vignes qui en sont touchées peuvent être compostées.

Peut-on mettre des tomates malades dans le compost ?

Voici une autre question fréquemment posée dont la réponse est assez claire. Non, vous ne pouvez pas mettre une tomate malade dans le compost. La chaleur dans le bac n’est pas capable de tuer toutes les bactéries, une contamination survient et vos récoltes prochaines seront menacées.

comment composter les plants de tomates


Comment composter les plants de tomates ?

Vos plants de tomates sont en parfaite santé et ils ne présentent aucuns signes de maladies bactériennes ni fongiques ? Vous pouvez donc les ajouter à votre compost fait maison, si vous le souhaitez. Mais comment réussir cette tâche ? Y a-t-il quelque chose de spécifique ? Non, pas du tout. Tout d’abord, coupez les plants en petits morceaux avant de les jeter au compost. Cela va favoriser la bonne décomposition des matières organiques. Pour que votre tas de compost se développe correctement, trois facteurs essentiels doivent être de mise :

  • Bonne disposition des couches
  • Présence d’humidité
  • Température interne constante d’au moins 57° C

En ce qui concerne la bonne disposition des couches, sachez que celle de base se compose des matières organiques telles que les déchets de jardin et de tonte. Ensuite, la deuxième couche est composée de fumier animal, d’engrais et de produits qui feront monter la température interne. Enfin, la couche supérieure se forme de terre qui introduira des micro-organismes bénéfiques dans le tas de compost. Pensez à retourner ce dernier lorsque la température descend en dessous de 43° C. Ce geste y ajoute de l’air et fait mélanger les matières, ce qui facilite la décomposition.

C’est à vous de décider de mettre ou pas des fruits ou plants de tomate dans votre tas de compost. Bien que les avis varient, la majorité d’eux sont contre ce processus.

quels légumes ne pas mettre au compost denrées alimentaires à éviter de mettre dans le compost

Quels légumes ne pas mettre au compost ?

Il existe bien quelques recommandations en matière de légumes et autres denrées à ne pas surtout mettre au compost. Tel est le cas des épluchures de pommes de terre pouvant porter des maladies. Idem pour les poires. Parmi les autres aliments figurent les grandes écorces d’agrumes qui empêchent la décomposition rapide. Les couper en petits morceaux pourrait faire l’affaire. Les autres denrées incluent les déchets de poissons et de viande qui attirent les animaux.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué