Un premier tremblement martien témoigne enfin d’une activité sismique sur Mars

Auteur: Céline Martineau

premier tremblement martien atterrisseur InSight NASA bras automatique sismometre SEIS


Le sismomètre français SEIS, déployé sur la planète rouge dans le cadre de la mission américaine InSight, a capté son premier séisme martien. Bien que le tremblement martien ait été trop faible pour fournir des données utiles sur l’intérieur de Mars, l’événement sismique a beaucoup enthousiasmé les chercheurs. Le signal sismique a été détecté le 6 avril dernier par les capteurs très sensibles du sismomètre SEIS. Grâce à l’appareil, il est possible de collecter des données sur la surface martienne qui permettront de mieux comprendre la formation de la planète rouge.

Le premier tremblement martien a été détecté par le sismomètre SEIS

premier tremblement martien sismometre SEIS


Le sismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure) avait été déposé le 19 décembre 2018 sur le sol martien grâce à un bras automatique de l’atterrisseur d’InSight, qui est arrivé sur la planète rouge le 26 novembre. L’objectif de l’appareil, dont la responsabilité technique et scientifique est française, est d’écouter « battre le cœur » de Mars, via l’activité sismique, et d’en apprendre plus sur l’histoire de sa formation.

Trois autres signaux, mais bien plus faibles que celui du 6 avril, ont été détectés par les senseurs ultrasensibles de SEIS, respectivement le 14 mars (« Sol 105 »), le 10 avril (« Sol 132 ») et le 11 avril (« Sol 133 »). Pour l’équipe InSight, l’interprétation de ces signaux est encore ambiguë. Certains estiment que ces faibles signaux pourraient être dus à l’effet du vent ou à d’autres sources de bruit parasite.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué