Syndrome du côlon irritable : causes, symptômes et mesures hygiéno-diététiques à adopter

Auteur: Claire Xavier

Avoir une bonne santé intestinale est priorité numéro 1 de chaque personne qui se respecte. Cependant, il existe de nombreux facteurs qui pourront mettre le microbiote en déséquilibre, causer donc des troubles du bon fonctionnement de l’intestin et par conséquent perturber notre vie quotidienne. L’une de ces conditions très répandues s’appelle le syndrome du côlon irritable qui touche environ 6-18% de la population mondiale. Heureusement, ce trouble est sans gravité pour la santé mais représente pourtant une gêne importante. Deavita.fr vous dévoile tout à savoir y compris symptômes, causes, remèdes, trucs et astuces, etc.

Il est quoi au juste le syndrome du côlon irritable ?

syndrome du côlon irritable définition trouble digestif


Le syndrome du côlon irritable représente un trouble digestif chronique qui se traduit par des douleurs abdominales, d’un ballonnement du ventre, des diarrhées ou des constipations. Connue également comme syndrome de l’intestin irritable (SII), colopathie fonctionnelle ou troubles fonctionnels intestinaux, cette condition chronique affecte le gros intestin et touche plus les femmes que les hommes. Et bien que le SII affecte considérablement la vie quotidienne, il n’est pas classé dans les maladies intestinales faute de lésions et d’anomalies chez les personnes atteintes. On le considère plutôt comme un trouble fonctionnel qui n’augmente pas le risque de cancer du côlon.

En règle générale, on distingue trois sous-catégories du SII en fonction des symptômes :

  • Douleur et diarrhée.
  • Douleur et constipation.
  • Douleur, diarrhée et constipation.

Ces gênes sont liées au changement de la vitesse de passage des aliments dans le côlon. Des mouvements trop rapides ou, en revanche, trop lentes vont entraîner des symptômes différents. À titre d’exemple, si les phases de contraction et de relâchement des muscles du côlon sont plus rapides ou plus fortes que d’habitude, l’intestin n’est pas capable d’absorber l’eau se contenant dans les aliments, ce qui provoque de la diarrhée.

Qu’est-ce qui cause le syndrome de l’intestin irritable ?

causes du syndrome de l'intestin irritable facteurs variés


Bien qu’il existe de nombreuses façons de traiter le syndrome du côlon irritable, la cause exacte de son apparition n’est pas encore connue. Cependant, certains médecins accusent le système immunitaire faible ou le côlon sensible. Des facteurs tels que régime alimentaire, stress, mauvais sommeil et changements dans les bactéries intestinales, peuvent également déclencher des symptômes. Et tout comme ceux-ci, les processus physiques impliqués dans le SII peuvent également varier et consistent le plus souvent en les troubles suivants :

  • Mouvements du côlon ralentis ou spastiques provoquant des crampes douloureuses.
  • Niveaux anormaux de sérotonine dans le côlon affectant la motilité et les selles.
  • Maladie cœliaque légère qui endommage les intestins et cause le syndrome du côlon irritable.

Les symptômes du syndrome du côlon irritable

symptômes du côlon irrité différents facteurs à prendre en compte

Comme déjà clarifié, le syndrome du côlon irritable se manifeste par des changements dans la fréquence et/ou la forme des selles ainsi que par des douleurs abdominales basses. En ce qui concerne les déclencheurs, ceux-ci sont individuels pour chaque personne, ce qui rend difficile de nommer spécifiquement tous les facteurs provoquant ce trouble intestinal. Et dans cet ordre d’idées, notre rédaction vous invite à poursuivre votre lecture pour découvrir les symptômes les plus courants dans les paragraphes suivants.

Douleur et crampes

douleurs et crampes intestin irrité symptômes

La douleur abdominale est le symptôme le plus courant de l’intestin irrité et s’avère un élément-clé lors du diagnostic. En règle générale, l’intestin et le cerveau « travaillent » ensemble dans le but de contrôler la digestion. Ce processus s’effectue via des hormones, des nerfs et des signaux libérés par les bonnes bactéries qui habitent l’intestin. Mais en cas de syndrome du côlon irrité, ces signaux se déforment, ce qui conduit à une tension douloureuse dans les muscles du tube digestif. Ce malaise se situe principalement en bas du ventre ou comprend l’ensemble de l’abdomen. La douleur diminue après défécation.

Diarrhée

colopathie fonctionnelle côlon irrité symptômes diarrhée constipation alternance

La diarrhée prédominante touche environ un tiers des patients atteints du syndrome du côlon irritable. Certains patients décrivent cette situation désagréable comme une source majeure de stress qui leurs pousse d’éviter des contacts sociaux.

Constipation

Les causes de la constipation sont bien nombreuses mais celle la plus répandue est due au syndrome du côlon irritable. La constipation prédominante touche près de 50% des personnes atteintes de SII et se caractérise par une douleur abdominale qui s’atténue après défécation ainsi que par une sensation d’évacuation incomplète des selles.

Alternance de diarrhée et de constipation

L’alternance des deux symptômes les plus courants de la colopathie fonctionnelle touche environ 20% des personnes atteintes et se traduit par des douleurs abdominales chroniques et récurrentes. Prenez en compte que la douleur est en effet l’indice le plus important que les changements dans les selles ne sont pas liés à l’alimentation ou aux infections bénignes. Cette catégorie est la plus sévère et se caractérise par les symptômes les plus fréquents et les plus intenses. Par conséquent, cette condition nécessite un traitement individuel prescrit par un spécialiste.

Gaz et ballonnements

gaz ventre ballonné symptômes de la colopathie fonctionnelle

La digestion altérée chez des personnes souffrant de cette condition gênante entraîne une production accrue de gaz dans l’intestin, ce qui provoque le ventre ballonné. En effet, dans une étude examinant 337 patients atteint du syndrome du côlon irritable, 83% d’eux ont signalé des crampes et des ballonnements. Ces derniers sont identifiés comme l’un des symptômes les plus persistants de la colopathie fonctionnelle. Dans ce cas, les spécialistes conseillent d’éviter le lactose.

Intolérance alimentaire

intolérances alimentaires trouble digestif chronique côlon irrité symptômes

Environ 70% des personnes atteintes du SII déclarent que des aliments particuliers déclenchent des symptômes. Les raisons pour ces intolérances alimentaires sont encore mal connues mais il importe de souligner qu’il ne s’agit pas d’allergies. Bien que les nourritures déclencheur soient différentes pour chaque personne, certains aliments tels que lactose et gluten sont les grands responsables de l’apparition de symptômes.

Fatigue et difficulté à dormir

syndrome du côlon irritable symptômes fatigue difficulté à dormir

160 adultes diagnostiqués avec syndrome du côlon irritable décrivent une faible endurance qui affecte leur vie quotidienne y compris le boulot et interactions sociales. Une autre étude examinant 112 adultes touchées par ce trouble digestif, met l’accent sur la qualité du sommeil. Cependant, ces symptômes-là sont considérés comme plus graves.

Anxiété et dépression

anxiété stress dépression colopathie fonctionnelle symptômes

Le syndrome du côlon irritable est également associé à l’anxiété et à la dépression. Actuellement, on ne sait pas si le stress mental cause des symptômes de colopathie fonctionnelle ou bien si le stress de souffrir de ce trouble digestif suscite des problèmes psychologiques. Peu importe la cause, ce n’est pas un secret que l’anxiété et les symptômes digestifs se renforcent l’un l’autre.

Quels aliments éviter lorsqu’on souffre du syndrome du côlon irritable ?

syndrome de l intestin irritable aliments à éviter

Manger sain et équilibré quand on souffre d’un intestin irrité est un geste primordial à ne jamais négliger. Des changements dans la quantité de la nourriture ou bien l’élimination complète de certains aliments tels que produits laitiers et frits, sucres indigestes, et haricots peuvent aider à réduire les différents symptômes du SII. Voici une petite liste des autres aliments à bannir de votre menu :

  • Fibres insolubles
  • Gluten
  • Légumineuses
  • Boissons caféinées et gazeuses
  • Aliments transformés
  • Chocolat
  • Alcool
  • Ail et oignons
  • Brocoli et chou-fleur

Les mesures hygiéno-diététiques à retenir

que faire en cas de syndrome de l intestin irritable astuces mesures à prendre

Crampes, ballonnements, gaz et diarrhée, les symptômes du côlon irritable sont très gênants et voire embarrassants. Il existe pourtant plusieurs changements du mode de vie ainsi que des remèdes maison à essayer pour soulager la situation. Découvrez dans les six paragraphes suivants les bons gestes à adopter dans le but de bénéficier d’une vie normale et sans soucis.

Faire du sport

faire du sport santé trouble digestif mesures hygiéno-diététique

Peu importe son type, l’entraînement sportif est peut-être le moyen le plus populaire pour lutter contre l’anxiété, le stress et la dépression. Les techniques qui peuvent soulager ces trois conditions, peuvent également aider à apaiser l’inconfort intestinal. Si vous n’êtes pas un sportif avancé, commencez par des exercices légers et/ou par un jogging de 20 minutes. À titre d’information, les spécialistes recommandent de faire de l’exercice pendant 30 minutes par jour, cinq jours par semaines.

Adopter des techniques de relaxation

techniques de relaxation trouble digestif chronique côlon irritable

L’intégration des techniques de relaxation dans la vie quotidienne est très bénéfique pour la santé surtout si vous souffrez des troubles gastro-intestinaux. Voici les trois méthodes les plus répandues :

  • Respiration diaphragmatique / abdominale
  • Relaxation musculaire progressive
  • Visualisation / imagerie mentale

Augmenter la consommation de fibres

augmenter la consommation de fibres syndrome du côlon irritable

Bien que les fibres aident à soulager certains symptômes tels que constipation, elles peuvent aggraver d’autres comme crampes et gaz. Cependant, des aliments riches en fibres tels que fruits et légumes sont recommandés en tant qu’un traitement contre le SII mais à condition qu’ils soient consommés progressivement pendant plusieurs semaines.

Attention aux produits laitiers…

colopathie fonctionnelle trouble digestif éviter les produits laitiers et les laxatifs

De nombreuses personnes intolérantes au lactose souffrent de syndrome du côlon irritable. Dans ce cas, les spécialistes conseillent de troquer le lait contre le yaourt ou bien de considérer l’utilisation de produits enzymatiques. Dans certains cas, le médecin peut recommander de complètement bannir les produits laitiers. Il est donc primordial de se fournir suffisamment de protéines et de calcium provenant de sources végétales. En cas de questions et de doutes, n’hésitez pas à contacter un diététiste ou nutritionniste.

… et aux laxatifs !

Les laxatifs en vente libre peuvent soit améliorer les symptômes du syndrome de l’intestin irritable, soit les aggraver. Cela dépend surtout de la façon dont vous les utilisez. Lisez attentivement les prospectus et suivez soigneusement les instructions. La consultation avec un médecin ou un pharmacien est de prédilection.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué