Les 6 signes alarmants qui évoquent une dépression chez l’adolescent

Auteur: Claire Xavier

Face au deuxième confinement, la santé mentale des Français est soumis à l’épreuve une nouvelle fois. Dans son rapport hebdomadaire, Santé publique France a indiqué une hausse significative des troubles mentaux dans l’Hexagone, en particulier chez les jeunes âgés de 18 à 34 ans. Cela concerne également les ados dont le bien-être psychique se révèle particulièrement vulnérable. Donc, apprendre à reconnaître les signes alarmants d’une dépression chez l’adolescent s’avère un geste crucial.

6 « symptômes » alarmants de dépression chez l’adolescent

dépression chez l'adolescent symptômes alarmants


En règle générale, un comportement dépressif ou irritable qui se répète chaque jour et pendant au moins 2 semaines doit alerter les parents. Ici, on parle des symptômes de point de vue des émotions. Voici les 3 autres signes à prendre en compte :

  • Dévalorisation : une dévalorisation de soi-même peut se traduire comme un signe de dépression chez l’adolescent. Celui-ci croit que personne ne l’aime et qu’il ne présente aucunes qualités valorisantes.
  • Angoisse : le nombre des crises d’angoisse a augmenté face à la pandémie de coronavirus et même les ados ne sont pas épargnés.
  • Colère, hostilité : ces deux émotions font, elles aussi, partie des signes alarmant d’un état dépressif chez l’adolescent. De plus, ce dernier a également tendance à blâmer les autres et à montrer frustration et agression.

symptômes et signes de dépression chez l'adolescent à retenir


En plus des états émotionnels énumérés ci-haut, la dépression chez l’adolescent peut aussi se manifester par des signes physiques :

  • Affaissement de l’activité : l’ado montre une baisse d’activité, un désintérêt, n’a pas envie de bouger et ne peut pas se concentrer.
  • Alimentation et sommeil perturbés : des changements dans les habitudes alimentaires évoquent aussi la présence d’une dépression chez les ados. Ils peuvent se traduire par un manque d’appétit ou, au contraire, par l’envie de consommer plus de malbouffe. Côté sommeil perturbé, on note l’insomnie, les cauchemars, etc.
  • Investissement excessif dans certaines activités : l’hyperinvestissement dans certaines activités telles que jeux vidéos et réseaux sociaux sont des signes d’une dépression chez l’adolescent, tout comme l’isolation et le repris sur soi.

Faites également attention à des problèmes d’alcool ou de drogue. En cas de présence d’un ou de plusieurs symptômes, en parler à l’enfant est un premier pas à franchir. Ensuite, des consultations avec un professionnel seront le plus probablement nécessaires. N’hésitez pas !

Liens commerciaux



Intégrer une photo

Copiez ce code pour intégrer cette photo sur votre site: Grande image: Petite image: BB Forum tag:
Effectué