Comment entretenir le dipladénia en hiver ? Top conseils pour conserver la beauté de la plante

Par Claire Xavier
Liens commerciaux

Comment entretenir le dipladénia en hiver ? Quels bons gestes s’appliquent pour lui aider à passer les mois froids ? Est-ce que la plante perd ses feuilles en hiver ? Les réponses à toutes vos questions pour réussir l’hivernage du mandevilla comme un pro.

Est-ce que le dipladénia craint le gel ?

est ce que le dipladénia craint le gel

Oui, le mandevilla est une plante gélive qui ne supporte pas des températures en dessous de 10°C et qui doit être impérativement protégée durant la saison froide. Au bout du compte, c’est un végétal originaire du Brésil qui a besoin d’une certaine douceur pour s’épanouir. Voici pourquoi il est recommandé de le cultiver en pot afin de pouvoir le rentrer facilement et rapidement.

Il existe cependant une seule exception et c’est notamment l’espèce Mandevilla laxa pouvant endurer des températures allant jusqu’à -5°C.

À lire également : Quand sortir le dipladénia à l’extérieur au juste ?

Est-ce que le dipladénia perd ses feuilles en hiver ?

est ce que le dipladénia perd ses feuilles en hiver
Liens commerciaux

En règle générale, cette plante vivace n’est pas censée perdre son feuillage en hiver, car il s’agit d’un sujet persistant. Pourtant, le mandevilla pourrait perdre quelques feuilles s’il est exposé à des courants d’air ou bien si vous l’avez rentré un peu trop tard. La perte du feuillage peut également survenir lorsque la plante est déplacée pour hivernage au bon moment. Cela arrive parce qu’elle nécessite un temps d’adaptation. Ne vous paniquez pas, patientez jusqu’au printemps quand de nouveau feuillage apparaîtra.

À lire également : L’avocatier craint-il le gel ? Comment bien garder cette plante en hiver ? 4 astuces pour le protéger du froid

Comment entretenir le dipladénia en hiver ?

comment entretenir le dipladénia en hiver

Comme vous l’avez déjà compris, le dipladénia, appelé aussi jasmin du Brésil, n’est pas du tout rustique et demande donc une bonne protection pendant la saison froide. Abritée dans de bonnes conditions, la plante tropicale va passer l’hiver en toute sécurité pour fleurir nos espaces extérieurs à l’arrivée des beaux jours. Et pour le plus grand bonheur des jardiniers novices, il n’y a que trois gestes essentiels à retenir : le bon emplacement, l’arrosage et le suivi d’éventuels envahisseurs.

Rentrer le dipladénia à l’intérieur

Vous devriez déjà avoir rentré votre fleur à l’intérieur, mais il est indispensable de mentionner cette étape si importante qui va garder la plante vivante et en bonne santé. L’hivernage s’effectue quand le mercure descend en dessous de 10°C, même durant la nuit, ce qui arrive généralement vers la fin d’octobre selon les régions.

  • Où mettre le dipladénia l’hiver ?

L’entretien du dipladénia en hiver impose son déplacement à l’intérieur. Mais une question persiste : quel emplacement choisir au juste ? Un endroit bien illuminé, ensoleillé et humide fera parfaitement l’affaire, mais il importe d’éviter les pièces trop chauffées, car la plante doit distinguer l’hiver de l’été. N’exposez pas la plante à une lumière directe. Dans le cas d’un air trop sec, n’hésitez pas à vaporiser les feuilles avec de l’eau. Certains jardiniers décident même d’abriter le mandevilla sous une serre où les températures ne descendent pas sous les 12-13°C ou dans une véranda vitrée. Pourtant, votre domicile demeure l’option à privilégier.

Adapter les arrosages en hiver

Comment arroser le dipladénia en hiver au juste ? Rassurez-vous, rien de compliqué ! L’arrosage du mandevilla en hiver est moins fréquente parce que la plante reçoit une moindre quantité de lumière à l’intérieur. Alors, faites des apports d’eau lorsque la couche supérieure du substrat est sèche, soit environ tous les 7 à 10 jours. Comme mentionné plus haut, il est recommandé de brumiser la plante à l’aide d’un pulvérisateur d’eau pour lui assurer un bon taux d’humidité.

Vérifier régulièrement pour des parasites

L’ambiance chaude et humide que l’on trouve parfois dans les jardins d’hivers, dans les vérandas ou même dans les domiciles est propice au développement de parasites. Il est donc vital de vérifier régulièrement la plante tropicale pour la présence d’envahisseur et de les éliminer le plus vite possible. Des pucerons, des cochenilles, des araignées rouges… nombreux sont les indésirables pouvant se proliférer en hiver.

astuces pour soigner le dipladénia en hiver
Liens commerciaux

Faut-il fertiliser le dipladénia en hiver ?

Non, le jasmin du Brésil n’a pas besoin d’engrais en hiver lorsqu’il se trouve à l’intérieur. C’est sa période de repos et elle n’est pas propice à la floraison, les fertilisants sont donc inutiles. Au début du printemps, entre mars et avril, vous pouvez lui apporter un peu de nutriments afin de la booster pour la nouvelle saison.

Faut-il tailler le dipladénia en hiver ?

Non, ce n’est pas nécessaire de tailler le dipladénia en hiver. Cette plante tropicale profite de trois tailles par an :

  • À la fin de l’hiver, vers le début de mars
  • Entre mi-juin et début septembre
  • En automne, juste avant d’hiverner la plante (octobre, novembre)
Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt