Pollution intérieure : les 6 habitudes qui altèrent la qualité de l’air au domicile

Auteur: Claire Xavier

Savez-vous que quelques-unes de nos habitudes quotidiennes ont tendance à favoriser la mauvaise qualité de l’air dans nos domiciles ? Inutile d’énumérer les nombreuses conséquences de la pollution intérieure pour la santé humaine. La rédaction fait le point sur six gestes quotidiens, au premier abord inoffensifs, qui dégradent significativement la qualité de l’air intérieur.

Les 6 gestes simples qui contribuent à la pollution intérieure

pollution intérieure sources principales faire son lit gestes quotidiens recommandations


  • Faire son lit

Une routine matinale incontournable, mais qui nous garantit une concentration accrue de particules de poussière dans l’air. En outre, il s’agit des particules les plus grosses pour lesquelles des avertissements de pollution atmosphérique sont émis : PM10. La solution ? Ouvrir largement ses fenêtres lorsqu’on fait son lit.

  • Utilisation de déodorants et de laques pour cheveux

Les déodorants et les laques pour cheveux sous forme de spray ont tendance à altérer la qualité de l’air intérieur. Ces sprays dispersent des particules microscopiques (PM2,5) qui pénètrent profondément dans nos poumons et provoquent les troubles suivants : asthme, cancer, maladies cardiaques et, voire démence.

Les laques pour cheveux contiennent des composés organiques volatils censés être parmi les plus grands polluants atmosphériques. Ces particules collent à la gorge et peuvent causer une toux, une rougeur au niveau des yeux, des maux de tête, ainsi qu’une sensation d’oppression dans la poitrine.

Mieux vaut utiliser des produits sous forme de stick ou de roll-on.

  • Aération

Si ouvrir la fenêtre peut aider à gérer la situation avec les particules qui s’envolent lorsqu’on fait son lit, ce geste nous expose aussi à une dose de pollution atmosphérique. Cependant, cela dépend de notre lieu de résidence.

Dans la grande ville, l’exposition au gaz carbonique est 100% garantie et peut provoquer une toux, une bronchite, un asthme et une inflammation des voies respiratoires.

Pour éviter au maximum ces complications, on vous recommande d’aérer votre domicile tard le soir lorsque la circulation routière n’est pas si intense.

pollution intérieure sources principales bougies parfumées particules fines recommandations


  • Bougies parfumées

Les bougies parfumées émettent des poussières présentes dans l’air pendant que la bougie brûle. En outre, leur arôme se décompose en particules fines de poussière, ainsi qu’en formaldéhyde dans les heures ou les jours suivants.

Solution : préférez les moyens naturels de parfumer votre domicile comme la pose de quelques zestes de mandarine.

  • Cuisson

Le traitement thermique des aliments, en particulier la friture, peut également entraîner une pollution intérieure. Cela augmente la concentration des particules de poussière de PM2.5 à PM10. L’utilisation d’une hotte aspirante pendant la cuisson est donc de mise.

  • Nettoyage

Les produits nettoyants sont l’une des principales sources de pollution intérieure en raison des composés organiques volatils qu’ils émettent. Cela peut engendrer des irritations au niveau de la peau et des muqueuses, ainsi que des organes internes.

Les experts recommandent l’utilisation de préparations non aromatisées et contenant des ingrédients naturels. Par exemple, on vous propose de découvrir les 22 usages du bicarbonate de soude pour nettoyer votre maison de façon naturelle et inoffensive.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué