Selon une étude, le Covid-19 a une préférence pour le groupe sanguin A

Auteur: Claire Xavier

Depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus, plusieurs spéculations à propos du lien entre le groupe sanguin et le risque d’infection par Covid-19 ont envahi les médias. Quelques mois plus tard, des études scientifiques ont enfin fourni des preuves fiables. Selon une recherche datant d’octobre 2020, les personnes des groupes sanguins A, B et Ab pourraient courir un risque plus élevé de développer une forme sévère du coronavirus par rapport à ceux du groupe O. Une nouvelle étude publiée le 3 mars 2021 dans la revue Blood Advances confirme ces affirmations en révélant plus de détails intéressants.

Une étude dévoile que le SARS-CoV-2 a une préférence pour le groupe sanguin A

groupe sanguin A risque accru d'infection au coronavirus nouvelle étude américaine


On sait que les personnes qui appartiennent au groupe sanguin O sont les plus protégées face au nouveau coronavirus. Mais qu’en est-il des autres types sanguins ? Lequel préfère le virus ? Voici des questions bizarres, mais tout à fait logiques, compte tenu des dernières informations scientifiques. Une étude américaine a dévoilé que le Covid-19 a une préférence particulière pour l’antigène du groupe A qui habite les cellules respiratoires.

Rappelons qu’on distingue trois groupes sanguins en fonction de la présence ou l’absence de deux antigènes : A et B qui se trouvent sur la surface des globules rouges. Ainsi, le groupe A possède des antigènes A, le B – des antigènes B, le AB comporte les deux antigènes et enfin, le O est privé des deux. Comme mentionné plus haut, ces antigènes peuvent se situer non seulement sur les globules rouges, mais aussi sur les cellules respiratoires du poumon.

groupe sanguin A risque élevé de contracter le coronavirus mécanisme d'action nouvelle étude


Pour les besoins de leur étude, les scientifiques ont étudié profondément la façon dont le RBD interagit avec chacun des groupes sanguins. Ce dernier présente une protéine communément connue comme domaine de liaison au récepteur. Il se trouve sur la surface du virus, en particulier dans la protéine Spike. C’est notamment le RBD qui se fixe aux cellules hôtes et selon l’étude américaine, cette protéine est particulièrement attirée par l’antigène A présent sur les cellules respiratoires. Donc, les individus qui portent celui-ci, autrement dit, les personnes appartenant aux groupes A et AB, présentent une plus grande vulnérabilité au coronavirus.

Les scientifiques évoquent la nécessité de mieux comprendre l’interaction du virus avec les groupes sanguins pour pouvoir développer de nouveaux médicaments ou des méthodes de prévention.

Sources :

Hematology.org

Blood Advances

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué