Flore intestinale : quels aliments affectent les bonnes bactéries ?

Auteur: Claire Xavier

La flore intestinale regroupe un ensemble de bactéries non pathogènes qui cohabitent dans notre intestin. On parle notamment des bonnes bactéries dont le nombre est 10 fois plus élevé que celui des cellules qui constituent notre corps. La bonne santé du microbiote est particulièrement importante non seulement pour le système digestif, mais aussi pour la santé en général. Nombreuses sont les études qui ont confirmé au cours des années une corrélation entre ces micro-organismes et différents aspects de notre santé à savoir sommeil et bien-être mental. Donc, favoriser son microbiote intestinal est un geste crucial à ne pas négliger. Pour y réussir, on adopte une alimentation appropriée, mais il est également essentiel à connaître les aliments à éviter et à privilégier. Voici les résultats de la dernière étude scientifique portant sur ce sujet sensible !

Une étude dévoile les aliments qui affectent les bonnes bactéries au sein de la flore intestinale

flore intestinale saine aliments bonnes bactéries nouvelle étude alimentation santé


Selon les chercheurs dont l’étude était publiée le 2 avril dans la revue Gut, le microbiote intestinal peut aider à contrôler la réponse anti-inflammatoire du système immunitaire. On sait que la multiplication de certaines bactéries nocives dans les intestins peut déclencher des processus inflammatoires dans le corps. Ces derniers entraînent, à leur tour, un risque plus élevé de maladies cardiaques, de syndrome du côlon irritable, d’arthrite et de lupus.

Dans le cadre de leur étude, les scientifiques ont pu confirmer que même les bonnes bactéries peuvent favoriser les processus inflammatoires si une personne mange principalement des aliments transformés, surgelés et ceux qui sont riches en sucre et sel. Idem pour l’alcool. En revanche, une alimentation pourvue de légumes et de fruits se révèle très bénéfique pour la flore intestinale.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les données de 1425 personnes dont 331 avaient une colite ulcéreuse, 233 souffraient de syndrome de l’intestin irritable et 871 profitaient d’une flore intestinale en bonne santé. Chaque jour, tous les participants devaient fournir un échantillon de selles et remplir un questionnaire. Qu’est-ce que les résultats ont dévoilé ?

flore intestinale bonnes bactéries aliments privilégier éviter étude fruits légumes


En s’appuyant sur les résultats, les chercheurs ont constaté que les personnes qui consommaient des frites, de la viande, de la mayonnaise et des boissons sucrées avaient plus de Clostridium, de coprobacillus et de Lachnospiraceae dans leurs intestins. Ce sont des bactéries qui détruisent la couche protectrice des intestins en absence de fibres. La consommation importante de café augmente le nombre de bactéries dites Oscillibacter pouvant déclencher le syndrome du côlon irritable. Ces denrées alimentaires sont donc plutôt à éviter.

Pour ce qui est des aliments à privilégier, les chercheurs recommandent les noix, le poisson, les fruits ainsi que les légumes, car eux tous, ils étaient associés à une croissance des bactéries bénéfiques Faecalibacterium. À cette liste s’ajoute aussi le yaourt contribuant à l’augmentation de bactéries anti-inflammatoires comme Bifidobacterium, Lactobacillus et Enterococcus.

Les scientifiques concluent que l’alimentation saine peut contrecarrer les processus anti-inflammatoires dans l’intestin et booster ainsi la croissance des bonnes bactéries.

Référence : Gut (2021) : « Long-term dietary patterns are associated with pro-inflammatory and anti-inflammatory features of the gut microbiome », Laura A. Bolte et coll.

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué