Deux nouvelles études dévoilent le groupe sanguin présentant un risque accru d’une infection sévère à la COVID-19

Auteur: Claire Xavier

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, de nombreuses spéculations à propos du rapport entre le groupe sanguin et le risque d’infection au SARS-CoV-2 ont envahi les réseaux sociaux. Plusieurs mois plus tard, on dispose enfin de preuves scientifiques sur ce sujet assez polémique. Une nouvelle étude vient de révéler que les personnes appartenant à un groupe de sang particulier présentent un risque plus faible d’être infectées par le nouveau coronavirus. Plus de détails, dans les paragraphes suivants !

Les personnes de quel groupe sanguin ont moins de risque d’être contaminées par la COVID-19 ?

rapport entre le groupe sanguin et le coronavirus quel risque


Deux nouvelles études viennent de confirmer que les personnes appartenant au groupe sanguin O présentent moins de chance d’attraper une infection au coronavirus. Il s’avère aussi que les A et les AB sont plus gravement touchés par le SARS-CoV-2. Les deux recherches sont parues dans la revue Blood Advances il y a 2 jours, le 14 octobre. À titre d’information, les études concernant une telle corrélation possible continuent à se multiplier.

En ce qui concerne la première étude, les chercheurs ont comparé les données de plus de 473 000 patients résidant au Danemark et souffrant du nouveau coronavirus à plus de 2,2 millions de personnes de la population générale. Ils ont donc remarqué que parmi les patients, le pourcentage d’individus du groupe O est beaucoup plus faible par rapport à celui des personnes appartenant des groupes A, B et AB.

Ces révélations-là poussent les chercheurs à supposer que les personnes des groupes A, B et AB présentent un risque plus élevé d’être contaminées par le virus que celles du groupe O.

groupe sanguin et coronavirus quel risque nouvelles études


La deuxième étude a examiné 95 patients hospitalisés au Canada et touchés par une forme sévère du SARS-CoV-2. Les scientifiques ont constaté que  les personnes appartenant au groupe sanguin A ou AB étaient plus susceptibles de nécessiter une ventilation mécanique. Qui plus est, plus de personnes de ces deux groupes avaient besoin de dialyse en raison d’une insuffisance rénale.

Les chercheurs concluent que d’après les résultats, les personnes atteintes du nouveau coronavirus et ayant des groupes sanguins A, B et AB pourraient présenter un risque plus élevé de souffrir d’une forme plus sévère du virus que ceux du groupe O.

Vers les études

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué