Une nouvelle étude donne de l’espoir sur le ralentissement de la maladie d’Alzheimer

Auteur: Claire Xavier

La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence qui se caractérise par pertes de mémoire graves, désorientation, confusions liées au temps, à l’espace et aux événements, changements de comportement, difficultés de parler et ainsi de suite. Mais vous connaissez peut-être déjà ces symptômes typiques de l’Alzheimer. Ce que vous ne savez pas d’ailleurs, c’est l’existence d’un nouveau projet destiné à surveiller de près un truc tout particulier dans le but de pouvoir prédire l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Focus !

Bientôt une nouvelle méthode pour ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer ?

maladie d’Alzheimer prévention nouvelle étude protéine Tau

Une maladie assez grave et fréquente, l’Alzheimer fait peur. Et les statistiques suivant son évolution ne sont pas du tout encourageantes. D’après World Alzheimer Report, environ 150 millions de personnes en seront atteintes jusqu’à 2050. Ce n’est pas un secret d’ailleurs que de nombreux scientifiques tentent de développer une méthode innovante voire un vaccin qui pourraient efficacement lutter contre cette forme de démence. Malheureusement, sans succès. Pourtant, une nouvelle étude donne de l’espoir.

Avant de vous présenter la recherche en question en plus de détails, il convient d’abord d’expliquer quelques faits scientifiques qui vous aideront à mieux comprendre le sujet. Alors, le cerveau des personnes touchées par Alzheimer présente deux grandes anomalies. En prime, les spécialistes parlent des soi-disant plaques amyloïdes qui forment une matière collante autour des neurones. Et ensuite, à l’intérieur de ceux-ci s’accumule la protéine Tau qui cause leur mort. Et c’est là où l’étude des chercheurs prend place.

prévention de la maladie d’Alzheimer nouvelle étude

En examinant des personnes en phase d’Alzheimer initiale avec une imagerie de pointe spécialisée, les chercheurs ont constaté que pour pouvoir prévenir le développement de la maladie il faut surveiller de près la protéine Tau.

Le professeur Philippe Amouyel, président de la Fondation Alzheimer, confirme le progrès des chercheurs scientifiques. Il ajoute encore que le fait de prévenir l’évolution de l’Alzheimer est lié à la quantité et à la localisation de l’accumulation de la Tau. Plus celle-ci s’accumule en grande quantité dans un endroit précis, plus l’évolution de la maladie sera rapide. Compte tenu de ces découvertes, les médecins pourront efficacement mettre en place un traitement dans l’avenir.




Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué