La taille du rosier remontant va bientôt commencer ! Voici comment la réussir sans prise de tête

Par Claire Xavier
Liens commerciaux

Pour que vos rosiers remontants puissent vous offrir une floraison spectaculaire jusqu’aux gelées, leur taille est imminente. Mais comment la réussir sans endommager la plante et lui garantir une bonne croissance ? Croyez-le ou non, c’est super simple ! Élaguer les rosiers s’avère en fait une tâche assez facile à réaliser et vous ne devez que retenir quelques règles de base. Dans l’article d’aujourd’hui, on vous explique en détails comment tailler un rosier remontant correctement à l’aide de quelques coupes seulement. En bonus, une vidéo explicative sera à votre disposition. Focus !

comment faire la différence entre un rosier remontant et un rosier non remontant

Quelle est la différence entre un rosier remontant et un rosier non remontant ?

Certains jardiniers se trompent assez souvent de la variété de rosiers dans leur jardin. Le rosier remontant et non remontant présentent tous les deux des arbustifs, mais la différence réside notamment dans leur floraison. Les espèces remontantes fleurissent plusieurs fois pendant la saison. L’apparition des fleurs débute en mai-juin et continue de tout au long de l’été via des vagues successives. Cette longue floraison spectaculaire se poursuit généralement jusqu’aux premières gelées. En revanche, les variétés non remontantes fleurissent uniquement une seule fois durant la période mai-juin.

Pourquoi est-il important d’apprendre à faire la différence entre les deux espèces ? Parce que la taille du rosier remontant ne se pratique pas à la même temps que celle du rosier non remontant. À noter également que le rosier grimpant n’a rien à voir avec ces variétés-là.

quand tailler les rosiers remontants taille rosier remontant printemps après les dernières gelées

Liens commerciaux

Quand tailler les rosiers remontants ?

Vous avez réussi à bien protéger vos rosiers du gel et ils sont maintenant en bonne santé ? C’est une excellente nouvelle, car vous devez bientôt commencer à les préparer à leur floraison. Pour que celle-ci soit généreuse et qu’elle dure le plus longtemps possible, la bonne taille est de mise. Elle permet l’émission de nouveaux rameaux beaucoup plus florifères. Mais pour en profiter au maximum, il importe de savoir quand tailler un rosier remontant au juste. Alors, quel en est le moment propice ?

La taille du rosier remontant s’effectue en mars lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Cette variété fleurit sur les rameaux de l’année, c’est-à-dire ceux qui vont se développer au printemps. Pour réussir à tailler le rosier remontant au printemps sans faux pas, quelques bons gestes s’appliquent. Décryptage dans les paragraphes et dans la vidéo qui suivent.

comment tailler un rosier remontant au printemps instructions en vidéo guide simple

Comment tailler un rosier remontant au printemps ?

Comme mentionné ci-haut, la taille du rosier remontant au printemps vise à encourager une floraison spectaculaire en mai. Pour y parvenir, l’essentiel est d’aérer l’intérieur de l’arbuste en coupant tout ce qui est mort. N’ayez pas peur à couper trop court, car la plante prendra de l’ampleur dans les mois à venir. Rabattez les rameux à trois yeux (bourgeons) en biseau. Pour ce qui est des tiges mortes et malades, taillez-les à la base. Veuillez jeter un coup d’œil sur la vidéo ci-après où Hubert le jardinier nous explique en détail comment réaliser une taille précise et sans faux pas.

Les maladies des rosiers à prendre en compte

Pareil aux autres plantes, les rosiers sont, eux aussi, sensibles à certains parasites et maladies. Il est crucial de savoir les reconnaître et les enlever par la suite pour garantir la bonne santé de l’arbuste. Voici un aperçu des nuisibles à retenir :

Les pucerons : De couleur verte ou noire, ces parasites sont parmi les nuisibles les plus fréquents qui s’attaquent aux arbustes fleuris. Pour éliminer les pucerons sur les rosiers, plusieurs astuces naturelles s’offrent à vous. Pensez au savon noir et à l’huile de neem, par exemple. Sachez qu’il importe d’agir rapidement pour éviter que les pucerons transmettent des virus aux plantes et contribuer ainsi au développement de maladies graves.

La maladie des taches noires sur les rosiers : Cette maladie fongique se développe très souvent en été, lorsqu’il fait chaud et humide. La maladie des taches noires sur les rosiers apparaît sur les feuilles de l’arbuste. Par conséquence, celles-ci jaunissent et tombent. Ainsi, un rosier peut perdre l’ensemble de son feuillage et mourir. Pour éviter ce champignon, arrosez toujours au pied de la plante sans toucher les feuilles.

L’oïdium : Voici une autre maladie très fréquente sur les rosiers arbustifs. Elle est causée par un champignon en cas de conditions sèches et chaudes et touche l’ensemble de la plante. L’oïdium se manifeste par le développement d’une poudre blanche d’où son autre appellation « blanc du rosier ». Utilisez un produit à base de soufre pour l’éliminer et évitez de plantations trop denses en prévention.

Liens commerciaux


Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt