Comment semer un noyau de pêche facilement ? Suivez le guide !

Par Paul Mano
Liens commerciaux

Comment semer un noyau de pêche ? C’est une question que vous vous posez cette année ? Vous rêvez de beaux fruits sucrés au plus fort de l’été ? Vous êtes au bon endroit ! Profitez de nos bons conseils pour mener à bien vos envies ! C’est par ici les bonnes pêches…

comment semer un noyau de pêche
Liens commerciaux

Comment semer un noyau de pêche ? Les bases

semer noyau de pêche

Passons un cap. Il est évident que vous savez déjà quels fruits et légumes planter en mars. Attardons-nous maintenant sur le pêcher. Pour que le noyau de pêche puisse germer, il est primordial de partir du bon pied ! Tout d’abord, choisissez un fruit bien mûr et prélevez-en soigneusement le noyau. Puis, nettoyez-le avec douceur pour enlever tout ce qui lui reste de chair. Enfin, laissez-le sécher à l’air libre pendant quelques jours. On vous en dit tout de suite un peu plus !

Quelles variétés choisir ?

variétés de pêches
Liens commerciaux

Tout d’abord, informez-vous sur les variétés qui ont les caractéristiques souhaitées. Tenez compte des facteurs suivants :

  • le gout des fruits
  • la taille
  • le type de peau

Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous conseillons de choisir une variété qui pousse déjà dans votre région. Ainsi, il augmentera ses chances de survie. Ceci en sachant qu’un noyau de pêche ne produira pas un pêcher avec des caractéristiques identiques à celles de l’arbre dont provient le fruit d’origine. De plus, prenez en compte le climat. Pour vous aider, il existe différentes zones appelées « zones de rusticité ». Ces dernières correspondent aux différentes températures minimales atteintes. En général, les pêchers poussent bien dans les zones de 5 à 8.  Voici quelques exemples pour vous donner une idée :

  • H. Hale en zone 4
  • Triumph en zone 5
  • Saturne en zone 6
  • Reine des vergers en zone 7
  • Orlandine en zone 8
  • Lisette en zone 9
  • Roussane de Rodez en zone 10

Comment semer un noyau de pêche ? La préparation du noyau

semer noyau de pêche 2024

Il est temps de prélever un noyau. Puis séparez-le de la chair de la pêche. Ensuite, frottez le noyau avec une brosse ou un chiffon pour enlever les restes de chair. Lavez le noyau avec de l’eau chaude pour enlever les traces de fruit. Vous ferez d’une pierre deux coups en évitant que la graine attire des insectes et en la protégeant contre les microbes. Puis procédez étape par étape :

  • séchez le noyau
  • tamponnez-le avec du papier absorbant ou un torchon
  • laissez-le finir de sécher à l’air libre pendant une nuit
  • retirez la coque

Une astuce si le noyau a commencé à s’ouvrir : insérez un couteau ou un autre objet fin dans la fente pour séparer les deux moitiés. Attention, il convient de manipuler la graine délicatement. Ainsi, portez des gants et lavez-vous les mains après avoir touché la graine. Veillez à ce qu’elle reste hors de portée d’enfant et d’animaux. En effet, les amandes de pêches contiennent du cyanure, substance toxique pour les humains et les animaux si elle est mangée.

Le choix du pot et de la terre

planter un pêcher

Vous touchez presque au but. Venons-en à l’étape finale : la plantation ! La première chose à faire est de choisir un pot adapté à la croissance de votre futur arbre. Nous vous recommandons un pot d’environ 20-25 cm de diamètre pour permettre au plant de se développer sereinement. N’oubliez pas de créer un système de drainage au fond du pot à l’aide de billes d’argile ou de cailloux pour ne pas que, à l’instar de celles des orchidées, les racines se mettent à pourrir. Concernant le mélange de terre, sachez que les pêchers apprécient un sol bien drainé et légèrement acide. Optez pour le mélange suivant pour renforcer le drainage :

  • du terreau universel
  • un peu de sable et d’écorce de pin compostée

Avant d’y déposer votre noyau germé, n’oubliez pas d’humidifier le mélange pour encourager une bonne germination. Procédez ensuite comme cela :

  • placez délicatement votre noyau germé dans le pot
  • disposez la pointe vers le haut
  • couvrez-le légèrement de terre
  • arrosez modérément

Il est temps maintenant d’enfoncer délicatement le noyau dans la terre. Veillez à respecter une profondeur d’environ 2 centimètres. Après cela, il ne vous restera plus qu’à placer le pot dans un endroit à la fois bien exposé à la lumière du jour, mais pas trop chaud. Ceci pour éviter que le sol s’assèche trop rapidement. Si tout se passe pour le mieux, vous devriez observer les premiers signes de germination quelques semaines plus tard. A vous les beaux fruits délicieux !



Intégrer l'image

Copiez le code pour intégrer l'image: Grande image: Petite photo: BB-Code:
Prêt